Life is Strange (PC, PS4, Xbox One, PS3, Xbox 360)

 

Publié le Vendredi 30 janvier 2015 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Test de Life is Strange (PC, PS4, Xbox One, PS3, Xbox 360)

Pétard mouillé ou vraie bonne surprise ?

imageMême si leur précédent jeu, Remember Me, n’a pas rencontré le succès commercial escompté, il a toutefois remporté un certain succès d’estime. Aujourd’hui, le studio français Dontnod revient sur le devant de la scène avec Life is Strange, un jeu découpé en 5 épisodes à sortir au fil des semaines.

Life is Strange est un jeu d’aventure dans lequel vous allez suivre l’histoire de Max. Max est une jeune étudiante en photographie qui revient dans sa ville natale d’Arcadia Bay, cinq années après en être partie. Ayant un moment d’absence durant l’un de ses cours, elle se met à rêver d’une tempête s’abattant sur la ville et détruisant tout sur son passage. Quand elle revient à elle, elle se découvre l’étrange pouvoir de remonter quelques secondes, voire quelques minutes dans le temps…
C’est grâce à cet étrange pouvoir qu’elle va notamment réussir à sauver la vie de son amie d’enfance, Chloé. Et les évènements vont se précipiter autour des deux filles, entre dangers, histoires d’adolescentes et menaces bien réelles.

Le premier épisode de Life is Strange place donc les éléments de l’intrigue. Max, solitaire et mal dans sa peau, peu sûre d’elle, et qui va se découvrir la possibilité – ou non – d’améliorer un peu le quotidien de ceux qui l’entourent. Chloé, jeune rebelle, menacée par une petite frappe qui se trouve être le fils d’une famille riche et puissante. Le beau-père de Chloé, gardien du campus de l’Université, ancien militaire, strict et plutôt louche, qui semble espionner tout et tout le monde. Et bien d’autres personnes encore.

Histoires d’amour, histoires de haine, histoires d’adultes, histoires d’ados… tout va s’entrechoquer dans le petit monde de Max.

screenscreenscreen

screenLa particularité du jeu est donc de vous permettre de remonter dans le temps. Par exemple, vous voulez vous cacher dans le placard mais en ouvrant la porte, faites tomber le lampadaire… Hop, un petit retour en arrière pour pousser d’abord le lampadaire et ensuite ouvrir la porte du placard.
De la même manière, il faut savoir que vos choix auront une influence sur le déroulement du scénario. Un type maltraite une étudiante ? Allez-vous simplement regarder, prendre une photo ou intervenir ? Votre amie Chloé se fait chahuter par son beau-père… Allez-vous rester cachée ou prendre sa défense ?
Et là encore, si vous avez opté pour une option et n’êtes pas satisfait ou regrettez votre choix, hop, un petit retour en arrière pour changer de décision.

screenDans l’absolu, l’idée est bonne. Intéressante. Plutôt bien fichue. Dans les faits, il faut bien avouer qu’il est encore trop tôt pour se rendre compte de l’impact de vos décisions : cet épisode un place les bases et ne vous permet pas d’assez avancer pour savoir quelles répercussions vos choix auront. On espère sincèrement qu’ils changeront réellement le fond et non pas seulement la forme, du jeu, lui offrant alors une vraie rejouabilité.

Côté gameplay, on est un peu dans le « Heavy Rain », à avancer, voir des objets, les analyser, les prendre ou les utiliser selon ce qui est permis à l’écran. Puis on continue sa route. Les déplacements sont nettement moins rigides que dans son illustre aîné, mais les chemins tout aussi balisés au final. Mais bon. Rien de rédhibitoire.

screenscreenscreen

screenA part ça, le jeu en lui-même est assez séduisant, d’un point de vue graphisme et ambiance. La palette graphique, à base de dessins faits à la main à mi-chemin entre le crayon et l’aquarelle. Le rendu est vraiment séduisant, même s’il faut bien avouer que certaines textures ou certains lieux (notamment la résidence universitaire) sont assez décevants et vides. Mais globalement, c’est visuellement réussi.
Les personnages sont quant à eux, plutôt attachants, il faut bien l’avouer. Max en tête. Elle trimballe une certaine mélancolie soulignée par une bande-annonce épurée (guitare sèche) et efficace. Mais pas seulement. On se prend rapidement d’intérêt pour l’histoire, on s’interroge sur le beau-père de Max et ses vraies motivations. Sur l’élève harcelée et triste. Sur Chloé… Plusieurs intrigues se déroulent en même temps, se croisent et se recroisent, et on échafaude dans sa tête de multiples hypothèses. On regrettera toutefois certains choix « classiques » ou certaines énigmes bateau. Le coup de la fille trompée, le coup de la starlette (méchante, forcément) de l’Université entourée de ses groupies et qui vous prend en grippe… ou de la manière simpliste que vous aurez de lui jouer un mauvais tour pour qu’elle vous laisse entrer dans le campus…

Bref, si le fond reste intéressant et promet une vraie et belle histoire, avouons que la forme laisse parfois un peu à désirer.

screenEnfin, on terminera sur un gros bémol quant à la durée de vie. A peine 1h20 pour finir ce premier épisode, c’est court. Alors certes. J’aurais pu grossir l’aventure en interrogeant plus de monde, en flânant çà et là, en cherchant certaines petites choses, en trainant… mais le scénario et l’intrigue ne le nécessitent absolument pas et, du coup, dans un souci de « role playing », je n’ai pas jugé utile de le faire. Résultat, le jeu était bouclé en moins d’une heure et demie… et encore, je pense que j’aurais pu faire moins…

Au final, donc, on oscille entre vif intérêt et ressenti dubitatif quant à ce Life is Strange. Décevant sur la forme, passionnant sur le fond, il souffle le chaud et le froid. Et soulève finalement plus de question encore : L’intrigue sera-t-elle aussi captivante qu’elle le paraît ? Les choix auront-ils un impact réel sur l’histoire ? Et surtout, les prochains épisodes seront-ils plus longs ? En tout cas, par son ambiance, ses personnages et son scénario, on a vraiment envie de lui laisser sa chance.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Life is Strange (PC, PS4, Xbox One, PS3, Xbox 360)

Plateformes : PC - Xbox 360 - PS3 - Xbox One - PS4

Editeur : Square Enix

Développeur : Dontnod Entertainment

PEGI : 16+

Prix : 4,99 € / 19,99 €

Aller sur le site officiel

Life is Strange (PC, PS4, Xbox One, PS3, Xbox 360)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 7/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Images du jeu Life is Strange (PC, PS4, Xbox One, PS3, Xbox 360) :

0