{ALT}

Derniers tests

 

Publié le Mardi 10 mars 2009 à 12:00:43 par Vincent Cordovado

 

[Test] Halo Wars (Xbox 360)

Halo maman bobo

S’il y a bien un type de jeu qui a du mal à s’imposer sur console, c’est le jeu de stratégie. Un paquet de titres ont pourtant essayé de démocratiser le genre. Mais rien à faire. En général, il ne s’agissait simplement que de portages de titres PC avec une jouabilité clairement peu adaptée au pad. Avec leur Halo Wars, les petits gars du défunt Ensemble Studios vont tenter de nous montrer qu’un RTS peut aussi être agréable à jouer à la manette.

Ici, on se retrouve 20 ans en arrière, alors que la guerre entre les Covenants et l’UNSC fait déjà râge. Les Covenants ont décidé de faire du tourisme sur Harvest, une colonie humaine, tout en bouffant de l’humain au petit déj’. Ceci ne manque pas d’inquiéter James Cutter, le capitaine du Spirit of Fire (Esprit de Feu en français, mais ça en jette moins) qui décide d’envoyer son équipage voir ce qu’il se passe. Vous incarnez donc le sergent John Forge (clone de Shepard dans Mass Effect) accompagné de temps en temps par la scientifique Ellen Anders.
Bon, sans trop rentrer dans les détails, le scénario sans être bien original, a le mérite de ne pas dénaturer l’histoire mise en place par Bungie. Que ce soit au niveau des musiques ou de l’univers, tout est cohérent. Les fans de Halo auront de quoi se satisfaire, avec notamment des éclaircissements sur certains éléments des autres épisodes. Les autres, comme moi, diront qu’on ne joue pas à un RTS pour son scénario...
Mais ce que je trouve vraiment très bien fait, c’est la mise en scène. Chaque mission est introduite par une magnifique cinématique. Ça en jette grave, au point d’en décoller la rétine. Dommage par contre que le charisme de certains personnages laisse à désirer (qui a dit Anders ?!) et que le doublage français ne fasse pas partie des meilleurs que l’on ait connu.
Mais c’est quand même un pur régal.

C’est donc au cours d’une campagne d’une quinzaine de missions que l’histoire prend place. Et si je pensais que j’allais me retrouver face à des missions bien bateau, genre : “je monte ma base et je démonte celle de l’adversaire”, j’ai été agréablement surpris par la diversité dont elles font preuve. Entre le sauvetage de civils, l’escorte d’une bombe, une bataille sur le toit de notre vaisseau ou la destruction d’un Scarab géant, il y en a pour tous les goûts. Ajoutez à cela des objectifs secondaires et la recherche des fameux crânes, et vous obtenez une campagne aux missions bien sympathiques mais courtes (6h au total environ). Je regrette cependant plusieurs petites choses.
Déjà, l’absence d’une campagne Covenant. J’aime bien pouvoir incarner les méchants. Surtout que leur façon de jouer est différente des troupes humaines et que c’est carrément plus sympa et jouissif. On ne pourra finalement jouer avec eux qu’en mode Escarmouche et sur le Live.
D’autre part, même s’il est très réjouissant de voir qu’on peut faire la campagne en coopération, dans les faits, ce n’est pas si génial que ça. Commencer la mission à deux sur une même base n’a rien de pratique, surtout qu’on ne sait même pas ce que fait son coéquipier.
De plus, l’I.A n’est pas des meilleures que l’on ait connues et attendra souvent qu’on l’attaque. Il faut jouer dans les modes les plus élevés pour en tirer à peu près quelque chose.
Mais la campagne est quand même sympathique et permet de se faire la main sur les commandes et les mécanismes du jeu.

Les commandes, parlons en, tiens. Il faut le reconnaitre, la prise en main est vraiment rapide et très agréable. Pas besoin de passer 2h pour tout maitriser. LB pour réunir toutes ses troupes, RB pour réunir les troupes que l’on voit à l’écran, RT pour naviguer entre ces troupes, A pour les envoyer au casse-pipe et Y pour les attaques spéciales. On a aussi le droit à des raccourcis avec la croix directionnelle, permettant de jongler entre les batailles et nos différentes bases. C’est clair, net et surtout très efficace.

Dans la même logique, les mécanismes du jeu sont tout aussi simples. Ici, pas besoin de nombreuses minutes de préparation pour chaque bataille. Pas besoin non plus d’envoyer des troupes chercher des ressources (même si c’est possible, mais inutile). Tout se concentre autour de votre base et des ses emplacements (7 au total) servant à construire des bâtiments. Casernes, réacteurs, armurerie, aérodrome, dépôt de véhicule, station de ravitaillement. Vous y trouverez tout le nécessaire pour préparer vos batailles. Et si 7 emplacements vous semblent peu, rien ne vous empêche de trouver d’autres emplacements pour construire une autre base. Dommage cependant que ces emplacements soient géographiquement imposés.
Côté troupes, on retrouve tous les grands éléments de la licence Halo. Warthog, Scorpions, Spartans, Hornets, ils répondent tous à l’appel, pour la plus grande joie des fans. Au final, c’est avec plus d’une dizaine d’unités différentes, chacune ayant la possibilité de subir d’une à trois améliorations, que l’on va livrer bataille. Et pour pimenter le tout, chaque unité possède une attaque spéciale.
Il va donc falloir former une petite armée d’une 40aine d’unités (après amélioration) suffisamment versatile pour espérer ne pas se faire démonter en 30 secondes. Mais que serait une armée sans un bon général ? C’est donc avec 1 des 6 généraux possibles que l’on part en guerre, chacun ayant une attaque spéciale et des avantages sur le terrain.

Une fois que l’on sait tout ça, c’est partie pour le gros morceau du jeu, le Live. Et si ce sont des matchs de 2 à 6 joueurs qu’il est possible de faire, on se rend bien vite compte que ce qui suffisait en mode campagne n’est carrément pas assez pour un mode multijoueurs.
Le problème étant, que pour être un minimum efficace, il faut faire dans l’attaque de masse. Ce qui se résume, au final, à sélectionner toutes ses troupes et à rentrer dans le lard de l’adversaire en appuyant sur Y. Alors on va me dire, “oui mais il faut diversifier ses unités et blabla”. Sauf que dans les faits, le système pierre/papier/ciseaux mis en place pour l’équilibre des unités n’est clairement pas efficace (normalement, le soldat bat l’avion qui bat la voiture qui bat le soldat). Pareil chez les généraux, l’équilibre est bancal. Les chefs Covenants sont gonflés aux hormones et vous rasent une base tous seuls, en deux temps trois mouvements. Les combats sont, au final, de grosses batailles bien brouillonnes dans lesquelles ça pète de partout. On se demande bien où est la stratégie là-dedans...
En plus de ça, le pathfinding est plutôt mauvais. Si ce n’est pas gênant en mode campagne où l’adversaire est attentiste, ici, alors qu’il faut agir vite, c’est carrément la galère quand on voit que ses unités se retrouvent bloquées comme des glands parce qu’elles veulent toutes passer en même temps dans un corridor étroit... on se croirait sur le périph’ parisien aux heures de pointe.
Cerise sur le gâteau, le titre plutôt fluide dans le mode campagne se retrouve à lagger en multijoueurs, dès qu’un nombre trop conséquent d’unités apparaissent à l’écran. Bref, le mode multijoueurs d’Halo Wars n’a rien pour être aussi culte que celui de ses grands frères.

C’est donc avec un sentiment mitigé que je termine ce test. A la fin de ma campagne, j’étais clairement sous le charme. Moi qui ne suis pas spécialement fan d’Halo et de RTS, le titre d’Ensemble Studios avait su me convaincre. Mais les parties sur le Live m’ont clairement déçu. La faute peut être à des joueurs qui foncent comme des brutes ou au fait que le système est bancal et tellement simplifié qu’il perd bon nombre de subtilités qui font toute la différence. Ou un peu des deux peut être ?
Halo Wars est un jeu sympathique, dont l’objectif d’une maniabilité efficace est réussi, mais qui ne parviendra pas à égaler l’exploit de ses grands frères, qui avaient su démocratiser un genre PC sur console. Les fans de la série apprécieront, ainsi que les néophytes en quête d’action. Quant aux autres... ils peuvent passer leur chemin.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

[Test] Halo Wars (Xbox 360)

Plateformes : Xbox 360

Editeur : Microsoft

Développeur : Ensemble Studios

PEGI : 16+

Prix : 65 €

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 6/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Images du jeu [Test] Halo Wars (Xbox 360) :

0