L'Edito du Dimanche

 

Publié le Dimanche 9 septembre 2012 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du Dimanche

Me faites pas chier, je suis de mauvaise humeur

imageÇa y’est. Je suis rentré de vacances depuis une semaine seulement et déjà, j’ai envie de péter la gueule à tout le monde.
Oui ben je suis comme ça, je n’y peux rien. Quand certains courbent l’échine et font contre mauvaise fortune bon cœur, quand certains ferment les yeux et baissent la tête pour avancer silencieusement et sans vague dans la vie, moi j’ai du mal à rester silencieux et à sourire bêtement pendant que le monde s’écroule autour de moi.
Je suis comme une sorte de gros pitbull. En plus méchant. Je ne demande qu’une chose, à la base : qu’on me laisse dormir, qu’on me laisse manger, qu’on me laisse pisser contre un arbre (et ne riez pas, pour un mec, uriner contre un arbre, c’est un pur sentiment de liberté, un plaisir rare, un bonheur indescriptible). Seulement quand on commence à me marcher sur la patte, je réplique en bouffant la jambe.
A la base, pourtant, hein, mes proches pourront témoigner (enfin j’espère), je suis gentil tout plein. Un vrai toutou à sa mémère. On peut me gratter le ventre pendant que je fais papattes en l’air sur le dos. Et comme dirait l’autre, finalement, la seule chose qui me différencie de l’animal est que « chaque fois que j’essaie de me lécher les couilles, je tombe du divan » (L’Arme Fatale 3, un grand film).

imageMais là, plus je regarde autour de moi, plus je me rends compte que les gens sont, globalement, d’une connerie incommensurable. Détestable. D’un égocentrisme gerbant.
Vous allez me dire que j’exagère, que je vois la vie en noir…
Oui bon, permettez-moi de vous rappeler que j’habite en Île-de-France. Et que je vais souvent à Paris. Et que si je suis persuadé que oui, Paris est sans doute l’une des plus belles villes de France, son problème reste qu’elle est pourrie par les parisiens. Je sais, je radote, j’ai déjà évoqué le sujet dans ces colonnes. Mais que voulez-vous, si j’en reparle, c’est que le fléau est toujours d’actualité.
Les parisiens sont cons. Cons et détestables. C’est comme ça. Voyagez à l’étranger. Voyagez même en province. Même sur la célèbre Côte d’Azur si décriée parce que considérée comme un « piège à touristes ». Et bien vous n’y rencontrerez pas des gens aussi détestables que les parisiens. Dans les cafés où vous avez l’impression que le serveur a reconnu en vous son pire ennemi et que lui avoir demandé la liste de ses bières pression est une insulte personnelle, contre lui et toute sa famille. Limite vous vous demandez s’il ne va pas vous jeter le verre à la figure. Dans les boutiques, où les vendeuses sont aussi aimables qu’un gardien de prison. Dans la rue où demander l’heure, ou demander son chemin est considéré comme une agression. Dans le métro… Le site LeGorafi.fr a fait la une dernièrement grâce à son faux article dans lequel il raconte l’histoire d’un type qui aurait été arrêté parce qu’il était trop souriant et trop sympathique avec les voyageurs dans le métro qui, du coup, ont préféré signaler aux forces de l’ordre ce comportement suspect. Tout aussi globalement médiocre le site soit-il, il a réussi toutefois grâce à cet article très plausible à soulever plusieurs points : dans le métro, tout le monde fait la gueule et est désagréable. C’est devenu une « normalité ». Du coup, clairement, quelqu’un d’avenant et sympathique passerait pour suspect.

Alors non, je ne fais pas une généralité non plus. Ne vous sentez pas – forcément – visé (quoique ?). On croise toujours des gens biens et sympathiques. Tout n’est pas tout noir. Mais globalement, avouez-le, à Paris, l’enfer, c’est surtout les autres.
Et c’est amusant parce que trois personnes, qui n’ont rien en commun et que je fréquente dans des cercles différents, m’en ont parlé cette semaine : ils ont été choqués (agréablement) par la gentillesse des gens lors de leurs vacances, eux qui fréquentent Paris et ses parisiens durant l’année.

imageDe la même sorte, je ne voudrais pas paraître vieux jeu ni encore moins grossier. L'homme de la pampa, parfois rude, reste toujours courtois, mais la vérité m'oblige à le dire : le gouvernement commence à me les briser menues.
Commencer par dire que les enfants français ont trop de vacances et du coup, rajouter une semaine à la Toussaint, c’est un peu contradictoire, non ? Et puis il serait temps de dire aux ministres que la majorité des parents ne sont pas dans l’administration. Ni ne sont profs. Et qu’ils n’ont que 5 semaines de vacances. Pas 16. Ni 17. Et que pour faire garder ses mômes, du coup, c’est Centre de Loisirs (pour peu que l’on arrive à avoir une place). Et qu’une semaine de Centre de Loisirs, ça coûte cher. Et qu’à force d’entendre nos dirigeants expliquer que « les français doivent faire un effort », on aimerait bien que les efforts soient un peu moins récurrents et surtout, que ce ne soient pas toujours les mêmes qui en fassent face aux impôts, taxes et aménagements de toutes sortes.
Surtout quand on voit qu’en face, les élus ne sont pas spécialement prêts à en faire, des efforts. Un sénateur ou un député, c’est plus de 13 000 € de revenu net par mois, sans oublier les avantages (réseau SNCF en 1ère classe gratuit, abonnement internet gratuit, 5 forfaits téléphones gratuits…) et 7 à 9000 € de crédit pour rémunérer ses collaborateurs. C’est certain qu’avec 13 000 € par mois, la semaine de Centre de Loisirs, tu t’en fous, t’as de quoi la payer… (source : Le Journal du Net) Et comme c’est bizarre, quand un député ou sénateur ayant un reste de morale tente de faire passer une loi visant à faire baisser ces salaires ou autres avantages, elle ne passe jamais…
Mais à côté de ça, les français doivent faire un effort et puis c’est tout.
Ajoutez à ça le retour d’une matinée travaillée le mercredi ou le samedi dès 2013… Donc des enfants qui finiront plus tôt dans les lundi, mardi, jeudi et vendredi. A 15h30. Du coup, hop, c’est une heure de plus à payer en garderie ou nounou. Et vas-y que je raque encore.

imageEt puis il y a plein d’autres trucs qui m’énervent à côté de ça. Le comportement des automobilistes. Les tongs. Oui, encore les tongs. Parce que je croise encore des abrutis en short et en tongs dans le métro. Les gens qui viennent te sermonner parce que tu viens de donner une fessée à ton enfant. Les gens qui s’indignent parce qu’un type riche à milliards veut changer de nationalité pour payer moins d’impôts. Parce que vous croyez quoi, vous ? Qu’il va en plus fournir la vaseline ? Vous feriez quoi à sa place ? Ben oui, pareil.
Et ce qui m’énerve, enfin, ce sont les confrères qui se la pète, melon bien gonflé, et qui se la jouent « télérama du jeu vidéo », à grands renforts de « Call of Duty c’est de la merde et puis j’aime pas Activision » sous prétexte que le jeu se vend, qu’il est donc grand public et que la quintessence du jeu vidéo doit rester uniquement accessible à une certaine élite. Ce qui ne leur empêchera pas de faire des ronds de jambe aux attaché(e)s de presse d’Activision pour avoir une version, pour être des présentations et des soirées. Et remplacez Call of Duty par tout ce qui est casual games, les Just Dance et autres jeux Kinect, Wii et j’en passe, ça marche aussi.
Permettez-moi simplement, de mon côté, de rester fidèle à mon crédo : quel qu’il soit, le jeu vidéo est fait pour divertir. S’il divertit, qu’il s’agisse d’un obscur jeu Wii, d’un jeu pour enfants, pour famille, ou d’un blockbuster, peu importe. Il a atteint son but. Et ça c’est chouette.

Sur ce, je vous laisse. Je vais aller noyer ma mauvaise humeur dans l’alcool, la drogue, le sexe et la violence.


 
image



 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par youri_1er le 10/09/2012 à 00:46

 

21

avatar

Inscrit le 04/12/2009

Voir le profil

arg le correcteur ortho de la tablette a encore frappé! smiley 16

3612 Commentaires de news

Ecrit par Tristan le 10/09/2012 à 09:48

 

22

avatar

Inscrit le 09/04/2012

Voir le profil

Quelques remarques sur des choses que je n'ai pas trop comprises. :)



Commencer par dire que les enfants français ont trop de vacances et du coup, rajouter une semaine à la Toussaint, c’est un peu contradictoire, non ?
Ce le serait si c'était effectivement comme cela que cela avait été décidé, mais, si je ne dis pas de bêtises, l'opération est à somme nulle puisque les vacances d'été sont raccourcies d'autant de jours que le nombre qui est ajouté aux vacances de la Toussaint.



Au final, il ne semble donc pas que cela arrange moins les parents qu'avant, à moins que je n'oublies quelque chose. Par contre, pour les élèves, c'est assez nécessaire : avec seulement une semaine et demi de vacances entre la rentrée et les vacances de noël, ce premier trimestre était assez "hardcore"... et la fatigue n'aide pas spécialement à l’apprentissage :D





Et deux remarques qui me viennent à l'esprit : si les traitements des sénateurs et députés n'ont, il me semble, pas changé, cela n'est pas le cas de celui des ministres et du président qui, eux, l'ont été, ou au moins, vont l'être bientôt (je ne me souviens plus où en est la procédure). Cela n'est sans doute pas suffisant mais au moins, quelque chose a été fait de ce côté-là. On peut s'amuser à regarder quelques données ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9mun%C3%A9ration_des_%C3%A9lus_politiques_en_France



Pour les députés et sénateurs, certains avantages ont du sens : avoir une carte de transport par train par exemple. Cela fait partie du travail de l'élu de, normalement, faire le lien entre sa circonscription et l'assemblée où il siège, cela parait normal qu'il ait les moyens de le faire. À voir, par contre, si la première classe est vraiment nécessaire pour travailler correctement dans le train... (je ne peux en témoigner, je n'ai jamais, il me semble, pris le train en première classe). Idem pour une ligne téléphonique et internet, cela fait partie de son travail...

Cela parait normal d'avoir des assistants aussi (l'élu ne peut pas être spécialiste en tout les domaines), par contre, je ne sais pas si cela doit vraiment être à lui de s’occuper de leur traitement...

16 Commentaires de news

Ecrit par Mikis le 10/09/2012 à 10:45

 

23

avatar

Inscrit le 21/12/2011

Voir le profil

qu’on me laisse pisser contre un arbre (et ne riez pas, pour un mec, uriner contre un arbre, c’est un pur sentiment de liberté, un plaisir rare, un bonheur indescriptible)

Ok, mais faire TOUS les arbres de ton quartier trois fois par jour, ça commence à faire beaucoup. Même le gentil labrador de ta voisine commence à te regarder de travers, parce que bon, après tout, c'est aussi son territoire à lui... smiley 49

1413 Commentaires de news

Ecrit par mokkori le 10/09/2012 à 12:51

 

24

avatar

Inscrit le 24/11/2010

Voir le profil

Ecrit par Tristan





Au final, il ne semble donc pas que cela arrange moins les parents qu'avant, à moins que je n'oublies quelque chose. Par contre, pour les élèves, c'est assez nécessaire : avec seulement une semaine et demi de vacances entre la rentrée et les vacances de noël, ce premier trimestre était assez "hardcore"... et la fatigue n'aide pas spécialement à l’apprentissage :D




Farpaitement.



Cédric parle en tant que parent.



Le gouvernement a pensé à l'enfant.



Difficile de blâmer le gouvernement.



Et puis, concernant l'occupation des enfants durant leur temps libre... ma foi c'est pas le problème de l'Etat, c'est d'abord et avant tout le problème des parents.



Car que je sache, l'Etat ne te force pas à faire des enfants. Si tu fais des enfants, t'assumes tout ce que ça implique. Dont le problème des vacances scolaires & cie.



Fallait se poser les bonnes questions avant de balancer la purée...

1204 Commentaires de news

Ecrit par mokkori le 10/09/2012 à 12:55

 

25

avatar

Inscrit le 24/11/2010

Voir le profil

Ecrit par Mikis



Ok, mais faire TOUS les arbres de ton quartier trois fois par jour, ça commence à faire beaucoup. Même le gentil labrador de ta voisine commence à te regarder de travers, parce que bon, après tout, c'est aussi son territoire à lui... smiley 49



N'empêche, ça manque pas de piquant le mec qui revendique son plaisir de pisser contre un arbre, et qui dans le même temps fustige les tongues parce que le sol de Paris est souillé par la pisse... smiley 13

1204 Commentaires de news

Ecrit par Cedric Gasperini le 10/09/2012 à 12:57

 

26

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Ecrit par mokkori



Car que je sache, l'Etat ne te force pas à faire des enfants. Si tu fais des enfants, t'assumes tout ce que ça implique. Dont le problème des vacances scolaires & cie.



Fallait se poser les bonnes questions avant de balancer la purée...
Trop facile et très con comme réflexion.

Et si l'Etat ne te "force" pas à faire des enfants, il t'encourage à les faire, via aides, réductions d'impôts et autres.

Et puis on a qu'à faire crever les immigrés parce que personne ne les "force" à venir. Et les SDF parce que personne ne les "force" à vivre dans la rue. Et d'ailleurs, hein, on peut retirer toutes les aides aux femmes enceintes parce que personne ne les "force" à faire des enfants.



Ce n'est pas parce que tu fais des enfants (une nécessité vitale pour une société) que tu n'es pas en droit d'attendre soutien et aides de tes élus.

6936 Commentaires de news

Ecrit par Cedric Gasperini le 10/09/2012 à 12:58

 

27

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Ecrit par mokkori

N'empêche, ça manque pas de piquant le mec qui revendique son plaisir de pisser contre un arbre, et qui dans le même temps fustige les tongues parce que le sol de Paris est souillé par la pisse... smiley 13
Je ne pisse pas sur mes pieds (du moins j'évite) et je ne marche pas dedans avec des tongues. Ca n'a strictement rien à voir.

6936 Commentaires de news

Ecrit par Cedric Gasperini le 10/09/2012 à 12:59

 

28

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Ecrit par mokkori



Cédric parle en tant que parent.



Le gouvernement a pensé à l'enfant.

HA HA HA.

Bien entendu...

6936 Commentaires de news

Ecrit par Cedric Gasperini le 10/09/2012 à 13:01

 

29

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Ecrit par Tristan

Quelques remarques sur des choses que je n'ai pas trop comprises. :)
Certes. J'ai simplifié sur pas mal de trucs.

Le but n'était pas de traiter le sujet en profondeur sur 56 pages. Juste de soulever diverses petites choses. smiley 9

6936 Commentaires de news

Ecrit par mokkori le 10/09/2012 à 13:17

 

30

avatar

Inscrit le 24/11/2010

Voir le profil

Ecrit par gizmo





Ce n'est pas parce que tu fais des enfants (une nécessité vitale pour une société) que tu n'es pas en droit d'attendre soutien et aides de tes élus.



Et il y en a. Tu l'as toi-même dit, à travers les allocations familiales, toutes les structures extra-scolaires à travers les crèches, centre aéré...



Certes elles ne sont pas assez nombreuses pour accueillir tout le monde. Mais ce service a un coût. Et on ne peut pas se plaindre des impôts et en même temps vouloir plus de services de ce type.

A moins que tu veuilles plus d'impôts locaux...





Et pour revenir à l'école, tu te trompes : le rôle de l'école n'est pas de "garder tes gosses" pour que tu puisses travailler tranquillement.



Ce n'est pas son rôle.



Note bien qu'en tant que parent également, je suis confronté au problème de la garde des gosses.



A fortiori avec des vacances plus longues à la Toussaint, et surtout avec le probable retour de la semaine de 4 jours 1/2 (du coup, à toi les joies d'aller chercher ton gosse à l'école à midi pour l'amener chez la personne/structure qui va le garder).



Mais voilà.



1/ Niveau enfance, la France n'est pas forcément le parent pauvre si on regarde chez nos voisins



2/ Si tu ne veux pas les emmerdes qui vont avec les gosses, t'en fais pas.



Je regrette, c'est aussi inconscient que des familles qui n'ont pas les moyens financiers d'assumer leurs gosses et qui en font 4-5 en comptant sur l'Etat pour les aider.



C'est trop facile de les faire et de se plaindre ensuite.



(je ne te savais pas autant pour l'état providence, je vais me faire doubler sur ma gauche ^^)

1204 Commentaires de news

Ecrit par mokkori le 10/09/2012 à 13:21

 

31

avatar

Inscrit le 24/11/2010

Voir le profil

Ecrit par gizmo

HA HA HA.

Bien entendu...


Ca a été dit clairement : prendre en compte le rythme des enfants.



La semaine des 4 jours, c'est un truc qui était fait pour les parents, pas pour les enfants.



Parce que ça leur fait des journées beaucoup trop longues.

1204 Commentaires de news

Ecrit par Antiope le 10/09/2012 à 13:27

 

32

avatar

Inscrit le 22/05/2009

Voir le profil

Ecrit par gizmo



Ce n'est pas parce que tu fais des enfants (une nécessité vitale pour une société) que tu n'es pas en droit d'attendre soutien et aides de tes élus.



Hum... Avec 7 milliards d'individus sur cette planète et en voyant que certains ethnologues (dont feu Levi-Strauss) pensent que nous avons dépassé de quelques milliards ce que la Terre est capable de supporter, je ne suis pas si sure que continuer à faire des enfants à tout va comme ça soit encore une "nécessité vitale". Je crois même que c'est tout le contraire, ça devient "vital" diminuer le nombre de naissance (ou alors, on supprime les vieux, ce qui ne serait pas un mal d'ailleurs). La moindre des choses quand nous faisons des enfants, c'est tenter de faire en sorte qu'ils trouve un monde meilleur que celui que nous avons trouvé, cela s'appelle l'évolution. La seule chose que je vois aujourd'hui, c'est que ma fille est loin de trouver un monde aussi plaisant que celui dans lequel j'évoluais à son age (et je ne parle pas des avancées technologiques qui ne sont que de la poudres aux yeux).



Je crois que la "nécessité vitale" pour NOS sociétés aujourd'hui est de commencer à se poser la question sur le fait de continuer à faire aveuglément des enfants dans un monde qui est totalement fini.



Que va t'il se passer dans 5, 10 ou 50 ans... Sans doute une des plus grosses crise que l'humanité risque de connaitre. La prochaine génération (les 0-10 ans actuels et dans une moindre mesure celles actuelles) risquent de se retrouver confrontés à une crise environnementale, à une crise énergétique, à une crise économique, à une crise sociale... Et tout ça en même temps. Vous me direz, ça s'est déjà produit dans le passé (et généralement, ça se fini en guerres), il y a cependant une grosse différence par rapport à tous les conflits passés : la Terre était intacte et de nouvelles sociétés pouvaient encore se bâtir ou se reconstruire dessus.

3201 Commentaires de news

Ecrit par Madcat le 10/09/2012 à 13:56

 

33

avatar

Inscrit le 29/04/2009

Voir le profil

"L'homme de la pampa, parfois rude, reste toujours courtois, mais la vérité m'oblige à le dire"



Ahhhh une bonne réf ça...

770 Commentaires de news

Ecrit par Costello le 11/09/2012 à 02:52

 

34

avatar

Inscrit le 28/04/2009

Voir le profil

Ecrit par Antiope





Hum... Avec 7 milliards d'individus sur cette planète et en voyant que certains ethnologues (dont feu Levi-Strauss) pensent que nous avons dépassé de quelques milliards ce que la Terre est capable de supporter, je ne suis pas si sure que continuer à faire des enfants à tout va comme ça soit encore une "nécessité vitale". Je crois même que c'est tout le contraire, ça devient "vital" diminuer le nombre de naissance (ou alors, on supprime les vieux, ce qui ne serait pas un mal d'ailleurs).


le problème se pose surtout en Inde, en Chine et dans les pays dont la population explose...

(en Chine, ca a ralenti d'après le recensement de 2010, j'ai été recensé d'ailleurs, à priori la population n'augmente plus beaucoup)



l'inde par contre est en train de faire n'importe quoi, ca risque d'être un carnage monumental s'ils n'imposent pas des régulations...

1398 Commentaires de news

Ecrit par Antiope le 11/09/2012 à 05:41

 

35

avatar

Inscrit le 22/05/2009

Voir le profil

Ecrit par Costello



le problème se pose surtout en Inde, en Chine et dans les pays dont la population explose...

(en Chine, ca a ralenti d'après le recensement de 2010, j'ai été recensé d'ailleurs, à priori la population n'augmente plus beaucoup)



l'inde par contre est en train de faire n'importe quoi, ca risque d'être un carnage monumental s'ils n'imposent pas des régulations...


Peu importe les pays, nous en sommes à un point où c'est un problème à l'échelle de la planète. Le soucis c'est que la télévision (de toutes nationalités) continuent de prôner les "grandes" valeurs de la famille et la presque immoralité de ne pas avoir d'enfants (l'American Way Of Life à l'échelle planétaire), avec l'objectif même plus caché de faire en sorte qu'il y ait un maximum de nouveaux consommateurs. Ces soient disant valeurs familiales dont nous sommes saturés des le plus jeune âge n'ont pas un but vital pour l'humanité mais uniquement pour des raisons de croissance économique. Toujours et encore cette croissance en toile de fond dans un monde où il devient urgent de commencer une décroissance, au moins pour revenir à un certain équilibre humanité/ressources. Pour le moment, nous nous conduisons comme des virus dévorant le corps qui nous abrite, et le pire, c'est que nous ne le faisons même pas pour survivre.

3201 Commentaires de news

Ecrit par youri_1er le 11/09/2012 à 08:21

 

36

avatar

Inscrit le 04/12/2009

Voir le profil

Ecrit par Costello



le problème se pose surtout en Inde, en Chine et dans les pays dont la population explose...

(en Chine, ca a ralenti d'après le recensement de 2010, j'ai été recensé d'ailleurs, à priori la population n'augmente plus beaucoup)



l'inde par contre est en train de faire n'importe quoi, ca risque d'être un carnage monumental s'ils n'imposent pas des régulations...
Non c'est plus grave dans les pays développés ou il y a une nette surconsommation des ressources.



Et pour le reste je suis 100% en accord avec Antiope, l'on va droit dans le mur avec cete augmentation par plus de 6 de la population mondiale en un peu plus de 100 ans.

3612 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

13956-gouvernement-ecole-scolaire-paris-tongs