Grim Fandango Remastered (PC, PS4, PS Vita)

 

Publié le Mercredi 28 janvier 2015 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Test de Grim Fandango Remastered (PC, PS4, PS Vita)

Un remake paresseux ?

imageGrim Fandango, dès sa sortie en 1998, a accédé au rang de jeu culte de par ses innombrables qualités et son originalité. Mais ses ventes, qui n’ont pas suivi, ont sonné le glas des jeux d’aventures, genre qui a fait le bonheur des joueurs dans les années 90 avec des titres aussi réjouissants que les Loom, Monkey Island et autres Gabriel Knight.

Réalisé par Tim Schafer chez LucasArts, Grim Fandango s’offre aujourd’hui un lifting et ressort dans une version « Remastered ». Elle est signée du même Tim Schafer, via son nouveau studio de développement Double Fine.

Replongeons-nous donc quelques 16 années en arrière…

L’histoire se déroule dans le huitième monde, ou Pays des Morts, si vous préférez. Chaque personne qui meurt dans le monde réel s’y retrouve pour y vivre quatre années, durant lesquelles il devra accomplir son dernier voyage vers le neuvième monde, symbole de repos éternel. Sous la forme de squelette, chacun va donc tenter d’effectuer ce voyage. Mais tous ne sont pas logés à la même enseigne : selon ce qu’ils ont accompli durant leur vie, ils sont plus ou moins avantagés. Certains ont un moyen de transport, par exemple… tandis que d’autres sont dénués de tout. Pour aider les morts à accomplir leur dernier voyage, la vie s’est modernisée, et une ville a poussé, avec toutes les institutions que cela peut comporter.


screenVous jouez Manuel Calavera, dit Manny. Agent de voyage au Département des Morts, il vend des billets pour le neuvième monde, selon votre mérite. Du billet de train qui permet de faire le voyage en quelques minutes seulement au simple bâton de pèlerin avec une boussole pour les autres…
Quand Manny rencontre Mercedes, il a un vrai coup de foudre. Et tandis que cette dernière a vécu la vie d’une Sainte, elle est contrainte de faire son dernier voyage à pied.
Renvoyé de son travail, Manny va alors tout faire pour la retrouver et comprendre pourquoi elle n’a pas eu droit à une meilleure offre de voyage.

Très inspiré de la culture centraméricaine, le jeu s’offre un design singulier : les morts y sont en effet représentés sous la forme de squelettes tels qu’on les voit imaginés lors de la fête des morts au Mexique. Toute l’ambiance y fait d’ailleurs référence. Les personnages, les fleurs qui ici sont utilisées comme symboles de peur et d’horreur, la musique, le soleil écrasant…
Le tout mélangé avec une ambiance années 30, avec son lot de gangsters et sa mafia, ses pétoires et ses véhicules…

screenCette édition Remastered ne touche à rien sur le fond. Même histoire, même qualité du scénario, même qualité des doublages, même qualité de la musique, même ambiance formidable et écriture intelligente, même personnages attachants… Pas de doute, Grim Fandango n’a pas pris une ride. Même les dialogues qu’on aurait pu craindre éculés se tiennent largement. A peine quelques réflexions ou comportements sont-ils symptomatiques des années 90. Mais dans son ensemble, voire dans sa quasi-totalité, Grim Fandango reste un jeu actuel, au thème universel et intemporel.

Entre nous, je n’y avais jamais rejoué. J’ai renoué avec plaisir avec ce titre. Mieux encore : je m’y suis replongé avec délectation. C’est un très bon jeu, qui vous offre une vingtaine d’heures de jeu. Un indispensable, serait-on tenté de dire, pour qui veut étoffer sa culture vidéoludique.

screenscreenscreen

screenReste que cette version Remastered HD n’apporte pas pour autant son lot de satisfaction. Pire encore : il s’agit réellement d’une refonte paresseuse. Très paresseuse. Certes, les graphismes sont désormais en 1080p. Sur PC et PS4. Chouette. Seulement les décors, eux, n’ont pas bénéficié d’un traitement digne de ce nom. Si certains semblent avoir clairement été retravaillés et offrent plus de détails et des textures plus soignées, on note dans l’ensemble une légère retouche, largement insuffisante pour ne pas froncer les yeux. Refaire le jeu dans son intégralité aurait peut-être été compliqué, voire trop long. Mais c’était nécessaire. On s’en rend compte tant ce mélange de décors à peine refaits et textures non retouchées jure à l’écran. Bref, graphiquement, c’est loin d’être convaincant. Surtout que le passage en 16/9 étire les objets. Mieux vaut donc sélectionner l’option 4/3.
Bref, globalement, en comparant la version de 1998 et celle d’aujourd’hui, on se rend compte que les différences ne sont pas flagrantes. Le travail de refonte est donc très largement insuffisant, voire paresseux.
Finalement, ce sont les animations sur lesquelles le travail semble avoir été le plus important.

Bon. Rassurez-vous quand même : le jeu séduit toujours, surtout par son ambiance, portée par une musique envoûtante et un double de très grande qualité, même en français. Et puis, graphiquement, même si le jeu a toujours son côté vieillot, ça n’est pas désagréable quand même.

screenLe système de contrôle a, par contre, été largement amélioré. Et c’est tant mieux puisque c’était là le principal défaut du jeu d’origine. Si quelques changements d’angles sont toujours un peu gênant (mais ils étaient classiques à l’époque), les mouvements sont plus fluides, plus simples, plus souples et les déplacements à la manette, intuitifs. Sur PC, le point & Clic fonctionne parfaitement et reste, à notre avis, le système le plus agréable.

Par contre, mauvais point : l’inventaire. Il demande toujours de faire défiler les objets un à un. Pénible. Déjà pénible à l’époque. Toujours pénible aujourd’hui.

Au final, ce Grim Fandango Remastered présente une double face. D’un côté, c’est un vrai bonheur de replonger dans ce jeu culte, captivant, indispensable. D’un autre, c’est un « remake » HD paresseux et trop incomplet pour totalement convaincre. Si vous aviez déjà la version d’origine, pas certain que cette nouvelle mouture soit indispensable, donc. Et cela malgré la possibilité d’écouter les commentaires des développeurs sur chaque tableau, riches en anecdotes et informations sur l’univers.


 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Grim Fandango Remastered (PC, PS4, PS Vita)

Plateformes : PC - PS Vita - PS4

Editeur : Double Fine Production

Développeur : Double Fine Production

PEGI : 12+

Prix : 15 €

Grim Fandango Remastered (PC, PS4, PS Vita)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 7/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Images du jeu Grim Fandango Remastered (PC, PS4, PS Vita) :

0