Ori and the Will of the Wisps (PC, Xbox One)

 

Publié le Mardi 17 mars 2020 à 12:00:00 par Sylvain Morgant

 

Test d'Ori and the Will of the Wisps

Un jeu chouette !

Prenant la suite d'Ori and the Blind Forest, Ori and the Will of the Wisps déamrre presque là où le précédent volet s'était arrêté.

Ori, Naru et Gumo prennent soin de l'œuf de Kuro. L'œuf finit par éclore et ainsi nait Kun. Tout ce petit monde vit des jours paisibles et heureux dans les bois de Nibel.

Jusqu'au jour alors qu’Ori fait un vol sur le dos de Kun, une tempête envoie nos deux créatures féériques dans le décor. Ori se réveille sur les terres de Niwen, seul et sans pouvoir.

Il va devoir traverser mille dangers pour retrouver son amie.

Mais ce n'est que le début de l'aventure…

Toujours développé par Moon Studios et édité par Microsoft, Ori and the Will of the Wisps est encore une fois un jeu mêlant plates-formes et aventure, disponible sur Xbox One et PC.

Et comme son illustre prédécesseur Ori and the Will of the Wisps est aussi onirique et féérique. Voire plus. La musique est aussi envoûtante et omniprésente. Encore plus quand vous avez le bonheur de jouer avec un home cinéma ce qui vous donne véritablement l'impression de baigner dans la musique.

Cependant, s'il reprend les concepts du premier volet, cet Ori là va bien plus loin. Ori dispose maintenant d'une palette d'armes et de compétences variées et pouvant être équipées comme bon nous semble et ce à tout moment. Et de la façon dont on veut. Car les touches X, Y et B peuvent être attribuées comme le joueur l'entend. Ainsi, on peut en plein combat ou en pleine prouesse acrobatique, changer d'arme et de compétence par la simple pression d'une touche. Et ce n'est pas un mal car certains adversaires ou passages vont justement demander de switcher rapidement d'une compétence et/ou d'une arme à l'autre.


L'aventure d'Ori se veut plus dynamique et plus rapide. On court, saute, nage et grimpe presque partout, parfois sans effort, parfois en devant se creuser les méninges pour trouver la bonne solution. Les labyrinthes que sont les niveaux sont beaucoup plus grands qu'avant. Par chance, Moon Studio a incorporé un système de "checkpoints automatiques" qui vous fera réapparaître presque là où vous êtes mort ainsi qu'un système de téléporteur. Autre chose, le jeu dispose de marchands permettant d'acheter, contre des orbes que les ennemis laissent en mourant, des cartes, des compétences et des armes.

Aussi féérique et poétique qu'est le monde qui s'offre aux joueurs, il faudra quand même être vigilant et faire preuve de patience devant certains puzzles, labyrinthes ou boss. De même il y a quelques défis parsemés ici et là. Des défis de vitesse ou de combat permettant de récupérer des orbes, donc des crédits.

Si l'on en prend plein des yeux et les oreilles, la réalisation n'est pas forcement aussi "propre" que ce qu'elle montre. Alors oui, les décors sont splendides. On a l'impression de se balader dans des artworks géants. Un vrai régal pour les yeux. Mais souvent, les décors sont si beaux, si chargés, que l'on identifie mal les zones dangereuses, les obstacles ou les ennemis. Trop de détails tue le détail.

De même, la hit-box d'Ori et des ennemis a l'air d'avoir, de temps en temps des ratés. Idem pour certains freezes d'une ou deux secondes qui surviennent de temps en temps. Et ce sur PC ou Xbox One. On a aussi quelques petits problèmes de précisions lors des déplacements d'Ori. Ces derniers points devraient être corrigés lors d’un prochain patch, mais il était important de le préciser.

Mais l'un des problèmes le plus frustrants est à cause des "checkpoints automatiques". Lorsque vous mourrez, vous réapparaissez sur ce checkpoint. Ce qui est pratique. Sauf quand ledit point est entouré d'ennemis qui ont réapparus comme vous. Et qu'ils vous foncent dessus ½ seconde avant que vous ne puissiez reprendre le contrôle du personnage. Ce qui vous fait rentrer dans une joyeuse séquence digne d'Un Jour Sans Fin où vous mourez et renaissez en boucle, au même endroit et entouré des mêmes ennemis qui vous harcèlent indéfiniment… jusqu’à trouver le moyen, parfois miraculeux, de vous en sortir (nous n’avons jamais été indéfiniment bloqués).

Cependant, ce problème n’arrive pas à gâcher le plaisir que l'on n'a devant Ori and the Will of the Wisps.

Le jeu est une grande réussite. Un vrai chef d'œuvre. Une aventure onirique. Malgré quelques défauts, donc.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Ori and the Will of the Wisps (PC, Xbox One)

Plateformes : PC - Xbox One

Editeur : Microsoft

Développeur : Moon Studios

PEGI : 7+

Prix : 29,99 €

Aller sur le site officiel

Ori and the Will of the Wisps (PC, Xbox One)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 9/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Derniers Commentaires

- À quoi jouez vous ce week-end ? par jymmyelloco

- Le dessin du jour de Solène par jymmyelloco

- Waifu Uncovered par Tirelipimpon

- L'Edito du dimanche par Azu

- Ennio Morricone n'est plus par Azu

- L'Edito du dimanche par jymmyelloco

- S.C.A.R, le Doom du pauvre ? par Quantum

0