Victor Vran : Overkill Edition (Nintendo Switch)

 

Publié le Jeudi 30 août 2018 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

(TEST) Victor Vran : Overkill Edition (Nintendo Switch)

Paresseux

imageSorti en 2015 sur PC, Victor Vran a fait son petit bonhomme de chemin dans le monde des hack’n slash. Une vue en 3D isométrique, des donjons en veux-tu en voilà, des ennemis par centaines, des objets à récupérer, un personnage à faire évoluer… classique sur le fond, mais pas forcément sur la forme, le jeu est sorti également sur PS4 et Xbox One dans une édition « Overkill » l’année dernière. Une édition enrichie de 2 extension, qui sort aujourd’hui sur Nintendo Switch.

Le jeu se déroule en Zaragovia, sorte de Transylvanie fictive où notre héros, Victor Vran, chasseur de démons de son état, va devoir faire le ménage. Villages saccagés, débris qui jonchent les rues, châteaux et donjons infestés… il va y avoir un sacré boulot de nettoyage à faire.

Pour parler rapidement du jeu, Victor Vran met de côté – et ça reste quand même dommage – la personnalisation à base d’armures et d’équipements pour se concentrer sur les armes. Idem, pas de classe de personnage. Notre héros, assez basique, va pouvoir manier différentes armes. Rapières, marteaux, épées, faux… mais aussi des armes à feu. Vous pourrez en porter deux et pourrez passer de l’une à l’autre en plein combat. Idéal pour tirer à distance et passer à une arme blanche lorsque les ennemis sont au corps à corps.
Chaque arme a son propre gameplay et sa propre capacité unique.

De la même manière, Victor possède des capacités spéciales qu’il gagnera au fil du temps : des pouvoirs magiques capables de lancer des pluies de feu, voler la vie des ennemis et j’en apsse et j’en oublie.

Enfin, le personnage peut sauter, faire plusieurs sauts contre les murs pour atteindre de hautes corniches, et aussi effectuer des roulades pour éviter les coups.


screenPas indispensable, mais proposant un gameplay simple, accessible et dynamique, et surtout doté d’une ambiance plutôt réussie avec des dialogues immersifs et une belle narration, Victor Vran s’est imposé comme un bon petit hack’n slash des familles ces dernières années. Un bon petit jeu que, à la base, on vous conseille fortement.

Le portage sur Nintendo Switch n’est, pourtant, pas à la hauteur de nos attentes. En premier lieu, il y a toujours le même problème de lisibilité en mode portable. Impossible de varier sur la taille du personnage, que l’on perdra souvent dans les décors sombres. Heureusement que son arme brille et que ça nous permet de voir où il se trouve… idem pour les ennemis. Ils ont une aura lumineuse destinée à bien les apercevoir, ce qui ne nous empêche pas de les perdre parfois de vue, à base de « tiens, je ne les ai pas tous tués ? Ah ben non, il en reste un qui me colle aux bottes ».
Personnages trop petits, pas assez de contraste et de couleurs variées… sans oublier les lignes de dialogues illisibles. Heureusement, elles sont lues… mais en anglais. Bref, si vous n’êtes pas anglophone, vous risquez de passer à côté de l’histoire…

En mode portable, toujours, on se rend compte que le graphisme n’est pas dément, mais vue la taille de l’écran, ça passe.

screenEn mode TV, par contre, ça pèche un brin. Graphismes franchement moyens, textures parfois dégueulasses, effets de lumière assez pauvres… ajoutez un framerate poussif… le portage sur Nintendo Switch est loin d’être irréprochable…

Heureusement, au niveau de la jouabilité et de la prise en main, ça passe. On peut pinailler en disant que le stick droit, qui sert à faire tourner la caméra, est un brin trop souple pour offrir une précision idéale, mais on s’en contentera.

Au final, donc, ce portage de Victor Vran – Edition Overkill sur Nintendo Switch est un portage paresseux. Manquant énormément de lisibilité en mode portable, de fluidité et de finesse en mode TV, il est très largement dispensable, surtout à un prix avoisinant les 40 €.
On le trouve régulièrement en promo sur PC, une plateforme où là, il vaut vraiment le coup. Je dis ça, je dis rien.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Victor Vran : Overkill Edition (Nintendo Switch)

Plateformes : Wii U

Editeur : Haemimont Games

Développeur : Haemimont Games

PEGI : 16+

Prix : 40 €

Aller sur le site officiel

Victor Vran : Overkill Edition (Nintendo Switch)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 5/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Images du jeu Victor Vran : Overkill Edition (Nintendo Switch) :

0