Pokémon Ultra-Soleil et Ultra-Lune (Nintendo 3DS)

 

Publié le Mercredi 6 décembre 2017 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Test de Pokémon Ultra-Soleil et Ultra-Lune (Nintendo DS)

Inutile ?

imageLa série Pokémon est coutumière du fait. Ils sortent deux jeux identiques, à quelques détails et bestioles près, qu’ils vendent à prix fort en sachant que le fan, passionné et imbécile (parce qu’un fan est toujours passionné et imbécile, je parle en connaissance de cause) va acheter forcément. Mais Nintendo fait encore plus fort : l’année suivante, ils nous ressortent une version modifiée, à peine améliorée, légèrement enrichie, sorte de mix des deux versions de l’année passée.
Cette année, parce que c’est plus marrant, ce sont carrément deux versions qui débarquent. L’année dernière, vous aviez eu droit à Pokémon Soleil et Pokémon Lune ? Cette année, ce sont Pokémon Ultra-Soleil et Pokémon Ultra-Lune !

Alors ? Ultra-bonne nouvelle ou Ultra-foutage de gueule ?

Pokémon Ultra-Soleil et Pokémon Ultra-Lune débutent avec des changements relativement mineurs. A part une introduction un peu mieux gérée et, du coup, plus intéressante, vous ne pourrez compter que sur l’ajout de quelques maigres quêtes, la modification – qui tient plus de la retouche légère que d’une refonte – de certaines épreuves, voire avec l’ajout d’une nouvelle équipe, l’Ultra-Commando, pour différencier ces versions des précédentes.


screenAutrement dit, à quelques nuances (très légères) près, vous jouez aux mêmes jeux que Pokémon Soleil et Lune, durant une bonne vingtaine d’heures environ. Pas de quoi, il faut bien l’avouer, donner envie de poursuivre l’aventure si vous aviez déjà l’un ou l’autre jeu.
C’est peut-être là que le bât blesse, d’ailleurs. Car si la fin du jeu amène son lot de nouveautés et d’innovation, tout le début (et plus encore) donne vraiment l’impression que Nintendo s’est bien foutu de nous. Et une sérieuse, voire pénible, lassitude s’installe très rapidement.

C’est la fin du jeu qui apporte, en fait, son lot de (vraies) nouveautés. Et même si, scénaristiquement parlant, on est plus proche d’un rajout maladroit et mal amené qu’une véritable révolution dans l’histoire. Les fans seront ravis de voir débarquer des personnages bien connus, et de voir l’aventure prendre une plus grande dimension. Un fan service qui malheureusement risque de perdre un brin les novices, puisque le jeu y perd en clarté ce qu’il gagne en nouveauté.

screenEn tout cas, dans ces opus Ultra, vous découvrirez quelques ajouts assez réussis et qui fonctionnent plutôt bien.
On citera les nouveaux lieux, comme la plaine Pikachu, qui plaira aux aficionados de la série. Il y a également un mode photo qui permet de se constituer un petit album de famille, et mettre en images ses plus beaux souvenirs, grâce à ses nombreux modes et filtres, mais aussi enrichir votre relation avec votre Pokémon principal.
Le Motisma-Dex, soit un Pokédex amélioré, est également un atout précieux, puisque communiquer avec vous permettra de gagner des bonus, de mieux connaître vos Pokémon et comment mieux les faire évoluer, ou encore débloquer une seconde capacité Z.

screenscreen

screenL’ajout de la partie surf sur un Demanta peut paraître anecdotique, mais amène réellement un peu de fun, à enchaîner les figures pour récupérer des gains ou tout simplement pour se déplacer manière plus amusante entre les différentes îles.
Quant à l’agence de combat permet de jouer en ligne à 3 ou hors ligne (avec du PNJ dans ce cas) des affrontements avec des Pokémon de même niveau, basant du coup toute sa stratégie sur sa connaissance des pouvoirs et leurs effets, mais aussi des résistances.

Enfin, les ultra-brèches permettent de récupérer les Pokémon légendaires des précédents opus, via un système (lourdingue et répétitif) de trous de vers, en accédant à des dimensions parallèles. Là encore, on est dans le pur fan-service, vu que la pénibilité de la chose risque de rebuter rapidement les joueurs occasionnels.

Au final, si vous avez déjà Pokémon Soleil ou Pokémon Lune, sincèrement, ces versions ultras ne sont que du fan service trop léger et arrivant bien trop tard pour être conseillées. Si vous êtes passés à côté des jeux sortis l’année dernière, par contre, ça reste d’excellents nouveaux jeux Pokémon.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Pokémon Ultra-Soleil et Ultra-Lune (Nintendo 3DS)

Plateformes : 3DS

Editeur : Nintendo

Développeur : Nintendo

PEGI : 7+

Prix : 50 €

Aller sur le site officiel

Pokémon Ultra-Soleil et Ultra-Lune (Nintendo 3DS)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 6/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Images du jeu Pokémon Ultra-Soleil et Ultra-Lune (Nintendo 3DS) :

Derniers Commentaires

- L'Edito du dimanche par jymmyelloco

- A quoi jouez-vous ce week-end ? par dieudivin

- L'Edito du dimanche par dieudivin

- L'Edito du dimanche par Cedric Gasperini

- L'Edito du dimanche par jymmyelloco

- A quoi jouez-vous ce week-end ? par jymmyelloco

- A quoi jouez-vous ce week-end ? par dieudivin

0