Vampire The Masquerade Swansong (PC, PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series)

 

Publié le Jeudi 19 mai 2022 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Test Vampire The Masquerade Swansong (PC, PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series)

La mort aux dents

imageSorti en 1991, le jeu de rôle papier Vampire The Masquerade s’est imposé comme le pilier des jeux de rôle de vampires et comme l’une des références du jeu de rôle tout court. Il vous plonge dans les méandres des affrontements politiques entre les différentes factions de vampires, le tout dans une ambiance moderne et gothique à la fois, qui n’est pas sans rappeler, parfois, les meilleurs passages des romans d’Anne Rice (Entretien avec un vampire).
Différents clans de vampires se livrent donc à des luttes d’influence et vous incarnez l’un d’eux.

Vampire The Masquerade Swansong est un jeu vidéo tiré de cet univers. Développé par le studio français du grand méchant loup (Big Bad Wolf) et édité par Nacon, le jeu vous envoie à Boston, où les clans sont en émoi : alors qu’un nouveau prince des vampires, Hazel, est en place et qu’il compte bien faire régner les lois de la Mascarade (notamment celle qui cache l’existence des vampires aux humains), il semblerait que ses sujets sont les victimes d’une nouvelle « chasse aux sorcières » et soient exterminés en masse. Il va donc convoquer trois vampires, de trois clans différents : Galeb, un Ventrue, Emem, une Toréador et Leysha, une Malkavienne.

On vous rassure : si vous n’êtes pas initiée au jeu de rôle et ne connaissez donc pas les termes, les clans, l’ambiance, les règles… tout vous est clairement expliqué. Et quand bien même vous n’avez pas envie de vous taper le background, vous devriez largement vous en sortir, grâce à une écriture particulièrement intelligente et réussie de l’histoire.

Quoi qu’il en soit, vous allez donc incarner ces trois protagonistes, et vous lancer dans une enquête qui se révèlera riche en rebondissements, trahisons et découvertes surprenantes.


imageVampire The Masquerade Swansong est un RPG narratif. Un peu RPG, beaucoup narratif. Une sorte d’histoire à suivre dans le monde obscur mais passionnant et captivant des vampires de la Mascarade. Mais qui dit histoire à suivre ne dit pas passivité. Loin de là. De très nombreux choix s’offrent constamment à vous. Des choix de dialogues, certes, mais aussi comportementaux qui auront une incidence directe sur le déroulement du jeu.

Le jeu pourrait d’ailleurs se comparer à un mélange entre un « livre dont vous êtes le héros », grâce à sa narration omniprésente, et une partie de jeu de rôle papier, grâce à ses nombreuses possibilités de choix qui restent, toutefois, très cadrés. Car oui, le jeu est extrêmement linéaire et offre, au final, très peu de liberté. Mais ces carcans s’effacent et ne pèsent pas très lourd dans le ressenti du jeu, grâce à tous ces choix et toutes ces possibilités offertes par le jeu.

Il faut souligner, et re-souligner encore, la qualité d’écriture des développeurs. C’est elle qui vous plonge au cœur de l’enquête et arrive à vous captiver de bout en bout. Et même si on soulignera quelques erreurs ou facilités d’écriture, on ne peut que saluer l’ensemble. Excellent, tout simplement.

imageOn le disait, les choix ont une répercussion importante sur le déroulement de l’histoire. Pour appuyer votre volonté comportementale de vos protagonistes, vous les ferez évoluer, façon feuille de personnage, grâce aux points d’expérience glanés. Vous en ferez des vampires physiques ou intelligents, dotés de compétences particulières en dialogue, en connaissances, en technologie… il existe de très nombreuses disciplines à explorer, pour que votre personnage vous serve de la manière dont vous voulez qu’il agisse vraiment. Et certains pouvoirs propres aux vampires vous permettront aussi d’accéder à des options spéciales : téléportation, invisibilité, perception des odeurs et j’en passe…

Pas d’action, pas de combats délirants, mais de vrais affrontements et confrontations ardues via les dialogues. Et à la fin de chaque chapitre, un récapitulatif de vos performances, avec une petite liste des pistes ratées. Rageant et offrant une vraie rejouabilité en même temps.

Tout aussi bien écrit, respectueux de la licence et intéressant soit-il, Vampire The Masquerade Swansong est toutefois loin d’être parfait. La faute à une technique qui n’est clairement pas à la hauteur des ambitions du studio. Et c’est bien dommage.


imageLe jeu souffle ainsi le chaud et le froid en termes de graphismes. Si les personnages principaux sont plutôt bien modélisés, sans non plus atteindre des sommets, d’autres sont particulièrement ratés. Idem pour les décors. On oscille entre les lieux détaillés et qui vous immergent parfaitement dans l’histoire, et certains autres aux textures plates, lisses, sans relief, comme on pouvait en voir dans les jeux des années 2000. Sans oublier les bugs, assez nombreux, qui viennent émailler votre expérience. Les animations des personnages sont aussi très en-dessous de ce que l’on pouvait espérer. Et la classe des vampires est souvent mise à mal par un petit côté « je marche avec un balai dans le cul » pas naturel du tout.

Bref, on se dit que si Vampire The Masquerade Swansong est un bon jeu, on est, par la faute de la technique, passé à côté d’un grand jeu.

imageOn finira enfin par une mise en garde : ne spécialisez pas trop vite vos personnages, à les enfermer dans un rôle qui risque de vous plomber la partie. C’est un peu le souci d’un tel jeu : s’enfermer rapidement dans un registre qui ne correspond pas à ce que nécessitent certains moments de l’enquête. Et vous risquez de rater le jeu, tout simplement. Jeu qui vous propose des fins multiples, soit dit en passant. En tout cas, il y a de fortes chances que vous le recommenciez ensuite, pour mieux le réussir (vous pourrez, lors de votre deuxième partie, passer les dialogues).

Pour conclure, Vampire The Masquerade Swansong est un bon jeu. Les fans apprécieront le respect du jeu de rôle papier et son ambiance si particulière. Les autres découvriront un monde bien retranscrit, bien maîtrisé, le tout via un jeu à l’écriture intelligente et qui arrive à vous captiver.
Dommage que la technique ne suive pas. Mais quoi qu’il en soit, que vous soyez déjà initié ou non à ce monde, si les histoires de vampires vous intéressent, allez-y les yeux fermés.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Vampire The Masquerade Swansong (PC, PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series)

Plateformes : PC - Xbox One - PS4 - PS5 - Xbox Series

Editeur : Nacon

Développeur : Big Bad Wolf

PEGI : 18+

Prix : 59,99 €

Aller sur le site officiel

Vampire The Masquerade Swansong (PC, PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 7/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

0