Les 4 Fantastiques, la critique du film

 

Publié le Mercredi 5 août 2015 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Les 4 Fantastiques, la critique du film

Un film qui part en flammes

imageLe petit Reed Richards est un génie incompris par ses professeurs. Que voulez-vous, quand on construit un téléporteur à 10 ans dans son garage et qu'on décide d'en faire un métier, on est la risée de sa classe. Et ce n'est pas ses profs qui vont l'aider. Non, c'est son camarade Ben Grimm, gamin vivant dans une casse auto avec sa famille de péquenots violents. Juste parce que Reed a dit des trucs cool et fait plein de dessins sur son cahier. Et il va tenir pour lui le tournevis cruciforme.

Parvenus au lycée, les deux compères sont remarqués à l'expo de science annuelle de l'établissement par le Dr. Franklin Storm et sa fille adoptive Susan. Reed a perfectionné son téléporteur et le Dr. Storm, qui en construit un aussi, mais un plus gros, aurait besoin de Richards pour finir.

Reed plaque son pote et foncent donc au Baxter Bulding.

Le Dr. Storm de son coté, recontacte l'un de ses anciens étudiants Victor Domashev, génie asocial et pyromane incompris qui s'habille en noir, et vit au fin fond d'un garage plongé dans le noir à jouer Assassin's Creed avec des Google Glass améliorées.

Vic' rejoint donc l'équipe Reed Richards/Susan Strom et ils se voient tous adjoindre un dernier membre en la personne de Johnny Storm, placé là par son papa pour le punir d’avoir explosé sa voiture.

L'équipe finit donc le téléporteur et après une soirée de beuverie, décide de le tester sans le dire à personne. Pas même à Susan qui est partie ce coucher tôt. Reed appelle donc son pote Ben parce qu'il ne veut pas tester la machine sans lui. Grimm déboule donc en pleine nuit, enfile donc une combinaison à sa taille et rejoint Reed, Johnny et Victor.

Les 4 hommes partent pour un monde inconnu.

Et c'est le début des emmerdes…

screenscreenscreen

screenRéalisé par Josh Trank, Les 4 Fantastiques est la nouvelle adaptation de la célèbre famille de l'éditeur de comics Marvel. C'est aussi la quatrième itération au cinéma avec le film réalisé en 1994 et le duo de film avec Jessica Alba et Chris Evans en 2005 et 2004.

Devant la caméra, nous avons Miles Teller en Reed Richards, Kate Mara et Michael B. Jordan en Susan et Johnny Strom, Jamie Bell dans la peau de Benjamin Grimm et enfin Toby Kebbel dans les habits noirs et Victor Domashev.

Le réalisateur et la Fox ont, durant la production, indiqué que ce film est une "réinvention contemporaine de la plus ancienne équipe de super-héros Marvel". Ils ont tout à fait raison. Ils ont gardé le nom des personnages, leurs pouvoirs, et ont bazardé absolument tout le reste.

Le "Dr Fatalis" ? Un grand con arrogant jaloux qui mérite des claques. Ce type est parti en foutant le feu aux bâtiments, n'empêche que Papa Storm le re-recrute parce que vous comprenez ma bonne dame, il a besoin de lui… Et sa machine infernale avaleuse de monde. En cailloux ma bonne dame…

L'amitié Richards/Grimm ? On sait toujours pas pourquoi ces deux-là sont devenus potes. Ni même pourquoi tout le monde accepte que Grimm grimpe dans le téléporteur… Et puis bon, Ben Grimm, en humain, ce n'est pas censé être un nain de jardin… Et Richards qui fuit ses responsabilisées après l'accident…

Ne parlons pas non plus de l'armée qui utilise des gamins, parce que oui, si on suit l'histoire, nos 4 Fantastiques ne sont même pas devenus adultes, comme arme parce que bon, un type en pierre indestructible, une torche vivante et une femme invisible, pourquoi se priver… Et ce con de Johnny qui trouve ça cool…

screenscreenscreen

screenRajoutez à cela un film très court, 1h40, où vous sentez que des scènes et des raccords ont sauté au montage. Par exemple : Johnny rejoint l'équipe avec le bras cassé. L'image d'après, pépère est tranquillement en train de bricoler avec ses deux bras valides. Ou encore, Reed porte une combinaison pourrie dans une scène, il passe une porte, miracle, une combinaison high-tech !

Scénario à trous, raccourcis foireux, acteurs peu convaincants…

Y'at-il quelque chose à sauver de cette nouvelle adaptation ?

Les effets spéciaux des pouvoirs. La Torche et La Chose sont bien réalisées. De même que l'énergie déclenchée par Susan. Le look de la planète négative aussi. Mais pas grand-chose de plus…

Finalement, toutes nos craintes aux vues des différentes polémiques, aux nombres importants de reshoots et aux vues des différentes bandes annonces sont avérées. Cette nouvelle version des 4 Fantastiques est à côté de la plaque sur toute la ligne.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Les 4 Fantastiques, la critique du film

Plateformes :

Editeur : Twentieth Century Fox France

Développeur : Josh Trank

PEGI : 7+

Prix : Cinema

Les 4 Fantastiques, la critique du film

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 4/10

 

 

Images du jeu Les 4 Fantastiques, la critique du film :

Derniers Commentaires

- À quoi jouez vous ce week-end ? par clayman00

- À quoi jouez vous ce week-end ? par jymmyelloco

- Le dessin du jour de Solène par jymmyelloco

- Waifu Uncovered par Tirelipimpon

- L'Edito du dimanche par Azu

- Ennio Morricone n'est plus par Azu

- L'Edito du dimanche par jymmyelloco

0