Streets of Rage 4 (PC, PS4, Xbox One, Nintendo Switch)

 

Publié le Lundi 4 mai 2020 à 12:00:00 par Vincent Cordovado

 

Test de Streets of Rage 4 (PC, PS4, Xbox One, Nintendo Switch)

Le poing sur les i

Si vous êtes nés dans les années 80 et que vous possédiez une Megadrive, vous avez sûrement dû poser vos mimines sur l'un des 3 opus de Streets of Rage, chez vous ou chez un pote. Série totalement culte dans le monde alors fleurissant des Beat'em all, la franchise s'est arrêtée après son 3ème volet, à la "mort" de la Megadrive. Un peu plus de 25 ans plus tard, les petits gars de chez Lizarcube et Guard Crush Games proposent enfin une suite. Fallait-il vraiment renfiler les gants ?

A l'instar de ses grands-frères, Streets of Rage 4 ne brillera pas par son scénario qui tient sur une feuille de papier toilette. Après la mort de Monsieur X et le démantèlement de son syndicat, la paix a régné pendant dix ans sur Wood Oak City. Le temps pour les rejetons du monsieur, les jumeaux Y de faire leur apparition avec leur propre organisation criminelle et de venir foutre le bordel. On retrouve un scénario hyper simpliste, caricatural, mais tellement en adéquation avec ses origines qu'on ne lui en tiendra absolument pas rigueur. On est là pour casser des vilains et faire régner l'ordre bordel, et c'est bien ce que nous propose le titre.

Axel Stone et Blaze Fielding remettent donc les gants pour tabasser du délinquant. Et autant dire qu'ils n'ont rien perdu de leur efficacité. Streets of Rage 4 reproduit parfaitement le feeling des anciens épisodes. Y jouer, c'est comme replonger dans le passé, mais en ne gardant que le meilleur. Et mieux encore, en améliorant même la formule. On retrouve dans le gameplay de SoR 4 tout ce qui a fait le sel de la série : les combos, les attaques rapides, les sauts, les prises, les culbutes ainsi que le système de coups spéciaux, si important pour s'en sortir dans les niveaux de difficulté les plus élevés, mais qui pompent dans votre énergie. A la différence des précédents épisodes, SoR 4 offre la possibilité de pouvoir récupérer les points de vie mis en jeu par le déclenchement d'une de ses attaques, en infligeant des dégâts aux ennemis. Une excellente idée qui permet de dynamiser d'avantage les combats en offrant une approche un brin plus tactique. Et encaisser un coup avant de recharger totalement son énergie signifiera perdre définitivement ses points de vie à moins de trouver un power-up pour les récupérer.


Et il sera nécessaire de les maîtriser ces coups spéciaux, si l'on souhaite s'en sortir face aux hordes de punks, délinquants, experts en art martiaux et les nombreux sous-boss et boss du titre. Et effet, ils permettent d'annuler une attaque ennemie, voire carrément de s'en protéger grâce à quelques frames d'invulnérabilité. Pour compléter la palette de coups, il est également possible de déclencher une attaque étoile, qui correspond un peu aux grosses attaques de SoR premier du nom. Petite nouveauté, il est maintenant possible d'envoyer des projectiles et de les rattraper au vol pour un effet hyper classe. Bref, tout ceci sera bien utile pour venir à bout des 12 niveaux qui composent le titre. Grosso modo, il vous faudra 1h30 à 2h30 de jeu, lors de votre premier run, pour le finir. Cela dépendra surtout du fait que vous soyez un habitué, ou non, de la série, sachant que le niveau global est quand même relevé, et ce, même en normal, pour un joueur lambda. Ça peut sembler court, mais c'est sans compter sur l'énorme rejouabilité du titre. Il propose de nombreux niveaux de difficulté (facile, normal, difficile, très difficile et mania), ainsi que la pléthore de personnages jouables à débloquer. Si au départ, on ne peut jouer qu'avec Axel, Blaze, Cherry et Floyd, on débloquera plein de trognes que l'on connait, grâce à un système de scoring et de palier à atteindre.

Au niveau du contenu, outre son mode histoire qui permet de sauvegarder et de changer de protagoniste, SoR 4 propose un mode arcade qui permet de "jouer à l'ancienne", c'est à dire qu'il faut faire l'intégralité du titre en un seul run, un mode combat de boss, ainsi qu'un mode duel pour se foutre sur la gueule entre amis, en local (jusqu'à 4 joueurs) ou en ligne (à 2 joueurs). Mais quitte à jouer entre potes, autant se faire le mode histoire à coopération. Engueulades garanties !

Graphiquement, SoR4 est beau. Oui, cet épisode rompt avec le style graphique de la série. Oui, j'avoue avoir été un peu dubitatif lors de l'annonce de ce changement. Mais honnêtement, manette en main, c'est beau à regarder, c'est fluide, ça regorge de détails, d'effets. Bref, on en prend pleins les mirettes. Et si vous souhaitez retrouver des graphismes un peu plus rétro, vous avez la possibiltié d'appliquer plusieurs filtres différents permettant un retour dans le passé efficace. Streets of Rage 4 ne serait pas un Streets of Rage sans une bande-son de qualité et là encore, c'est réussi. Olivier Derivière (A Plague Tale : Innocence) s'associe à de nombreux artistes japonais ayant bossé sur la série ou d'autres titres pour une bande-son énorme. Pour les nostalgiques, il est même carrément possible de jouer avec la bande-son rétro qui reprend les plus grands morceaux de la franchise. Un régal.

Vous l'aurez compris, ce Streets of Rage 4 est un retour en force de la série. Il est souvent risqué de ressortir certaines licences du placard, mais il faut avouer que là, c'est vraiment fait avec intelligence et grande maîtrise. Ce quatrième volet transpire de l'amour qu'ont les développeurs de Lizarcube et Guard Crush Games pour la licence. Ca se sent et ça fait vraiment plaisir. A faire pour tous les amoureux du Beat'em all.
 

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Streets of Rage 4 (PC, PS4, Xbox One, Nintendo Switch)

Plateformes : Wii U - Xbox One - PS4

Editeur : Dotemu, Guard Crush Games, Lizardcube

Développeur : Dotemu, Guard Crush Games, Lizardcube

PEGI : 16+

Prix : 25 €

Streets of Rage 4 (PC, PS4, Xbox One, Nintendo Switch)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 8/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

0