Mass Effect 3 (PC, Xbox 360, PS3)

 

Publié le Jeudi 8 mars 2012 à 08:30:00 par Tristan Bories

 

Test Mass Effect 3 PC Xbox 360 PS3

Une tuerie !

imageIls auront attendu près de cinquante mille ans avant d’amorcer leur retour. Tapis dans l’ombre de la nuit galactique, les moissonneurs ont observé en silence les civilisations se faire et se défaire au court des millénaires. Mais désormais, l’heure de la moisson finale a sonné. Répétant à l'infini ce cycle de destruction de masse, les voilà de retour afin de réduire à néant toute trace de vie dans l’univers.
En face de cette toute puissante armée d’annihilation se dresse le commandant Shepard. Sorte de Bruce Willis du futur, le commandant aura cette fois-ci la lourde tâche de rassembler les différentes races qui composent l’univers afin d’anéantir cette menace ancestrale. Et cela ne va pas être chose facile puisque les différentes factions qui s’y trouvent sont en proie à des conflits internes parfois aussi vieux que leur propre existence…

Un scénario de haute volée.

La réputation de la série Mass Effect s’est bâtie avant tout sur son histoire. Une trame à la fois sombre et spectaculaire dont les enjeux dépassent souvent le petit quotidien du commun des mortels. Cet épisode ne déroge pas à la règle puisqu’il s’attache à décortiquer plusieurs aspects d’une mythologie qu’il n’avait fait qu’effleurer auparavant. Au travers de cette guerre intergalactique, le jeu propose de découvrir plus en détail les évènements qui ont marqué l’histoire afin d’y apporter une conclusion. Les aficionados de la série nageront donc en terrain connu, frissonnant de bout en bout grâce aux multiples réponses qu’apporte le titre. Pour ce qui est des nouveaux venus, ceux-là découvriront avec plaisir les rouages d’un scénario aussi profond que complexe. Navigant entre les intérêts des uns et des autres, nul doute qu’ils prendront un plaisir intense à influer sur le cours de l’histoire et façonner un futur empli d’incertitudes.
Les choix sont toujours aussi nombreux et emblématiques. Seule différence peut-être cette fois-ci, leur portée. Car si certaines décisions semblent parfois faciles à prendre, d’autres influeront directement sur la survie de telle ou telle espèce. Et c’est véritablement là que réside tout le génie d’un titre comme Mass Effect 3 : la portée scénaristique de ses actes.

screenscreenscreen

screenCôté mise en scène, force est de constater que les créateurs du jeu ont tout fait pour mettre la barre encore plus haut. On se retrouve projeté dans une super-production hollywoodienne, où grand spectacle et émotion s’enlacent à travers une bande son aussi épique que magistrale. Le joueur est comme parachuté au milieu d’un film qu’auraient réalisé Ridley Scott et Michael Bay. Entre les scènes jouées au ralenti sur fond de piano et les batailles acharnées où les cœurs chantent au rythme saccadé des armes à feu, autant dire que le plaisir est au rendez-vous.

Le déroulement du jeu en lui-même est assez simpliste. Shepard doit accomplir toute une série de missions afin de rassembler un maximum de troupes à ses côtés. A la fin de chaque mission, on récolte une aide supplémentaire qui sera ensuite enrôlée lors de la bataille finale. C’est un peu le même principe que dans le deuxième épisode, où il fallait rassembler une équipe afin de pouvoir lancer un assaut final lors d’une mission suicide. Ici, que ce soit les missions secondaires ou bien la quête principale, le but à long terme de toutes ces escapades est de rallier des troupes à sa cause. Mais là encore un choix crucial se pose. Serez-vous capable d’enrôler jusqu’au dernier bandit assoiffé de sang afin de pouvoir arriver à vos fins ou bien allez-vous préférer l’usage de troupes conventionnelles et moins controversées ?

Une nuée de paysages galactiques.

screenJe ne vais pas y aller par quatre chemins, Mass Effect 3 est un jeu magnifique. Les paysages que l’on découvre au fil de l’aventure sont aussi beaux que variés. Cela va du simple canyon recouvert de verdure à l’imposante cité futuriste envahie par les gratte-ciel en passant par les luxueuses demeures perdues au milieu des montagnes enneigées. Le rendu final est tout simplement magnifique. On prend d’ailleurs un certain plaisir à observer l’horizon entre deux combats, tentant même parfois d’imaginer ce à quoi cela devait ressembler en temps de paix. Bien sûr, certains endroits seront familiers aux habitués de la série, mais la réalisation est tellement aboutie que l’on ne se lasse pas d’y revenir. De plus, le scénario nous permet de redécouvrir ces lieux en temps de guerre ce qui change pas mal l’expérience de jeu.

screenscreenscreen

Un gameplay nerveux.

screenL’approche des développeurs au niveau du gameplay n’a pas changé depuis le second opus. Les affrontements se déroulent à la manière d’un Gears of War. On se retrouve à se cacher derrière différents obstacles afin de pouvoir attaquer en subissant le moins de dégâts possible. Le système de combat est d’ailleurs ce qui semble avoir le moins évolué depuis Mass Effet 2. Lors de la création de son personnage au début du jeu, on a la possibilité de choisir entre plusieurs classes qui définiront ensuite notre style de combat. Alors que certains pourront opter pour la classe du guerrier, privilégiant les armes lourdes et les boucliers, d’autre pourront choisir d’évoluer plus en finesse, notamment grâce à l’utilisation des pouvoirs biotiques. Le système de choix du type de munition semble avoir été définitivement abandonné puisque l’on ne peut qu’améliorer ses armes. Pour cela, on ajoute des « mods » (deux mods sont disponibles par arme), afin d’augmenter la précision, les dégâts ou encore la portée. Heureusement, on dispose d’un arsenal très fourni qui évolue avec le temps et les crédits. La personnalisation de l’armure n’est pas en reste puisque l’on peut choisir d’acheter soit une armure complète (et donc non modifiable), soit des parties de l’armure qui conféreront des bonus différents.

screenL’intelligence artificielle a quant à elle été revue à la hausse. Les ennemis tentent désormais de nous contourner dès qu’ils le peuvent. De plus, les différents types d’adversaires nous obligent à adapter notre stratégie en temps réel. Il faudra ainsi privilégier les pouvoirs biotiques comme surcharge sur les ennemis blindés ou encore des pouvoirs comme projection sur les adversaires armés de boucliers. Les boss nécessitent une véritable coordination avec ses coéquipiers et donnent tout leur sens au système de pause. Grace à l’interface radiale, on peut choisir de concentrer les attaques sur un seul ennemi si celui-ci est résistant ou bien disperser ses forces contres des adversaires plus basiques. Il faut noter que l’on a désormais la possibilité de diriger ses alliés afin de les envoyer sur les positions stratégiques et ainsi renverser le cours de la bataille. Cette option peut notamment être effectuée avec l’aide de Kinect, chose que je n’ai personnellement pas essayé.

screenscreenscreen

Les quêtes secondaires.

screenElles sont nombreuses sans véritablement être transcendantes. Elles consistent la plupart du temps à nettoyer une zone tout en suivant un script. Elles permettent surtout de récolter les fameuses ressources militaires en vue du combat final.
Tout comme dans Mass Effect 2, il est possible de scanner des planètes afin d’y dénicher des ressources militaires et autres bonus. Seule différence cette fois, l’utilisation du scan à répétition alerte des vaisseaux de moissonneurs au bout d’un certain temps, ce qui oblige à fuir afin d’éviter le Game Over.

L’une des innovations de ce troisième épisode, c’est bien sûr son mode multijoueur. Reprenant le concept déjà développé dans Gears of War 3, Mass Effect propose un système de vagues où quatres coéquipiers doivent effectuer de temps en temps des missions annexes. Chaque carte est découpée en 10 vagues successives dont le niveau de difficulté peut être modifié au préalable. L’expérience engrangée permet au joueur de débloquer différentes améliorations, comme de nouvelles armes, des personnages plus puissants ainsi que de nouvelles armures.
Loin d’être convainquant quant à son originalité, ce mode multijoueurs n’en demeure pas moins un véritable défouloir. Trépidant et nerveux à souhait, nul doute que cette nouveauté saura trouver son public.

screenVous l’aurez compris, Mass Effect 3 est une véritable tuerie. Bien qu’il n’apporte que peu de changements au niveau de son gameplay, cet opus brille par son génie scénaristique et sa mise en scène. Si vous êtes un tant soit peu amateur de science-fiction, ce jeu est fait pour vous. Les déçus du second opus râleront sûrement en constatant le peu de changements au niveau du gameplay. Mais que l’on ne s’y trompe pas, Mass Effect 3 demeure un divertissement hors-norme qui se savoure sans modération. En plus d’offrir une aventure à la fois excitante et rythmée, il apporte une conclusion épique à une série qui a déjà fait ses preuves par le passé. Jouissant d’une réalisation de haute volée et d’une ambiance unique, nul doute que le dernier né de Bioware saura marquer de son empreinte le monde du jeu vidéo.

 
image



 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Mass Effect 3 (PC, Xbox 360, PS3)

Plateformes : PC - Xbox 360 - PS3

Editeur : Electronic Arts

Développeur : BioWare

PEGI : 18+

Prix : 60 €

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 10/10

 

 

Images du jeu Mass Effect 3 (PC, Xbox 360, PS3) :

0