Jackie, la critique du film

 

Publié le Mardi 31 janvier 2017 à 12:00:00 par Sylvain Morgant

 

Jackie, la critique du film

Jackie sans Michel

imageLe 22 novembre 1963, John Fitzgerald Kennedy, 35ème président des Etats Unis, est assassiné par balle à Dallas. Sa femme, Jacqueline Kennedy, était assise juste à côté de lui dans la voiture.

Traumatisée, elle devra organiser les funérailles de son mari, son départ de la Maison Blanche, subir les pressions de la famille Kennedy ainsi que celles de l'administration Johnson.

Un véritable tourbillon d’émotions et d’évènements.

Jackie est réalisé par le Chilien Pablo Larraín. C'est donc un biopic qui s'attarde sur les quelques jours entre l'assassinat de JFK et le départ de Jackie Kennedy de la Maison Blanche. Il est porté par la toujours sublime Natalie Portman, qui a quand même l'air d'avoir pris 10 ans depuis son dernier film. Peter Sarsgaard joue le rôle de Robert Kennedy tandis que Caspar Phillipson interprète JFK. John Carroll Lynch est Lyndon B. Johnson. Greta Gerwig est Nancy Tuckerman, l'assistante/confidente de Jackie et John Hurt joue lui le père Richard McSorley. Mais n'oublions pas Billy Crudup qui tient le rôle de Theodore H. White, le journaliste qui écrit un article sur Jackie.

Film relativement court, puisqu’il fait à peine plus de 90 minutes, Jackie nous plonge dans la tête d'une femme qui voit son monde s'écrouler en quelques jours et qui tente de faire face à l'horreur et à l’abandon. Les entretiens entre l'ex-première dame et le journaliste, où Jackie livre son témoignage sur les évènements tragiques ou encore sur sa vie à la Maison Blanche, sont la partie la plus importante de l'histoire.


La reproduction de l'époque est excellente. Qu’il s’agisse des lieux (le bureau ovale, les appartements de la Maison Blanche, etc) ou des scènes historiques comme l'assassinat en lui-même, le serment de Johnson ou encore les émissions de TV auxquelles Jackie a participé, c’est un travail remarquable qui a été fait. Même la teinte de l'image du film donne l'impression qu’il a été tourné à l'époque. Pour info, presque tout le film a été réalisé dans les studios de Cité du cinéma à Saint-Denis. Seule la procession funéraire de JFK a été tournée dans le centre de Washington.

screenNatalie Portman s'est véritablement métamorphosée pour ressembler le plus possible à Jackie Kennedy. Elle modifie même sa voix, sa diction, pour reprendre celles de Jackie. C'est véritablement bluffant. Bien entendu, c'est elle que l'on voit le plus puisqu'elle a le premier rôle. Mais les autres acteurs ne sont pas en reste, surtout Peter Sarsgaard et Billy Crudup. On aura une petite larme en se disant aussi que c'était l'un des derniers rôles de John Hurt.

Finalement, le seul point négatif, c'est l'impression de froideur, de détachement présent durant tout le film. Comme si le réalisateur avait voulu laisser le spectateur à distance des évènements. Peut-être pour montrer qu'à ce moment-là, Jackie Kennedy était seule au monde. Mais cela n’enlève rien à l’impression finale : Jackie est un beau film. Emouvant. Et passionnant car il montre un autre aspect de l’un des évènements les plus marquants des années 60.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Jackie, la critique du film

Plateformes :

Editeur : Bac Films

Développeur : Pablo Larraín

PEGI : 7+

Prix : Cinema

Jackie, la critique du film

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 8/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Images du jeu Jackie, la critique du film :

0