L'Edito du dimanche

 

Publié le Dimanche 1 décembre 2019 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du dimanche

Va falloir me lâcher sérieusement la grappe

J’avoue que cette histoire de Black Friday m’a légèrement gonflé. Je veux dire, le Black Friday, normalement, c’est une journée. D’où le nom. Friday. Vendredi. Pas « Black Week » ou « Black Monday to Sunday ». Non. Juste Friday. Et si vous êtes déjà largués à ce moment de l’édito, retournez à vos cours d’anglais pour chercher où ce con de Brian a bien pu se planquer et revenez une fois que pourrez regarder les 45 premières minutes de Wall-E en version originale sans être perdu.

Mais bref. A mon sens, les commerçants français en ont un peu trop fait, sur cette opération. Et à force d’être matraqué ad-nauseam par des pubs sur fond noir, souvent écrites en jaune poussin, ça vous donne… ben envie de vomir, justement.
Sans oublier ceux qui enchaînent sur la Cybermonday Week…

Oui, parce qu’en théorie, le Black Friday, c’est uniquement dans les boutiques physiques. Et sur le net, c’est le lundi d’après que les américains s’offrent une journée supplémentaire de promotions, via ce qu’ils appellent le « Cybermonday ». De vraies promotions, hein. Le Black Friday, c’est de la vente totale, des -80%, des -70%... alors qu’en France, on retourne dans nos petits travers mesquins de -15% ou -20%... bref, le black devient grey flotailleux. Un Light Grey Friday, en quelque sorte. Mais quoi qu’il en soit, c’est une journée. Une seule. Le Friday en physique, le Monday sur le net. Pas une semaine, un week-end prolongé, ou je ne sais quoi d’autre.

Malgré tout, il ne faut pas tout mélanger, attention. Je râle contre le matraquage publicitaire. Pas contre l’opération elle-même. Parce qu’en l’idée, faire une journée de soldes juste avant Noël, moi, ça me va très bien. Et il faut vraiment être un gros bobo de merde sans famille pour commencer à s’insurger contre ces pratiques capitalistes sournoises qui poussent à la consommation inutile et ruinent la planète avec tous ces objets électroniques dont les batteries ont été arrachées à la terre nourricière et…

Et rien du tout. Va bouffer ton quinoa, téléphone avec ton smartphone solaire en bambous et fais pas chier le reste du monde. Personnellement, j’ai pu faire une partie de mes cadeaux de Noël grâce à ces promotions et j’emmerde les partisans du Blue Friday, du Green Friday ou de je ne sais quelle couleur de l’arc-en-ciel Friday qui, bizarrement, ont tendance à oublier leurs instincts écolos quand il s’agit de faire le plein du 4x4 ou quand ils se retrouvent face à une tartine de Nutella.

De toute manière, aujourd’hui, si t’es pas végan, chaussé avec des pompes en jute tressé, militant de la cause animale et équipé de ta paille en carton, t’es qu’une merde. Ouais. Je mélange tout. Mais c’est mon édito et je fais ce que je veux.
L’homme de la Pampa, parfois rude, reste toujours courtois, mais la vérité m’oblige à dire que les donneurs de leçons extrémistes commencent à me les briser menu.
Oui, on peut aimer se taper un bon plat de bidoche, se tailler une tranche de siflard, être bien dans ses pompes en cuir et rouler en diesel sans forcément être taxé de bande-à-l’aise. On peut changer de téléphone tous les 18 mois, prendre sa bagnole pour aller acheter son pain à 2 Km de là, commander sur le grand-méchant Amazon* et être soucieux à son niveau de la planète via quelques gestes du quotidien qui ont tout autant de portée.

Bref. Je trie mes ordures. Je boycotte tous les produits à base d’huile de palme. Je zieute pour passer à l’hybride. Si possible je collerai des panneaux solaires sur ma prochaine baraque, chose impossible, malheureusement, sur l’actuelle. J’évite au maximum les bouteilles d’eau en plastique et privilégie l’eau du robinet. Je lave mon linge à basse température. Je lance le lave-vaisselle en cycle éco pour utiliser moins d’eau. Je refuse systématiquement les sacs en plastique, même sur le marché (exception faite du poisson parce que le poulpe dans les poches, ça le fait moyen). J’utilise des pailles réutilisables. J’ai remplacé mes ampoules par des LED. Je ramène mes médocs à la pharmacie. Je privilégie tant que possible les circuits courts. Quitte à payer plus cher mon kilo de tomates françaises face au kilo de tomates espagnoles. Mais je n’ai pas encore trouvé de mangue cultivée en Île-de-France. Et j’aime bien ça, moi, les mangues. Je me tape des côtes de bœuf au barbecue de charbon. Je m’en branle du regard tendre du petit veau avant qu’il se prenne une balle entre les deux yeux. La seule tendresse qui m’importe dans le veau, c’est celle de son escalope. Je déteste ces saloperies de poulets que j’estime être au plus bas de l’intelligence de toute l’espèce animale, et n’ai donc strictement aucun remords à bouffer des œufs de volatiles entassés dans des cages alors qu’on broie les poussins à la meuleuse. Et j’achète majoritairement sur le net. C’est comme ça.

Bref. Va falloir me lâcher sérieusement la grappe. Parce que ça va pas m’aider à faire plus de jus.



*mais qui lui, au moins, livre en 24h et gère correctement ses stocks parce que les « ah ben oui mais c’est une erreur de notre base, en fait, on n’en a plus », alors que vous venez de faire 30 minutes de bagnole pour vous rendre en boutique qui, par téléphone, vous a assuré qu’ils avaient le produit en stock ou les « oui, je vous avais dit qu’on le recevrait sous 10 jours mais en fait l’éditeur semble en rupture pour le moment, mais on va être réapprovisionné dans un mois », ça vous donne juste envie de faire un geste pour augmenter les queues à Pôle-Emploi. Et c’est du vécu lors de ces deux derniers mois.

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par jymmyelloco le 01/12/2019 à 13:01

 

1

avatar

Inscrit le 03/05/2009

Voir le profil

Tu disais pas la semaine dernière que t'étais un homme doux ???

Sinon, clairement le BF quand tu vois les fausses "bonnes offres" c'est de l'arnaque.
Le pire dans le JV, c'est JV.com 60% de leurs articles de la semaine était lié au BF.

En plus faire des soldes à la fin du mois, faut être un peu con quand même.

3369 Commentaires de news

Ecrit par Cedric Gasperini le 01/12/2019 à 13:36

 

2

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Ecrit par jymmyelloco

Tu disais pas la semaine dernière que t'étais un homme doux ???
Tout doux. Comme une burne de bébé.

6929 Commentaires de news

Ecrit par jymmyelloco le 01/12/2019 à 19:29

 

3

avatar

Inscrit le 03/05/2009

Voir le profil

Ecrit par Cedric Gasperini

Tout doux. Comme une burne de bébé.

Marc Dutroux approuve cette blague.

3369 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

38146-black-friday-ecologie-amazon-grappe