Call of Duty Modern Warfare II (PC, PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series)

 

Publié le Mercredi 2 novembre 2022 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Test Call of Duty Modern Warfare II (PC, PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series)

De guerre jamais lasse

imageAlors que les FPS s’enlisent aujourd’hui dans les méandres d’un choix uniquement tourné vers le multijoueur, ils laissent sur le carreau toute une génération de joueurs avides de solo. Parce que oui, et j’en fais partie, certains préfèrent le confort d’une aventure qui se déroule seul, sans avoir à de compte à rendre à des énergumènes dont souvent les bonnes manières font autant défaut que l’intelligence, et je me fous de savoir s’ils sont situés à l’autre bout du monde ou à l’autre bout de la rue.

Bref. Un bon petit FPS solo, bien rythmé, bien fichu, bien pensé, ça manque. Depuis trop longtemps. Depuis 2019, soit dit en passant… Parce que le reboot de Call of Duty Modern Warfare nous avait laissé une excellente impression, il fallait que le jeu s’offre une suite. Pour rappel, Call of Duty Modern Warfare, sorti il y a 3 ans, n’était pas un remake. S’inspirant de son illustre aîné homonyme en termes d’ambiance, de personnages et parfois de missions, il offrait toutefois une nouvelle aventure, un nouveau scénario, une nouvelle histoire et, surtout, de nouvelles sensations.

C’est la même chanson pour cette suite. Call of Duty Modern Warfare 2 s’inspire de son aîné homonyme sorti en 2009. Mais il offre une expérience radicalement différente. Radicalement modernisée également.

L’histoire vous met à nouveau dans la peau des héros de la Task Force 141. Les USA ont bombardé un camp d'islamistes accusé d’être au centre d’un trafic d’armes entre la Russie et l’Iran, tuant le général Ghorbrani, commandant de la Force Al-Qods. Son bras droit, Hassan Zyani, décide de le venger. Il récupère des missiles américains volés et espère bien, en infiltrant les cartels mexicains, atteindre les USA au cœur de leur territoire.


imageDans un solo de haute volée, proposant pas moins de 7 heures de jeu (une campagne plus longue que ce à quoi les développeurs nous avaient habitué) via une quinzaine de missions, vous allez parcourir le monde et défourailler à tout va. Du Mexique à Amsterdam, en passant aussi par l’Espagne, vous aurez à cœur de mener à bien les missions qui vous sont assignées.

Graphiquement, cette avalanche de lieux est parfaitement gérée. Avec un moteur au top, et Dieu sait si ça n’a pas toujours été le cas dans la série, Call of Duty Modern Warfare II vous en met plein la vue. C’est beau, c’est fluide, les effets de lumière, les effets spéciaux (explosions, tirs…) sont sublimes… bref, si vous voulez un FPS qui a de la gueule, vous êtes bien tombés. Et si on pourra toujours noter çà et là une texture perfectible, un objet ou une fleur assez moyenne, un petit bug ou un poil d’aliasing… ça reste du détail. Car justement, les décors n’en manquent pas, de détail. La mission à Amsterdam, par exemple, va vous scotcher visuellement. Et ce ne sera pas la seule.

imageOn sera plus critique sur la cohésion de l’ensemble. Si les développeurs ont fait des efforts sur la longueur du jeu, le scénario peine à convaincre totalement. La faute à des comportements parfois trop caricaturaux des personnages, des choix discutables pour des militaires, et un rythme globalement mal maîtrisé. Ça aurait pu être plus explosif, en termes d’enchaînements d’objectifs, de combats… Et surtout, ces missions manquent de liant pour totalement convaincre. Pas de quoi décevoir pour autant : on prend un malin plaisir à les enchaîner et à se lancer dans les affrontements. Il faut dire que le gameplay est parfaitement rodé.

On retrouve les mêmes sensations propres à la série : des armes avec de bonnes sensations, un bon retour d’expérience, des situations improbables qui s’enchaînent… et avec un souci du réalisme (toutes proportions gardées, bien entendu, on reste dans un jeu vidéo) qu’il faut saluer. Les moments critiques, parfois brutaux, sauvages, s’enchaînent et vous assènent des claques régulièrement. Et si on pourra regretter l’absence de passages totalement épiques, comme on pouvait en avoir dans le jeu de 2009, restent quelques missions particulièrement marquantes et jouissives à jouer.


imageDommage, aussi, que les éléments introduits lors de la campagne ne soient pas plus exploités : sac à dos, craft d’objets, ou encore certains mouvements ne seront proposés que dans une mission ou deux, pas plus… ça aurait pu ajouter une couche à la profondeur de gameplay.

Pas parfait, donc, ce Call of Duty Modern Warfare II, mais rien qui ne puisse vous détourner du jeu. L’ensemble reste bien géré, très bien maitrisé, avec un gameplay aux petits oignons, des sensations excellentes, des missions réussies, quelques passages marquants… bref, si vous cherchez un bon – un très bon – FPS solo, vous auriez vraiment tort de passer à côté.

Notez que le jeu vous pousse fortement à vous inscrire au PlayStation Plus ou au Xbox Game Pass, à chaque connexion, si vous ne l’êtes pas. Et si ça reste optionnel en solo (il suffit de sortir de la page et sélectionner le mode « hors ligne »), vous ne pourrez, sans ça, accéder au contenu multi.

imageLe jeu propose tout un tas de modes de jeu : Mêlée générale (Deathmatch), par équipe (Team Deathmatch), Domination (contrôle de 3 zones), Point Stratégique (contrôle d’une zone qui change toutes les minutes), Quartier général (capturer le QG et le défendre), Contrôle (attaque et défense de deux objectifs simultanément), Libération de prisonniers, K.O. (pas de réapparition), R&D (défense et destruction d’objectifs)… le tout sur des cartes en 6 vs 6.
Ajoutez des cartes à 32 vs 32 avec les modes Guerre Terrestre (capture de zones) et Invasion.

On retrouve aussi les packs d’atouts (à débloquer) qui offrent pas mal de bonus (deux armes principales, réduction des effets des grenades, couteaux de lancer…), les améliorations de combat (attaque DDoS, leurre gonflable, caméra tactique…) et les bonus de série d’éliminations (drones, drones explosifs, mines, colis stratégique…) qui pimentent les affrontements multijoueur. Classique, toujours aussi bien maîtrisé. 10 cartes sont dispo. D’autres devraient débarquer.

Sans oublier le mode Spec Ops, en coop à 3, via 3 missions stratégiques.

Au final, donc, c’est encore une belle année pour la série Call of Duty. Tout n’y est pas parfait, certes. Les puristes râleront sur un manque de cartes, une nouvelle interface pas toujours heureuse ou je ne sais quoi d’autre. Mais rendons-nous à l’évidence : le FPS vit des heures creuses en termes de jeux de qualité. Alors ne boudons pas notre plaisir : Call of Duty Modern Warfare II est un bon jeu. Un très bon jeu, même. Et honnêtement, ça fait un bien fou de s’y remettre.

imageimageimage

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Call of Duty Modern Warfare II (PC, PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series)

Plateformes : PC - Xbox One - PS4 - PS5 - Xbox Series

Editeur : Activision

Développeur : Infinity Ward

PEGI : 18+

Prix : 64,99 €

Aller sur le site officiel

Call of Duty Modern Warfare II (PC, PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 8/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

0