Happy Birthdays (Nintendo Switch)

 

Publié le Lundi 25 juin 2018 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Test de Happy Birthdays (Nintendo Switch)

Dieu est Kawaï

imageAlors que le genre des « God Games » est, malheureusement, tombé en désuétude, NIS America a sorti Happy Birthdays sur Nintendo Switch. Il s’agit du portage de leur jeu Birthdays the Beginning déjà disponible sur PC et PS4.

Pour rappel, dans un God Game, vous gérez votre monde à la manière d’un Dieu : vous faites apparaître la vie, la modelez à votre convenance, favorisez son évolution de telle ou telle manière… voire décidez de tout chambouler en pleine partie… Vous êtes un Dieu, vous vous en foutez, vous faites ce que vous voulez.

Happy Birthdays vous place dans un monde en Voxel, c’est-à-dire fait de plein de cubes, que vous allez pouvoir terraformer pour y faire naître la vie. D’abord des cellules, des trucs du genre plancton, puis des petites bestioles, puis des plus grosses…
Navi, une sorte d’assistant casse-couilles qui parle beaucoup trop et beaucoup trop souvent, va vous accompagner à chaque phase. Même si on a rapidement envie de lui couper le sifflet, voire de jeter sa console par la fenêtre tellement il est omniprésent, ses conseils sont primordiaux pour bien comprendre les différentes phases de l’évolution.

Un mode libre existe, débarrassé de cet encombrant partenaire. Mais on vous conseille quand même de faire un premier essai avec, pour bien assimiler les phases essentielles à l’apparition de la vie et à son évolution.

Même si le jeu est relativement simple et destiné à un large public, c’est toujours mieux de bien comprendre les bases.


Selon la température, l’hygrométrie et la flore qui apparait, vous allez pouvoir faire naître de nouvelles espèces et ainsi tenter de découvrir les quelques 200 bestioles disponibles dans le jeu, certaines étant tout de même de simples clones à couleurs différentes. Au fil de votre progression, vous allez les scanner pour remplir votre liste, sorte de Pokédex où sont répertoriées toutes vos découvertes. Certaines espèces sont communes, d’autres rares, certains ont un bon taux de survie, d’autres s’adaptent moins bien…

screenGlobalement limité, simpliste par endroit et surtout, affublé d’un assistant pénible, Happy Birthdays peine toutefois à convaincre totalement. La faute aussi à des graphismes franchement moyens, malgré un monde agréable et joliment pensé. Le moteur n’est clairement pas à la hauteur.

Au final, donc, c’est un jeu clairement destiné aux plus jeunes, malgré un genre résolument adulte. Quoi qu’il en soit, son gameplay limité et simpliste, son manque de contenu et de possibilités, ainsi qu’une réalisation technique à la traîne plombent l’ensemble.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Happy Birthdays (Nintendo Switch)

Plateformes : Wii U

Editeur : NIS America

Développeur : Arc System Works

PEGI : 3+

Prix : 40 €

Aller sur le site officiel

Happy Birthdays (Nintendo Switch)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 5/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Images du jeu Happy Birthdays (Nintendo Switch) :

0