Mario Party Superstars (Nintendo Switch)

 

Publié le Vendredi 12 novembre 2021 à 12:00:00 par Vincent Cordovado

 

Mario Party Superstars (Nintendo Switch)

C'est Party les amis

imageDéjà 23 ans que la licence Mario Party anime nos soirées entre amis ou les après-midis en famille. Et après un Super Mario Party, sorti il y a déjà 3 ans, Mario et toute sa clique nous reviennent avec ce Mario Party Superstars, un épisode qui fleure bon la nostalgie puisque ce nouvel volet se focalise sur les 3 opus d'origine de la licence, sortis sur Nintendo 64, aussi bien dans les plateaux proposés que dans la manière de jouer. Est-ce que ce retour aux sources va faire de lui un indispensable de nos longues soirées d'hiver ? C'est ce que nous allons voir.

imageSi vous ne connaissez pas la licence Mario Party, une petite présentation s'impose. Les Mario Party sont des jeux de société à la sauce Mario. Si les derniers volets ont tenté de se renouveller, en proposant une formule qui n'a pas forcément fait l'unanimité, à la base, c'était des sortes de jeux de l'oie. Et ce nouveau volet revient donc aux sources, en proposant un fonctionnement beaucoup plus classique, qu'un Mario Party 9 ou 10.

Chaque partie se joue à quatre. Chacun lance son dé et avance d'autant de cases que la valeur indiquée par le dé. Il existe des cases de toutes sortes. Certaines offrent des bonus, d'autres, des malus et le but est de récupérer un maximum d'étoiles. A la fin de chaque tour, des minis-jeux sont proposés et permettent de remporter des pièces qui servent à acheter des étoiles. De manière totalement aléatoire, on peut se retrouver en chacun pour soi, 2 contre 2 ou en 3 contre 1, tout en sachant que dans ce dernier cas, le joueur solo a souvent un avantage par rapport aux 3 autres.

imageLes parties sont bien souvent assez imprévisibles dans le sens où elles regorgent de surprises : entre la possibilité de voler des pièces ou des étoiles, de s'affronter en duel tout en pariant des pièces, les échanges complètement aléatoires de pièces ou d'étoiles d'un joueur à l'autre, les objets qu'on peut utiliser, les cases Bowser qui peuvent totalement rebattre les cartes ou tous les évènements liés au plateau choisi, il a vraiment de quoi bouleverser une partie. Quand bien même vous êtes un dieu des mini-jeux. On a donc tout autant droit à notre lot d'excellentes surprises qu'à notre dose de frustration quand la chance tourne. 

A l'instar d'un Mario Kart, qui donne toujours un petit avantage aux mals classés, Mario Party Superstars possède une dose d'aléatoire suffisante pour que, quand bien même vous ne connaissiez pas le jeu, vous puissiez quand même gagner. Cette dose d'aléatoire sera vue comme une force ou une faiblesse selon de quel côté on se place. Pour les néophytes, ce sera une force qui permettra de leur offrir une chance de gagner. Pour ceux qui sont mauvais perdants, ce sera vu comme une faiblesse car ça laissera forcément un petit goût amer en bouche de perdre, quand bien même on aura remporté la majorité des mini-jeux. Personnellement, je trouve que c'est une force. Un jeu vidéo, qui plus est, un Mario Party, reste avant tout un jeu, ça ne sert à rien de râler pour un jeu de plateau.

Et si ce n'est pas suffisant pour mettre tout le monde sur un pied d'égalité, on peut tout à fait paramétrer un handicap en début de partie pour certains participants et choisir de proposer de manière fixe ou non, des étoiles bonus de fin de partie. Ajoutez à ça le fait qu'on peut s'entrainer avant chaque épreuve et vous comprendrez aisément qu'on est face à un jeu suffisamment ouvert pour que chacun puisse y jouer et s'amuser.



imageCe Mario Party Superstars nous propose de revisiter 5 des plateaux de la première trilogie : l'île tropicale de Yoshi et le Gâteau d'anniversaire de Peach pour le premier volet, le Pays de l'horreur et la Station spatiale pour le second volet et les Bois Woody pour le troisième épisode. Chaque plateau possède ces spécificités qui facilitent plus ou moins la progression. Par exemple, sur l'île paradisiaque de Yoshi, les cases évènements déplaceront les étoiles d'un côté ou l'autre de l'île sachant que vous devez payer un droit de passage pour aller d'un côté à l'autre. Dans la Station spatiale, ce sont des chauffards qui vous feront carrément reculer de plusieurs cases, bloquant ainsi l'avancement sur le plateau. Si vous aviez fait les épisodes d'origine, ces environnements vous rappellerons quelques bons souvenirs. D'autant que le coup de bistouri fait du bien. C'est beau, coloré et fluide.

imageSi ce Mario Party revient donc aux sources, en proposant un gameplay plus proche des épisodes d'origine, il en profite également pour dynamiser un peu la formule. En effet, si vous jouez contre l'IA, il est possible d'accélérer les phases des joueurs contrôlés par cette dernière. De même, des stickers font leur apparition afin de montrer notre état d'esprit. Même si clairement, ça n'a rien de folichon, c'est une manière comme une autre de pouvoir s'occuper. Surtout en ligne.

Oui, car ce Mario Party est jouable à distance, si vous n'avez pas la possibilité de réunir vos amis dans une même pièce. Et même si les parties peuvent être très longues (comptez une bonne heure et demi si vous jouez sur 30 tours), il est tout à fait possible de sauvegarder et de reprendre plus tard. Il est également possible de jouer en ligne contre de parfaits inconnues, mais là, pas de possibilité de sauvegarder. Il est également possible de jouer à Mario Party à plusieurs en local, chacun ayant sa console à la main.

imageOn a parlé des plateaux, des joies et des peines ressenties lors des parties, mais rien sur les mini-jeux alors que c'est pourtant un élément central de la série. Et pour le coup, Nintendo n'a pas été chercher bien loin dans ce qu'il propose. Rien de neuf, que du réchauffé, mais un réchauffé qui fonctionne bien. Un peu plus de la moitié est issue des jeux Nintendo 64, un tiers de l'ère Gamecube et le reste des épisodes Wii et Wii U, pour un total de 100 mini-jeux. Il y a en a pour tous les goûts, toutes les couleurs. La grande majorité est portée quand même sur le skill, d'autres sur la chance. Dans tous les cas, c'est suffisamment riche pour tomber sur des jeux différents après plusieurs parties.

imageCôté contenu, outre le mode Mario Party, on a droit à la Montagne des mini-jeux. Ce mode propose, en fait, différents modes de jeu : Libre, Match à deux équipes, Défis à trois, Survie, Combats de pièces, Sports et puzzles et Défi quotidien. Grosso modo, il s'agit simplement de refaire les mini-jeux du mode Mario Party, sans la gestion du plateau. On a également le droit à un magasin qui permet d'acheter des musiques, des stickers, des motifs de cartes et des pages d'encyclopédie en fonction des pièces que l'on gagne en jouant au mode Mario Party ou dans les modes de la Montagne des mini-jeux. Enfin, la maison des données, tenue par Kamek, liste nos exploits en mode hors-ligne ou en ligne et permet de paramétrer notre profil de joueur ou d'écouter les musiques du titre. Mais clairement, c'est le mode Mario Party qui vous occupera la très grande majorité du temps. Le reste des modes de jeu n'étant pas vraiment folichon.

D'ailleurs, outre ce manque d'attractivité dans les modes annexes, on pourra également lui reprocher un contenu un poil maigrichon. 5 plateaux, c'est peu. Tout comme le faible nombre de personnages par rapport à Super Mario Party, le dernier épisode en date.


Au final, faut-il acheter ce Mario Party Superstars ? Tout dépend de ce que vous en attendez. Si vous êtes un vieux briscard de la série et que vous les possédez pratiquement tous, ce n'est pas vraiment nécessaire car il ne propose rien de vraiment nouveau. Même si on s'éclate, vous aurez probablement un goût de réchauffé un peu trop présent en bouche. En revanche, si vous n'êtes pas familier de la série, vous n'aurez pas cette impression de déjà-vu et clairement, le plaisir sera là. Je l'ai testé seul mais surtout, et principalement, en famille et ça a été une franche réussite. Que ce soit ma fille de 5 ans, mon fils de 11 ans ou même ma femme qui n'est absolument pas gameuse, chacun y a pris du plaisir. Et c'est ça aussi la force d'un Mario Party : réunir pour plusieurs heures de jeu des gens de tout âge, avec un background de gamer différent et qu'ils puissent tous passer un excellent moment. Et de ce côté-là, ce Mario Party Superstars remplit parfaitement son contrat.

Vous pouvez retrouver ce test en vidéo, sur la chaîne de File Dans Ta Chambre :
 

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Mario Party Superstars (Nintendo Switch)

Plateformes : Switch

Editeur : Nintendo

Développeur : Nintendo

PEGI : 3+

Prix : 59,99 €

Mario Party Superstars (Nintendo Switch)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 8/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

0