The Legend Of Zelda : Skyward Sword (Nintendo Switch)

 

Publié le Mercredi 18 août 2021 à 12:30:00 par Vincent Cordovado

 

The Legend Of Zelda : Skyward Sword (Nintendo Switch)

La tête dans les nuages

imageA l’occasion des 35 ans de la série The Legend of Zelda, plutôt que de proposer une compilation, Nintendo a choisi de remettre sur le devant de la scène The Legend of Zelda : Skyward Sword, un épisode initialement sorti sur Wii, en 2011. Succès critique, il reste pourtant pour les fans un épisode qui divise. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’à l’époque, le titre a servi de vitrine au Wii Motion Plus, un accessoire qui permettait d’augmenter de manière significative la précision des Wiimotes. Donc tout le gameplay de Skyward Sword reposait sur les fonctionnalités de l’accessoire. Que ce soit pour donner des coups d’épée, viser ou se protéger, le joueur devait être actif et mimer les gestes à réaliser. Manque de pot, c’est qu’indépendamment des qualités intrinsèques de ce volet, la progression était entravée par des problèmes de reconnaissance de mouvements assez fréquents. Avec cette nouvelle version, Nintendo promet avoir corrigé le tir. Cette remise au goût du jour est-elle l’occasion de redorer le blason d’un épisode un peu mal aimé qui mérite pourtant le détour ?
 
Avant de présenter les modifications apportées par ce remaster, faisons le point sur ce Skyward Sword.

imageL’un des principaux arguments pour se jeter sur ce remaster, si vous n’avez pas fait l’épisode original, est le contexte particulier qui entoure son scénario. En effet, le titre présente les bases de la série. On y suit les aventures du tout premier Link et de la toute première Zelda de la chronologie de la licence. On y apprend ainsi les origines de bons nombres d’éléments de la saga : Hyrule, la déesse Hylia, l’épée de Légende et j’en passe. Et si le scénario est en soit, assez classique, dans le sens où l’on n’est pas sur un titre plein de retournements de situation, mais avec quelques belles surprises quand même, le contexte fait qu’on a droit à des relations plus intimes entre les personnages, et ce, bien plus que dans tous les autres épisodes de la licence. Autre grosse différence avec les autres épisodes de la série, l'humour y est ici bien plus marqué. Avec certains moments plein de second degrés. De ce côté plus léger en découle d’ailleurs un chara-design assez loufoque qui risque de faire grincer les dents de certains. Entre des coiffures totalement improbables pour les personnages et des boss tout droit sortis d'un Monstres et Cie.

imageLes donjons sont de vraies réussites. Intelligents et bien pensés, ils regorgent de nombreuses énigmes bien fichues qui exploitent parfaitement les items récupérés. On retrouve d'ailleurs une palanquée en dehors des donjons, qui sont tout aussi bien fichus. Bien que l'aventure se déroule en partie dans les airs, on est finalement assez limité dans les zones à explorer. On se retrouve avec un HUB central, entouré de 3 zones dans lesquelles on retournera au grès de nos besoins. L'aventure est très linéaire. Tout est balisé et il faut le vouloir pour être paumé. Du coup, vous imaginez bien que si vous n’aimez pas les énigmes et la linéarité, cet épisode n’est pas fait pour vous. Personnellement, même si le départ m’a paru long, j’ai suivi l’aventure avec plaisir alors que j’avais lâché l’affaire dans la version Wii à cause des contrôles. Skyward Sword monte progressivement en intensité et sait délivrer quelques moments épiques. En revanche, ne vous attendez pas à un défi très compliqué pour le terminer. Il faut garder en tête qu’il est sorti sur une Wii en fin de vie qui misait avant tout sur l’accessibilité. Dommage d’ailleurs que le mode Héroïque, disponible après avoir terminé le titre et qui permet d'augmenter la difficulté, n’ait pas été proposé dès le départ dans ce remaster.



imageL’un des plus gros défauts de Skyward Sword sur Wii était sa jouabilité à la Wiimote, très perfectible et au final, bien plus dérangeante que réellement immersive. Dix ans plus tard, Nintendo tente de corriger le tir en proposant deux manières de jouer. L'une aux Joy-Cons, l'autre à la manette. Concernant la reconnaissance de mouvements, il n’y a pas photo. Que ce soit dans la précision ou la reconnaissance, cette nouvelle version fait bien mieux que sa version d'origine. Certes ; on échappe pas aux besoins de quelques recalibrages avec le bouton Y et les coups sont donnés avec un poil de Moblin de latence, mais globalement, l'expérience de jeu est bien plus agréable qu'il y a 10 ans.

Pour les joueurs qui préfèrent jouer en mode portable ou qui ne veulent tout simplement pas s’agiter devant leur écran, ce remaster propose des contrôles à la manette. Mais pour le coup... C'est franchement moyen. Comme le titre demande par moment de mettre des coups d'épée dans un axe spécifique pour progresser ou lors des joutes, il était impossible de simplement assigner l'épée à une seule touche. Du coup, l'épée est à utiliser avec le stick droit. Cela permet de mettre des coups dans l'angle qu'on souhaite, mais en parallèle, ça nous prive de la possibilité de déplacer la caméra avec ce stick. Pour remédier au problème, on nous oblige à passer par un combo gâchette L + stick droit franchement pas intuitif du tout. Pire encore, impossible, du coup, de déplacer la caméra pendant les affrontements, en même temps qu'on donne un coup. Clairement, j'étais parti pour faire le titre à la manette, mais j'ai trouvé l'ensemble tellement lourdingue que j'ai abandonné cette manière de jouer. Je ne peux que vous conseiller de parcourir le titre en mode docké, Joy-Cons en main. Les commandes à la manette sont une déception et il aurait été appréciable de pouvoir paramétrer les boutons à notre sauce plutôt que de nous imposer des combinaisons qui sont totalement contre intuitives pour les joueurs expérimentés.

imageConcernant les nouveautés, outre les commandes revues, ce remaster bénéficie de petites modifications qui rendent l’expérience globale plus agréable. Sur le plan technique, ce Skyward Sword HD propose une framerate à 60 fps contre 30 pour l'épisode d'origine. Et l'ensemble tient le choc sur la longueur puisque je n'ai pas constaté de ralentissements, contrairement aux derniers remasters de la série, où c'était malheureusement assez fréquent. Graphiquement, vous vous en doutez, il n'y a pas de miracle. Si l'épisode Wii pouvait cacher sa faiblesse graphique grâce au flou de la Wii, ici, ce n'est plus le cas. Reste que l'ensemble est quand même net, bien qu'un peu aliasé, mais le tout reste correct. Autres nouveautés, cette version embarque des sauvegardes automatiques et surtout offre la possibilité d'accélérer les dialogues et de passer les cinématiques. D'ailleurs, le fait de se retaper les boites de dialogue, pour les collectibles qu'on a déjà récupéré lorsqu'on relance le jeu après avoir quitté la partie, n'existe plus. Mais le top du top, c'est que les interminables interventions de Fay, avec sa voix horrible, ont été drastiquement diminuées. Ouf...
 

Vous l’aurez compris, ce remaster, sans faire de miracle, permet de profiter du titre dans les meilleures conditions actuelles. C'est le même qu'avant, mais avec de petits ajouts qui facilitent la vie et rendent le tout bien plus agréable à parcourir. Oui, Nintendo aurait probablement pu faire un effort en proposant son remaster autrement qu'à plein tarif, d'autant que proposer un Amiibo à côté à plus de 25 balles permettant d'ajouter une fonctionnalité qui aurait pu être présente dans ce remaster, n'est franchement pas cool. Oui, les commandes à la manette auraient pu être mieux foutues et personnalisables. Mais globalement, on passe un agréable moment pendant la trentaine d'heures de jeu qu'il faut pour en voir le bout, notamment grâce à une histoire qui monte en puissance, des relations entre les personnages plus poussées que d'habitude dans la série, des énigmes d'une efficacité redoutable et une reconnaissance de mouvements mieux fichue. A faire si vous ne l'aviez pas fait sur Wii. Mais aux Joy-Cons.

Comme d'habitude, retrouvez la vidéo de ce test, sur la chaîne de File Dans Ta Chambre. Avec des morceaux de Link et Zelda découpés à l'épée de Légende, dedans :


 

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

The Legend Of Zelda : Skyward Sword (Nintendo Switch)

Plateformes : Switch

Editeur : Nintendo

Développeur : Nintendo

PEGI : 12+

Prix : 59,99 €

Aller sur le site officiel

The Legend Of Zelda : Skyward Sword (Nintendo Switch)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 7/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

0