Cloudpunk (PC)

 

Publié le Vendredi 24 avril 2020 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Test de Cloudpunk (PC)

La fille de Blade Runner

Il fait nuit. La pluie tombe sur la ville de Nivalis. La brume permanente où la lumière terne des néons se perd donne comme une atmosphère inquiétante aux lieux. Vous êtes Rania, une jeune livreuse qui vient de débuter sa carrière dans la société Cloudpunk. Une société de livraison qui ne s’embarrasse pas avec la légalité. D’ailleurs votre crédo est : ne ratez pas une livraison, et ne demandez pas ce qu’il y a dans le colis.

Au volant de votre véhicule, planant dans les airs, vous allez donc livrer vos précieuses marchandises. Il faut piloter avec dextérité : la caméra, bizarrement positionnée, n’offre pas un rendu particulièrement naturel, en ce quoi concerne les sensations de conduite. Résultat, apprécier les distances peut parfois s’avérer problématique. Ce n’est pas un point négatif pour autant : cela participe à la difficulté d’évoluer dans cette ville futuriste où vous devrez, notamment, gérer votre carburant et l’état de votre véhicule. Un tour par le garage sera régulièrement nécessaire pour le remettre en état. Là encore, ce n’est pas vraiment un souci, puisque vous aurez les moyens de vos ambitions.

Vous pourrez aussi améliorer votre bolide, améliorations qui se rendront disponibles au fil de l’aventure. Et il faudra, bien évidemment, faire avec les forces de l’ordre qui vous soupçonnent parfois de transporter des choses pas spécialement très… légales.

Vous allez donc parcourir la ville, via les autoroutes (mais il y a plus de monde) ou les petites rues (mais cela consomme plus de fuel), et effectuer vos livraisons. Il faudra aussi parcourir les rues à pieds, une fois votre véhicule garé dans un parking.


Cette phase de jeu se déroule avec une vue de côté, et un scrolling horizontal. Un problème de caméra, lié à une mauvaise perception des distances ou un personnage régulièrement caché par des éléments de décor, voire un toussotement lorsque ladite caméra vient se positionner, parfois, dans le dos du personnage, nuit malgré tout à la progression. Bref, les développeurs n’ont pas franchement réussi à gérer convenablement les deux parties, la conduite en vue de derrière le véhicule et la progression à pieds en vue (la plupart du temps) de côté. Autre point faible à mettre au discrédit du jeu, ses temps de chargement entre les zones. On se dit que pour un « petit » jeu tel que celui-ci, et sur une version PC, ils auraient pu être (très) réduits, voire enlevés.

Reste que le gameplay est agréable, facile à prendre en mains et que l’atmosphère Cyberpunk du jeu est extrêmement bien rendue. Le graphisme voxel donne une ambiance mystérieuse rétrofuturiste qui vous plonge dans les meilleurs passages de Blade Runner, dont la référence saute évidemment aux yeux. C’est visuellement très convaincant et les traversées de la ville sont tellement agréable que vous risquez parfois d’avoir envie de vous y perdre.

L’histoire en elle-même se suit assez simplement, sans trop peiner à atteindre ses objectifs. Elle se subit d’ailleurs plus qu’elle ne se vit vraiment. Les dialogues, très nombreux, vous racontent une histoire dont vous peinerez à vous sentir réellement acteur. Vous serez plus un spectateur interactif, allant là où le jeu vous dit d’aller. Et vos quelques tentatives de rébellions, via vos choix, ne semblent pas avoir une incidence si importante que ça sur la narration.

Au final, en passant sur une certaine répétitivité du jeu et quelques bugs de scripts au niveau des dialogues (rien de bien gênant toutefois), Cloudpunk n’en reste pas moins une plongée vraiment plaisante dans un univers sombre et lumineux à la fois, triste et plein d’espoir, dans la peau d’une jeune femme qui veut simplement s’en sortir et dont les rencontres vont changer le destin. Et vous allez peut-être même changer leur destin également.

L’ambiance est parfaitement maîtrisée et l’écriture du jeu, intelligente et passionnante, sont un vrai atout pour ce petit jeu indé qui mérite vraiment le coup d’œil, malgré ses quelques défauts.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Cloudpunk (PC)

Plateformes : PC

Editeur : Ion Lands

Développeur : Ion Lands

PEGI : 16+

Prix : 19,99 €

Cloudpunk (PC)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 7/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

0