The Bard's Tale IV (PC)

 

Publié le Lundi 24 septembre 2018 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

The Bard's Tale IV (PC)

Rien que du bonheur

imageDans les années 80 et 90, de très nombreux jeux de rôle ont fait leur apparition, pour le plus grand bonheur des amateurs du genre. L’une des formes les plus couramment employées était une vue subjective (type FPS), des labyrinthes à parcourir, des énigmes à résoudre et des ennemis à combattre lors d’affrontements au tour par tour…
Si le genre a perduré, la forme a changé pour quelque chose de plus rythmé, et l’on ne retrouve guère ce système que dans les jeux japonais aujourd’hui.

Heureusement, inXile Entertainement, forts de leurs récents succès sur les jeux Wateland 2 et Torment Tides of Numenera, ont décidé de redonner au genre ses lettres de noblesse. Et de nous ramener 30 ans en arrière, à une époque où le jeu vidéo était avant tout affaire de plaisir et non pas de performance.

Le premier opus de The Bard’s Tale est sorti en 2004 et était déjà un hommage au genre, entre parodie et longue épopée dans un univers Fantasy.
Le quatrième épisode, The Bard’s Tale IV en reprend les codes et nous entraîne dans un véritable voyage, entre dépaysement, innovations et plaisirs rétro.


screenThe Bard’s Tale IV e déroule quelques 150 ans après le dernier opus. Le jeu se déroule dans une sorte de Highlands Fantasy, en pleine ville de Skara Brae où un tyran règne d’une main de fer. Les fanatiques religieux ont pris le pouvoir et les aventuriers sont désormais hors-la loi. Les bardes sont pendus en place de Grève et la guilde est désormais pourchassée par les soldats de l’ordre.

C’est là que vous allez intervenir. Et tenter de renverser le pouvoir en place pour restaurer la justice et la liberté. Taïaut.

Vous incarnez un barde, un combattant, un adepte ou un brigand. A vous d’en définir la classe, le nom, le sexe et de choisir ses capacités. Selon les capacités décidées, votre personnage évoluera vers des spécialisations uniques. Entre 60 et 70 capacités sont proposées. Au fil de l’expérience glanée, vous pourrez en choisir de nouvelles ou améliorer celles déjà choisies. Se rendre invisible pour 2 tours, déluge de coups, force renforcée, endurance améliorée… et j’en passe, sans oublier l’apprentissage des potions puisqu’il vous sera possible d’en fabriquer.
4 arbres de compétences pour chaque personnage sont à débloquer et explorer. Sachant que les niveaux se montent… lentement. The Bard’s Tale IV est un jeu long et il faudra donc le savourer.

screenPlus d’une quarantaine d’heures vous attend en ce qui concerne la durée de vie du jeu. Autant dire que vous allez en voir, du pays. Et vous allez en défourailler, du méchant.

Au niveau des déplacements, le jeu se déroule en temps réel et vue subjective. Les vieux de la vieille qui veulent retrouver leurs sensations d’antan pourront choisir un déplacement case par case, au tour par tour. Que vous parcouriez la ville et ses ruelles sombres et peuplées de soldats, brigands ou créatures surnaturelles, ou que vous exploriez un donjon, vous allez pouvoir activer certains pouvoirs pour soit éviter les combats (un peu de furtivité peut vous sauver la vie) ou prendre le dessus sur votre ennemi pour l’attaquer en premier. Vous pourrez aussi utiliser des objets ou des sorts pour ouvrir des portes, récupérer des coffres, et j’en passe…

screenscreenscreen

screenNon seulement la ville est à explorer, avec ses quartiers pourris et suintant la saleté, mais aussi d’autres plus chics où vous ferez forcément tache… mais aussi de très nombreux donjons, forêts et j'en passe. Le tout accompagné par une musique exceptionnelle (plus de 100 morceaux ont été composés) qui s’adapte à chaque situation. Pas de doute, niveau ambiance, The Bard’s Tale IV en impose.

Une fois le combat lancé, le jeu se déroule en tour par tour. Une grille montre la position de vos personnages et de vos ennemis. Vous avez un nombre restreint de point d’actions. Un sort peut vous en coûter deux, soit dit en passant. Combattre, se déplacer, ou même frapper puis se rendre invisible juste ensuite peut vous donner un véritable avantage. Certains pouvoir ont besoin de temps pour se recharger, notez bien. A utiliser au bon moment, donc.
Attention aussi aux groupes d’ennemis trop forts ou trop nombreux : la fuite est toujours un meilleur choix que la mort.

screenLe jeu se montre à ce niveau bien plus tactique que vous ne pouvez l’imaginer. Il faudra faire les bons choix, faire attention à votre placement, à l’ordre dans lequel vous effectuez les actions, et surtout, recruter les bons acolytes… Une équipe de gros bourrins n’a aucune chance d’aller bien loin… Vous aurez en effet rapidement tout un groupe à gérer, des compagnons venant se greffer à l’aventure. Chacun avec ses compétences, ses forces et ses faiblesses (avoir un soigneur est indispensable)… mais aussi son caractère.
Au fil de vos combats et trouvailles, vous obtiendrez de nouveaux équipements, nouvelles armes, des potions, des ingrédients, vous en vendrez certains aux marchands, vous en achèterez d’autres…


Doté d’innombrables dialogues (350 personnages vous parleront), The Bard’s Tale IV vous entraîne dans une ambiance extraordinaire, un univers dans lequel on plonge dès les premiers instants. Le tuto est long mais suffisamment soft pour ne pas être lourdingue, et suffisamment important pour vous mettre sur les bons rails.

screenGraphiquement, pas de folie, quelques bugs également, mais globalement, le jeu a ce qu’il faut pour vous plonger dans ce monde sombre et pesant. Sans être visuellement incroyable, il fait quand même le job.

D’une richesse incroyable, long, passionnant, The Bard’s Tale IV est un jeu pour les puristes des RPG old-school. Et c’est un peu son problème, cela dit : si vous n’avez jamais mis la main sur un ancien représentant du genre, vous risquez de tiquer sur les mécaniques vieillottes. Mais qui ont fait leurs preuves et raviront les trente-quarantenaires qui retrouveront ici leurs plaisirs d’antan, leur madeleine de Proust…
Certes, le jeu est optimisé à la machette et nécessitera de nombreux patchs. Bugs et temps de chargement longuets sont à mettre au rang des critiques. Mais l’univers, le gameplay, l’ambiance, le scénario, les possibilités sont tellement passionnantes qu’on est totalement sous le charme. Bref, un grand jeu… pour les gens de mon âge.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

The Bard's Tale IV (PC)

Plateformes : PC

Editeur : inXile Entertainement

Développeur : inXile Entertainement

PEGI : 18+

Prix : 35 €

Aller sur le site officiel

The Bard's Tale IV (PC)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 9/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Images du jeu The Bard's Tale IV (PC) :

0