La vie rêvée de Walter Mitty, la critique du film

 

Publié le Lundi 30 décembre 2013 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

La vie rêvée de Walter Mitty, la critique du film

Un merveilleux film

imageWalter Mitty travaille au département négatifs du célèbre magazine américain Life. Un poste délicat à l’heure du tout-numérique. Doux rêveur, ayant une petite vie bien rangée, bien tranquille, et n’ayant jamais voyagé ni rien fait d’extraordinaire, Walter a parfois quelques absences : il déconnecte et part dans ses pensées où il s’imagine héros, explorateur ou encore grand reporter.
Il faut dire qu’il est assez quelconque, travaille dans les sous-sols du bâtiment et n’a jamais eu le courage d’approcher sa collègue Cheryl, pour qui il fond littéralement. Ses seuls faits d’armes sont, en fait, son amitié virtuelle avec Sean O’Connell, le meilleur photographe du Monde. Il est son contact au magazine et Sean a toujours loué le talent de Walter pour le traitement de ses photographies.

Seulement un jour, tout bascule : Life arrête sa diffusion pour ne devenir qu’un magazine Internet. Le dernier numéro doit sceller l’histoire de Life avec brio. Un rond-de-cuir parachuté par les actionnaires doit faire la transition et licencier une bonne partie du personnel. Walter devient sa tête de turc. Pour ajouter à la situation délicate, Sean O’Connell envoie pour la couverture du dernier numéro ce qu’il considère comme « la plus belle photo qu’il ait jamais prise ». Or Walter n’arrive pas à mettre la main dessus. Seule solution : partir sur les traces de Sean et lui demander où grands Dieux il a mis ce fameux négatif. Walter va devoir se faire violence et faire éclater en morceaux son quotidien sans vague…

screenscreenscreen

screenMalgré un certain capital sympathie, Ben Stiller n’a jamais réussi à vraiment briller en Europe. C’est l’acteur de comédies légères par excellence. Le comique vieillissant typiquement américain. Et ce tout en lui reconnaissant un certain talent.
La vie rêvée de Walter Mitty devrait faire voler tout ça en éclats. Et en éclats brillants. Si l’on reste ici dans le registre de la comédie, on est dans la comédie légère, avec un soupçon d’aventure et de drame. Une tranche de vie d’un homme ordinaire au destin… ordinaire aussi, mais qui a le courage de chambouler son quotidien pour partir à l’aventure. Et si au final, on se rend compte qu’il n’a rien fait de réellement délirant ou incroyable, il a tout bêtement réussi à s’extirper de son train-train pour aller voir plus loin si l’air n’y est pas plus pur. Et finalement, c’est peut-être ça, être un héros.
La vie rêvée de Walter Mitty est une grande bouffée d’air frais. Un vrai rayon de soleil au milieu des blockbusters et gros films d’action pétaradants. Tour à tour poétique, jouissif, amusant, c’est tout simplement un film captivant et dont on ressort avec le sentiment d’être un peu plus heureux, d’avoir assisté à une jolie histoire.

screenEt si l’on pourra peut-être reprocher le manque de surprises, ou que les « rêves » éveillés de Walter ne soient pas finalement plus exploités et peut-être plus extraordinaires encore, il n’empêche que c’est beau, c’est rafraîchissant, c’est bien joué, c’est bien réalisé, et finalement, on se dit que la perfection du cinéma, c’est peut-être un peu ça. Ce genre de films.

La vie rêvée de Walter Mitty n’est peut-être pas tout à fait un chef d’œuvre, mais c’est un très grand film, un très beau film, dont on aimerait continuer à dire du bien et surtout à quel point il nous fait du bien, pendant des pages et des pages. On vous dira juste qu’il faut courir aller le voir.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

La vie rêvée de Walter Mitty, la critique du film

Plateformes :

Editeur : Twentieth Century Fox France

Développeur : Ben Stiller

PEGI : 7+

Prix : Cinéma

La vie rêvée de Walter Mitty, la critique du film

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 9/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Images du jeu La vie rêvée de Walter Mitty, la critique du film :

0