Nioh 2 (PS4)

 

Publié le Vendredi 13 mars 2020 à 12:00:00 par Vincent Cordovado

 

Test de Nioh 2 (PS4)

Gigot d'aNioh

Ancienne arlésienne du jeu vidéo moderne, Nioh avait finalement était une excellente surprise lors de sa sortie. La Team Ninja, qui avait récupéré le projet, avait su nous proposer un titre exigeant mais diablement jouissif lui permettant d'obtenir des critiques très positives. Le studio japonais nous revient ainsi avec un second opus disponible dès demain, en exclusivité sur PS4. Et est-ce toujours aussi bon ? Sans aucun doute possible, c'est un grand oui ! Si vous avez une appétence pour les expérience masochiste, bien entendu.

Pour une fois, on va la jouer à l'envers, on va commencer par les choses que l'on a le moins apprécié. Préquel du premier volet (et donc sayonara William Adams), Nioh 2 nous plonge en l'an 1555, dans l'ère Sengoku d'un Japon ravagé par les démons. Honnêtement, je n'ai pas pigé grand chose à l'histoire. C'est assez avare en explications, tout n'est pas hyper simple à comprendre mais j'ai presque envie de dire que pour ce style de jeu (Souls-like), c'est un détail. Sérieusement. Deuxième chose qui peut chagriner, si les graphismes ont fait un saut de ninja depuis le premier opus, que c'est plus beau, plus fin, que les visages sont bien plus expressifs qu'avant et que la direction artistique déchire toujours autant, ça reste quand même globalement un cran en deça des meilleurs productions actuelles. Mais c'est le prix à payer pour une framerate qui ne vacille jamais. Et vu l'importance de la fluidité pour s'en sortir durant les combats, on lui pardonnera sans problème. Pour tout le reste, Nioh 2 est une tuerie dans son genre. Tout simplement.

Ca commence extrêmement bien avec un éditeur de personnage juste dingue. Les possibilités sont hallucinantes et on ne peut que saluer autant de variétés. J'ai rarement vu ça. Cerise sur le gâteau, il est possible de partager ses créations et même de récupérer William si l'on possède une sauvegarde du premier volet sur sa machine. D'autre part, il est tout à fait possible de modifier son personnage en cours de partie et même si ça peut péter l'immersion, c'est toujours bien. Et après un tutoriel qui vous permet de découvrir les nouveautés du titre, c'est parti pour un joyeux viol vidéoludique. Oui parce que le titre ne vous prendra pas par la main. Nan, il est plutôt de genre à vous balancer à l'eau, en plein océan, au beau milieu de requin, après vous avoir entaillé la main. Haha. Démerdez-vous pour revenir sur le rivage.


Qu'on soit bien clair, Nioh 2 n'est pas à mettre entre toutes les mains. Si vous avez fait le premier, vous le savez déjà mais si vous ne connaissez pas la licence, Nioh fait partie des titres qui demande un véritable investissement de votre part. Vraiment. Déjà parce que le gameplay est franchement très riche et qu'il faudra du temps pour le maîtriser. Mais également parce que ce sera difficile. Très difficile. Parfois même horriblement difficile. Et vous aurez légitimement envie d'abandonner. Mais vous atteindrez un tel niveau de jouissance lorsque vous y arriverez que vous en oublierez tous vos échecs. A noter qu'on n'est pas dans l'impossible non plus. Il n'est pas nécessaire d'avoir des réflexes surhumains pour s'en sortir. Il va juste falloir atteindre un certain niveau de maîtrise des possibilités offertes par le gameplay, connaitre parfaitement les patterns des ennemis/boss et surtout, rester concentré, pour s'en sortir. D'oû le fait que j'indique que Nioh 2 demande de l'investissement. Un peu comme la pratique d'un instrument.

Si vous espérez vous détendre en jouant à ce titre, oubliez. Ici, vous êtes en tension permanante. La mort n'est jamais loin. 3 à 4 coups suffisent pour crever comme une merde (quand ce n'est pas 1...). Il ne faut jamais se précipiter, toujours réfléchir à la meilleure approche. Vaincre vos ennemis, humains ou démons, permet d'engrenger de l'expérience qui ne peut être véritablement acquis et consommé que lorsqu'on arrive sur les autels qui servent également de checkpoint. Mais le passage à un autel fait revenir tous les ennemis que l'on a occis au préalable. Si l'on meurt, on perd toutes son expérience et il sera nécessaire de revenir jusqu'à son cadavre pour tout récupérer. Mourir une seconde fois avant d'y parvenir et synonyme de la perte pure et simple de cet expérience. Les habitués des Dark Souls, Sekiro, Bloodborne et compagnie seront en terrain connu, mais pour le joueur lambda, ça va faire tout bizarre. Nioh 2 est quand même bien différent des titres susnommés dans le sens où les affrontements sont bien plus rapides et vifs que ceux des productions FromSoftware. A noter que paradoxalement, même si le titre est bien hardcore, il est quand même grave généreux en loot. Et si certains passages sont chaud, de prime abord, en récupérant un chouïa d'équipement, ça passe plus "facilement".


Nioh 2 propose un gameplay extrêmement riche et varié. A commencer par des armes dont le moveset varie en fonction de la posture que l'on choisit : basse, moyenne ou haute. En découle donc des coups différents qui consomment différemment votre endurance. La gestion et la maîtrise de cette dernière sera d'ailleurs fondamentale. Sans endurance, on ne peut plus frapper. Pire encore, on ne peut plus se protéger. Et afin de la recharger le plus rapidement possible, il faudra maîtriser la technique de l'impulsion de Ki. Petite nouveauté dans ce second volet, la possibilité de se transformer en esprit Yokaï qui permet de passer en force si tant est que notre jauge soit chargée. De même l'apparition du contre Yokai, permettant d'interrompres les attaques ennemis chargées vient compléter une liste des possibilités justes énormes, là encore. Il suffit de passer par la table des compétences pour comprendre toute la richesse du titre et toutes les possibilités de customisation offertes. Chaque coup porté doit faire mouche car la barre de Ki se vide très vite, il faudra donc veillez à ne jamais être trop gourmand. En parallèle, ce qui est vrai pour vous, l'est également pour vos adversaires. Si on esquive correctement, leur jauge d'endurance se vident, vous laissant la possibilité de les attaquer ou de les achever.

Nioh 2 est donc bien hardcore. Et si vous ne voulez pas passer 10 ans à looter de l'armure ou gagner de l'expérience pour augmenter de niveau, vous aurez toujours la possibilité de demander de l'aide. Soit par l'IA via une tombe bienveillante, laissée au sol par un autre joueur, soit en demandant directement de l'aide à des joueurs. Avouons que si l'IA permet un peu de souffler, elle est bien débile, du genre à foncer dans le tas même pour les ennemis qu'il faut abattre à distance. En revanche, jouer au titre avec d'autres joueurs (PS+ obligatoire) lui donnent une saveur différente, notamment lors des affrontements contre les boss. Ca m'a fait penser à Monster Hunter, mais en bien mieux foutu. Après, libre à vous de vous faire aider ou non. Effectivement, vous n'en tirerez pas forcément la même satisfaction que d'avoir su tout gérer tout seul mais ça peut permettre de décompresser un peu et de ne pas rester bloqué pour les moins persévérants. Et sachant que le titre prend plusieurs dizaines d'heures pour se boucler, ça peut aider à ne pas lâcher.

Vous l'aurez compris, Nioh 2 m'aura totalement convaincu. Personnellement adepte du dépassement de soi (et probablement un peu masochiste), j'ai pris un pied énorme à parcourir le titre de la Team Ninja. C'est dur, ça parait parfois insurmontable, mais bordel, quel pied lorsqu'on y arrive. Le tout, c'est de se dire qu'on va y arriver, de ne pas avoir peur de s'investir, d'apprendre de ses erreurs et de rester concentré. Attention, je l'ai dit et je le redis, le titre n'est clairement pas à mettre entre toutes les mains. Si vous considérez que le jeu vidéo doit permettre de se détendre, sans être trop prise de tête, vous pouvez passer à côté et ce, sans aucun regret, car Nioh 2 n'est pas fait pour vous. Mais si vous aimez les challenges, vous allez être servis !

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Nioh 2 (PS4)

Plateformes : PS4

Editeur : Sony

Développeur : Team Ninja

PEGI : 18+

Prix :

Aller sur le site officiel

Nioh 2 (PS4)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 9/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Derniers Commentaires

- À quoi jouez vous ce week-end ? par jymmyelloco

- Le dessin du jour de Solène par jymmyelloco

- Waifu Uncovered par Tirelipimpon

- L'Edito du dimanche par Azu

- Ennio Morricone n'est plus par Azu

- L'Edito du dimanche par jymmyelloco

- S.C.A.R, le Doom du pauvre ? par Quantum

0