Orcs Must Die! (PC, Xbox 360, PS3)

 

Publié le Vendredi 7 octobre 2011 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Test Orcs Must Die! (PC, Xbox 360, PS3)

Orcs à moelle

imageLe monde est assailli par les créatures infernales. Orcs, gobelins, ogres, gnolls et j’en passe. Ces légions hurlantes se déversent sur le monde et éradiquent l’humanité avec férocité et violence. Heureusement, un magicien est là pour repousser l’envahisseur et éviter que l’Homme, avec un grand H, donc qui regroupe également les femmes (vous savez, les femmes, ces hommes avec des bosses là, et là, et pas là, justement, et qui remuent des fesses de manière aguicheuses).
Ce vieux magicien, la barbe blanche, le bâton puissant et l’intelligence affutée, est le dernier rempart contre l’invasion et le dernier espoir contre le Mal. Avec un grand M. Donc qui regroupe tous les mals. Même qu’on dit des maux. Avec des bosses là et là aussi.
 
Sauf que… pas de bol, notre mage, après une féroce bataille, glisse sur une flaque de sang qui restait sur les marches, et s’explose proprement le crâne sur les marches. Dans un dernier râle d’agonie, il vous lègue, à vous, son apprenti, la lourde tâche de sauver le monde. Ce qui tombe assez mal parce que, d’une part, vous ne savez pas trop comment vous y prendre et, d’autre part, vous avez le QI d’un bulot lyophilisé. Si, si. Vous êtes con. Mais d’un con… limite à créer une rubrique spéciale dans le World Guiness Book for Records.
Vous voilà donc en charge de 24 forteresses, qu’il va falloir défendre une à une contre les invasions. Et pour ce faire, vous aurez entre vos mains quelques armes, quelques sorts magiques et surtout, une vingtaine de pièges tous plus sanglants les uns que les autres.
 
screenscreenscreen
 
screenOrc Must Die ! est un jeu dans lequel vous affronterez donc seul des vagues d’ennemis. Ces derniers n’ont qu’une envie, c’est de vous pénétrer le donjon et de s’y installer bien au chaud pour passer l’hiver. Pour débuter, il vous faudra donc préparer leur venue avec quelques cadeaux d’accueil : dalles cachant des pieux, murs qui crachent des flèches, barrils explosifs, lames, flaques de goudron et j’en passe. Vous placez vos pièges là où vous le voulez, et là également où vous le pouvez. Sur le chemin, les ors vont donc se faire empaler, exploser, déchiqueter, éviscérer et j’en passe. Miam.
Il faudra bien faire attention à poser les pièges adéquats aux endroits où ils feront le plus de dégâts, gérer les aires d’effets et j’en passe.
Dans chaque niveau, c’est la première étape de votre mission : préparer les pièges et les placer, selon l’argent que vous avez en banque.
screenUne fois cette opération menée à bien, il faut lâcher les bêtes. La Horde débarque alors et envahi votre donjon. Elle se heurte donc à votre génie stratégique. Seul petit souci, tout petit, insignifiant souci, les pièges mettent du temps à se recharger et les ennemis sont très, très nombreux. Certains arrivent donc à passer entre les mailles du filet… ça va donc être à vous de les terminer à mains nues. Pour ce faire, vous avez diverses armes : épée, hache, arbalète… et quelques sorts magiques, comme une boule de feu.
Assez peinard au début, le jeu propose rapidement un vrai, bon, gros challenge. Les orcs débarquent de plusieurs endroits, sont plus retords que jamais, et il vous faut donc gérer au mieux vos pièges, vos déplacements, poser des barricades pour orienter leur progression, sauter d’un téléporteur à un autre pour stopper leur avancée… le tout en faisant attention de qu’aucun ne pénètre le cœur de votre donjon ou même ne vous assène un coup fatal.
 
screenAu fur et à mesure de votre progression, vous pourrez même choisir des améliorations parmi deux arbres de compétences, gagner des alliés, de la puissance, de l’efficacité…
 
Plus stratégique qu’il n’y parait à première vue, plutôt jouissif, Orc Must Die ! est un petit jeu vraiment sympathique, assez captivant, qui prend le parti d’offrir un graphisme assez cartoon du plus bel effet, atténuant du coup la violence et les gerbes de sang. D’où le PEGI 12+, soit dit en passant. Marrant comme tout, bien prenant, mettant vos méninges au court-bouillon, bourré d’humour, et très facile à prendre en mains (le gameplay est idéal), c’est une excellente surprise à recommander de toute urgence.

image




 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Orcs Must Die! (PC, Xbox 360, PS3)

Plateformes : PC - Xbox 360 - PS3

Editeur : Robot Entertainment

Développeur : Robot Entertainment

PEGI : 12+

Prix : 13,99 € (1200 MSpoints)

Aller sur le site officiel

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 8/10

 

 

Images du jeu Orcs Must Die! (PC, Xbox 360, PS3) :

0