(BD) Grandville

 

Publié le Mardi 16 mars 2010 à 16:00:00 par Cedric Gasperini

 

Une bien jolie surprise

Résumé : Napoléon a vaincu l'Angleterre. Annexé par la France, le Royaume Uni n'a retrouvé sa souveraineté qu'il y a peu. Parallèlement, le sentiment anti-anglais n'a jamais été aussi fort à Paris. Il faut dire que quelques mois auparavant, des terroristes venus de Londres ont fait sauté une tour située dans la capitale française à l'aide d'un dirigeable bourré d'explosifs. Nous sommes à La Belle Epoque, dans un monde steam-punk où les animaux humanoïdes sont rois. On trouve bien cà et là quelques descendants galbres du singe, mais ils sont considérés comme une sous-race. 
Lorsque le diplomate anglais basé à Paris, Leigh-Loutre revient en catastrophe à Londres et est retrouvé assassiné dans sa maison, c'est l'Inspecteur Le Brock, blaireau de Scotland Yard, qui mène l'enquête, avec son compagnon rat Roderick. Et cette enquête va l'opposer aux puissants du gouvernement français...

Avis : Quand bien même l'ouvrage est, en lui-même, particulièrement joli, j'avoue m'être plongé avec une certaine retenue dans ce Grandville. Ce melting-pot d'inspirations qui emprunte à Robida, illustrateur du XIXème, mais également à Sir Conan Doyle ou à tout un courant de la fin du XIXème, début du XXème, m'apparaissait comme un mélange hétérogène dissonant et, finalement, peu captivant.
Et puis bon... j'ai tout de même commencé la lecture...
C'est finalement une demi-heure plus tard que j'ai refermé l'ouvrage. Séduit. Complètement séduit. Bryan Talbot nous offre ici une aventure digne de Sherlock Holmes, avec des personnages hauts en couleur, dans un monde fabuleusement ntéressant. Alors tout n'y est pas parfait, et on pourra notamment reprocher un dessin un peu trop lisse et parfois un peu "plat", ainsi qu'une palette de couleurs peut-être inadaptée et qui aurait sans doute mieux donné en pastels. Mais rien de catastrophique non plus. Grandville est une magnifique histoire, menée par des héros charismatiques, et surtout, extrêmement bien rythmée. On dévore la BD avec un ravissement non feint et on plonge dans ce monde totalement original. Une vraie, belle, réussite. Vivement la suite.

image

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

(BD) Grandville

Plateformes :

Editeur : Milady Graphics

Développeur : Bryan Talbot

PEGI : 12+

Prix : 16 €

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 9/10

 

 

Derniers Commentaires

- L'Edito du dimanche par jymmyelloco

- A quoi jouez-vous ce week-end ? par dieudivin

- L'Edito du dimanche par dieudivin

- L'Edito du dimanche par Cedric Gasperini

- L'Edito du dimanche par jymmyelloco

- A quoi jouez-vous ce week-end ? par jymmyelloco

- A quoi jouez-vous ce week-end ? par dieudivin

0