L'Edito du Dimanche

 

Publié le Dimanche 27 octobre 2019 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du Dimanche

J'ai peur en avion

J’ai pris l’avion. Je déteste prendre l’avion. Je hais l’avion.

Je déteste les préparatifs de départ, à vérifier que j’ai bien retiré tous les liquides éventuels de mon sac à dos, ainsi que le couteau-suisse, la feuille de boucher, le couteau à poisson, le couteau d’office, le couteau à viandes, l’épluche légumes, la scie à métaux, le couteau à éplucher, le couteau à désosser, le couteau à dents, le couteaux double-lame, le couteau militaire, enfin bref, tout ce que l’on trouve habituellement dans un sac à dos. Ou du moins dans le mien.

Je déteste faire les bagages, je déteste le trajet jusqu’à l’aéroport, je déteste les tarifs du parking équivalents à un smic par semaine, je déteste les terminaux d’embarquements et je déteste copieusement les files d’enregistrement des bagages interminables parce qu’il n’y a que deux comptoirs d’ouverts sur les six disponibles, putain de restrictions budgétaires obligent.

« C’est votre bagage ? »
« Non, je le porte avec moi, je viens de le poser sur le tapis roulant et j’attends que vous mettiez votre étiquette à la con pour être bien sûr que vous le perdiez parce que votre système pourri l’aura envoyé au Costa Rica au lieu du vol Paris-Bastia que je dois prendre, mais ce n’est pas mon bagage ».
Oui, je déteste les questions à la con aussi.

Et je déteste les fouilles avant embarquement.

Systématiquement, mon sac à dos a droit à une fouille supplémentaire, et moi à une fouille complète.
« Monsieur venez ici, vous avez sonné au portique, avez-vous quelque chose de métallique sur vous ? »
« Non. J’ai posé mes clefs, mon portable, ma ceinture, j’ai même posé mes chaussures sur le tapis, je n’ai pas l’âge pour avoir une plaque sur les hanches ni le type de sexualité pour avoir un plug anal en inox. Si je sonne, c’est que votre portique, il déconne. Ou il m’aime pas. D’ailleurs, moi, j’l’aime pas ».

Et comme ça faisait déjà quatre fois que je passais cette saleté de portique et qu’il se mettait à bipper. J’ai décidé de me mettre en slip.
« Je vous préviens, si ça bippe encore, je vire le slip et je vous fait une démo de ventilateur avec mon organe ».

Ça n’a pas rebippé.

Dommage pour eux.

C’est donc en slip que j’ai quand même dû répondre à des questions concernant mon bagage. « Monsieur, on a découvert des traces de drogue, d’explosifs et de résidus humains sur votre sac »
« Chacun ses passe-temps »
« Pardon. ? »
« Si moi j’aime droguer des gens puis les faire exploser après leur avoir inséré un pain de plastique dans l’anus, ça me regarde »

Et puis bon, en général, y’a toujours un mec qui lit Gamalive qui vient expliquer aux autres que c’est normal, qu’il faut me laisser passer, que ça vaut mieux pour la sécurité de tous, qu’il se porte garant pour moi et que tout ira bien.

Faut juste pas me faire chier avant que je prenne l’avion. Parce que j’ai peur en avion. Je flippe ma race.

imageJ’ai interdiction formelle de la part de ma femme de prendre un décontractant avant le vol ou de boire un coup. Genre un grand coup. Un grand grand coup. Juste parce que la dernière fois, j’ai voulu sauter sur l’hôtesse (qui n’était pas contre, d’après ce que l’on m’a raconté), puis sur le stewart (qui n’était pas contre, d’après ce que l’on m’a raconté), j’ai jeté des morceaux de mon plateau-repas sur les rangs alentours « parce que j’étais cerné par ces putains de Viêt-Congs » avant d’improviser un concert rock dans l’allée en hurlant à tue-tête du Iggy Pop « I wanna be your Dog » et de terminer à poil en train de faire l’hélicobite au milieu du couloir, debout, un pied sur les sièges de chaque côté en chantant du Partenaire Particulier.

Il paraît qu’une vidéo de mes exploits traîne toujours chez Air France et est montrée comme exemple de « situation de crise totalement ingérable » aux nouveaux employés.

Perso, je ne me souviens plus de rien. Juste que j’avais deux numéros de téléphone écrits au marqueur sur chaque fesse et que ça a mis un temps dingue à s’effacer.

Bref, depuis, je dois prendre sur moi et tenter de me relaxer lorsque je prends l’avion. Alors je chante pendant le décollage. Fort. Pour que tout le monde entende.

« La Bamba », en général.

D’un type qui est… mort lors d’un crash en avion.

Amusant, non ?

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par jymmyelloco le 27/10/2019 à 12:55

 

1

avatar

Inscrit le 03/05/2009

Voir le profil

Tu aimes les films de Gladiateurs ?

3369 Commentaires de news

Ecrit par Papa Panda le 28/10/2019 à 09:30

 

2

avatar

Inscrit le 26/03/2014

Voir le profil

Tu préfères les fouille "après" embarquement ^^" ?

1483 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

37918-peur-avion-voyage-fouille-helicobite