Sonic The Hedgehog 4 : Episode 1

 

Publié le Lundi 18 octobre 2010 à 12:00:00 par Vincent Cordovado

 

Qui s'y frotte s'y pique

imageRetour dans les années 90. A une époque où l'on ne parlait ni de Sony ni de Microsoft dans le monde du jeu vidéo. Une époque où les deux seuls géants de l'industrie s'appelaient Nintendo et Sega. La guerre faisait rage entre les deux firmes et chacune avait sa mascotte avec ses propres jeux. D'un côté il y avait Mario, le bedonnant plombier moustachu qui saute dans les tuyaux et qui aime les champignons. De l'autre, il y avait Sonic. Le hérisson bleu doté d'une vitesse de course phénoménale. Et tandis que les jeux Mario étaient complètement orientés plateforme, les jeux Sonic, eux, offraient en plus une nervosité incroyable quand le petit hérisson était lancé à toute vitesse. Personnellement, je n'ai jamais eu de véritable préférence. J'apprécie tout autant les deux protagonistes. Reste que, lors du passage à la 3D, Mario s'en est brillamment sorti, tandis qu'a commencé pour Sonic une longue, très looooongue descente aux enfers. Si bien que, quand Sega a annoncé ce Sonic 4, les fans se sont mis à rêver de retrouver leur héros avec sa fougue d'antan. Mais autant être clair, ce n'est pas encore ça.

screenSonic 4 vous propose une nouvelle fois de mettre la bourre au vilain pas beau Dr.Robotnik (Eggman en V.O) qui, une fois de plus, convoite les célèbres émeraudes du Chaos. Enfin, c'est ce qu'on en déduit puisque la Sonic Team n'a pas jugé bon de nous filer, ne serait-ce qu'une bribe d'un huitième de scénario. Chose qui semble complètement improbable aujourd'hui mais qui était courante à une certaine époque. Pas de blabla donc, mais à la limite on s'en fout, tant ce n'est pas ça qui nous intéresse ici. Nous voici donc directement plongé dans le vif du sujet.

screenPremier constat, purement esthétique, on retrouve l'emprunte graphique des anciens Sonic. Comprendre par-là que c'est très coloré et que les décors sont simplistes et épurés. Reste que c'est assez agréable pour les yeux. En revanche, ce qui l'est nettement moins déjà, c'est l'aspect de Sonic que je trouve personnellement complètement raté avec un effet lissé très laid. Et c'est encore plus moche dès que notre hérisson se met à courir. Mais bon, comme je l'ai dit, c'est un avis personnel.

screenLes mécanismes du jeu n'ont pas changé d'un iota depuis l'époque de la 16 bits. Et on ne s'en étonne pas puisque pourquoi changer une recette qui fonctionnait parfaitement ? On retrouve ainsi une construction des niveaux identiques à celle du passé. Chaque stage possède différents parcours empruntables et qui se recoupent. Concrètement, on se retrouve avec 2-3 chemins différents, avec un en hauteur, difficile d'accès mais riche en bonus, un en bas, forcément plus accessible mais avare en denrée et un parcours intermédiaire. On passe toujours divers checkpoints, histoire de ne pas avoir à se retaper les niveaux dans leur intégralité, et on récupère les précieux anneaux qui servent à la fois de vie, mais qui permettent également de débloquer les stages bonus, passage obligatoire pour récupérer les émeraudes du Chaos si l'on veut accéder à Super Sonic. D'ailleurs, c'est avec un grand plaisir que l'on retrouve ce dernier qui sera toujours aussi efficace, pour peu que l'on est 50 anneaux sous la main pour que Sonic puisse se transformer. Au final, on pourrait véritablement avoir l'impression de jouer à un ancien épisode, si les graphismes n'étaient pas là pour nous rappeler qu'on s'est quand même pris presque 20 ans dans la face. Et le problème, c'est que cette sensation est un peu trop présente à mon goût.

screenParce que oui, l'un des gros défauts de ce Sonic 4, c'est que les développeurs ont un peu trop pris au pied de la lettre l'expression "retour aux sources". Tellement qu'ils semblent même l'avoir confondu avec "servir du réchauffé". Tous les niveaux sont très fortement inspirés des anciens opus. Trop même. Même constat pour les boss. Alors ok, il y a bien quelques petites modifications sympathiques, comme les passages avec la torche ou en chariot, mais dans la globalité, la sensation de "déjà-vu" est bien trop présente à mon goût. Sincèrement, lorsque l'on joue, on se demande vraiment s'il ne s'agit pas d'un remake ou d'un pot-pourri des anciens volets. Et la pilule est d'autant plus amère que le titre se finira malheureusement beaucoup trop vite. 4 zones : Splash Hill, Casino Street, Lost Labyrinth et Mad Gear comprenant chacune trois actes et un combat contre un boss, plus le combat final, on en arrive à 17 stages (je suis sympa, je compte les boss). Le problème c'est que l'on est dans un jeu Sonic et que donc, du coup, les niveaux se finissent généralement en 4-5 minutes top chrono (et je vois large) ce qui fait qu'on boucle le jeu en à peine 1h30,2h. Aie. C'est court. Très court. Trop court. Surtout pour un titre à 13 €. Une petite zone de plus n'aurait franchement pas fait de mal. Aussi, même s'il y a bien un mode Chasse aux Points ou Contre la Montre, il faut dire que la grande majorité des joueurs s'en battent les gonades de battre leurs propres records de points ou de temps et que seuls les plus motivés auront l'envie de passer des heures de jeu à péter leur high-score. Dommage que Sega n'ait pas eu l'idée d'intégrer un mode 2 joueurs, à l'instar de Sonic 2, qui aurait été quand même bien plus fun.

screenReste que bon, même si le jeu est court et qu'il sent le renfermé, du moment qu'on retrouve de bonnes sensations, c'est tout ce qui devrait compter, non ? Comme on dit : Qu'importe le flacon pourvu qu'on ait l'ivresse ? Fort heureusement, même si ce n'est pas parfait, il y a quand même de quoi se faire plaisir. Sonic est capable d'atteindre des vitesses folles et il faudra une bonne connaissance des niveaux pour ne pas se gameller. Reste qu'une ombre vient quand même noircir le tableau. Notre hérisson souffre d'une inertie assez bancale qui a une sale tendance à le ralentir fortement, voire l'arrêter, lorsqu'il est en boule, si vous ne suivez pas parfaitement avec le stick la trajectoire qu'il emprunte. Dommage car ça pète quelques fois le rythme.

Au final, toutes les petites choses mises bout à bout font que, pour moi, ce Sonic 4 est une déception. Et c'est vraiment dommage. Sonic 4 n'atteint pas le niveau de ses prédécesseurs. On en est même très loin. Le titre de la Sonic Team manque clairement d'ambition et de folie. Au lieu de jouer la carte du fan service à tout va en nous balançant des trucs déjà vus, Sega aurait dû élaborer de nouveaux niveaux originaux afin de lui donner une identité propre qui justifieraient le fait qu'il s'agisse d'une suite. Ou alors il n'aurait pas fallu nous le présenter comme tel.

Plus qu'à espérer que le tir sera corrigé dans l'épisode 2...
 



image
 

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Sonic The Hedgehog 4 : Episode 1

Plateformes : Xbox 360 - PS3 - Wii

Editeur : Sega

Développeur : Sonic Team

PEGI : 3+

Prix : 12,99 € (1200 Microsoft Points)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 5/10

 

 

Images du jeu Sonic The Hedgehog 4 : Episode 1 :

0