L'Edito du Dimanche

 

Publié le Dimanche 27 avril 2014 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du Dimanche

Vis mes vacances de bouseux

imageJe reviens de loin. Au sens propre comme au figuré. Au sens géographique comme au sens temporel. Parce que vous ne l’avez peut-être pas remarqué, et c’est dû au formidable travail du reste de l’équipe, mais j’étais absent la semaine dernière.
En effet, j’ai profité de cette seconde semaine de congés scolaires pour… non, en fait, permettez-moi de remettre les choses dans l’ordre : ma femme, ma chère et tendre épouse, si aimante et dévouée, si tendre et attentionnée, m’a gentiment demandé s’il était éventuellement possible, sans me déranger si je pouvais me détacher quelques jours de mon travail, mais surtout que ça ne perturbe en rien le site, de partir en vacances pour cette seconde semaine de congés scolaires.
En termes plus concrets, ça donnait : « Je m’en fous, les filles et moi voulons partir en vacances, tu te démerdes, tu nous trouves un truc sympa pour une semaine, avec une piscine couverte, et si ça ne te plait pas, je me barre avec les filles et t’es pas près de nous revoir. »
Je crois même qu’elle a ajouté un « petit con », mais je suis persuadé d’avoir mal entendu, jamais elle n’aurait osé.
En fait, c’est surtout quand elle a clairement ajouté « et tu te la mettras derrière l’oreille jusqu’à avoir trouvé un truc » que je me suis dit que j’avais, finalement, bien besoin de vacances moi aussi et que c’était une bonne idée, et que j’allais chercher un truc, tiens.
Comme quoi, les femmes savent trouver les bons arguments pour nous convaincre, nous, pauvres hommes que nous sommes.

C’est ainsi que je me suis retrouvé à partir une semaine dans le Limousin. Dans un petit gîte sympa comme tout sur les photos. Avec une grande piscine couverte, une salle de jeux avec ping-pong et baby-foot, et situé dans le triangle Angoulême-Limoges- Périgueux. A environ 50-60 bornes de ces trois villes que, du coup, je m’étais promis d’aller visiter parce que bon, parait que c’est chouette par-là et qu’on y mange bien alors tant qu’à faire…
J’avais surtout pris soin de choisir un endroit avec wifi et bataillé ferme avec mon épouse pour avoir le droit de bosser un peu, disons le matin, pendant qu’elle serait à la piscine avec les gamines. J’avais juste dû promettre, en échange, de faire le ménage, la vaisselle, les repas, le tout avec un costume de soubrette (les photos, pour ceux que ça intéresse, sont ici).

Le samedi matin, nous partîmes donc tous guillerets, le cœur chantant et l’âme légère.
Le samedi soir, je pleurais.

imageAh non mais c’est beau, le Limousin, hein. Très très beau. Enfin, très vert, surtout. Et très… comment dire pour ne pas être blessant envers les habitants de cette belle région qui fait aussi le charme de notre formidable pays ?
Euh…
Arriéré.
Non mais c’est vrai. J’ai beau chercher, j’ai beau essayer d’être gentil, c’est quand même peuplé par des putains de ploucs qui vivent au siècle dernier. On croise des visages rougeaux, des familles dont les parents devaient certainement être frère et sœur, du bon gros bouseux de base qui se balade en tracteur et conduit encore des R12, des 4L et des Peugeot 104.
Et non, je ne déconne pas et je n’exagère en rien : j’ai même croisé une Matra Rancho sur la route…
Et quand je parle de routes, je parle de chemins vicinaux que là-bas on appelle départementales mais dont le bitume date très certainement d’avant la guerre.
Bien entendu le wifi n’était pas installé « mais c’est prévu pour plus tard » et pour capter un minimum (mais vraiment un minimum) de 3G, j’ai dû bidouiller une antenne avec du fil barbelé et une pelle, l’enfourner dans le cul d’une limousine et la brancher sur les fils électriques qui entouraient le champ voisin. Et encore, je ne captais que par intermittence. Et si mal que l’affichage d’une simple page texte prenait entre 15 et 20 secondes.
Hein ? Non, quand je dis que j’ai enfourné une pelle et du fil barbelé dans le cul d’une limousine, je parle d’une vache, hein, pas d’une habitante.

image

imagePour aller à Limoges (je ne sais plus quel débile m’avait vanté les mérites de la ville mais bon sang ce que c’est moche… même Vierzon passe pour une cité pleine de charme à côté, c’est dire), les 50 bornes s’avalent en une heure et demie. Trois putains d’heures aller-retour. Autant dire que j’ai tiré un trait sur les visites d’Angoulême et de Périgueux par la suite.
Pour couronner le tout, nous devions nous chauffer au feu de bois. Remarquez, c’est amusant, hein, de coucher les filles dans leur chambre, sous trois couvertures en laine chacune, et d’aller ensuite faire l’amour près du feu, sur une peau de bête. Y’a juste l’odeur de la fumée qui s’imprègne dans les cheveux. Dans les poils aussi… Et après quelques jours, dans la peau toute entière. Finalement, à la fin de la semaine, vous avez juste l’impression de faire l’amour à une saucisse ou un jambon cuit. Mais ça a son charme, hein.

Autant dire que pour bosser, ça a été un véritable chemin de croix. Toutes mes news (hormis les tests, préparés à l’avance) de cette semaine ont donc été écrites à l’iPad. Avec une connexion souffreteuse. Et le reste de l’équipe a, avec brio, rajouté illustrations et vidéos à chaque fois. J’espère que vous mesurez la prouesse exceptionnelle, juste pour vous satisfaire…

Bon, avant de me mettre tous les bouseux de la Haute-Vienne à dos, il faut relativiser les choses.
J’ai passé d’excellentes vacances malgré tout.
Certes, j’exagère. A peine, mais j’exagère quand même un peu… Il existe une ou deux routes potables… les gens sont rustiques, mais adorables, accueillants et fort sympathiques. Et non, ils ne se marient pas entre frères et sœurs. C’est pour déconner, hein. C’était pour noircir un peu plus le tableau. Bon, par contre, les mariages entre cousins germains …
Mais si durant une semaine j’ai pesté contre ce « putain de pays de bouseux », ces « putains de routes de bouseux » ou ces « putains d’endroits de bouseux » où la moindre déviation pour travaux vous pousse à faire un détour de 15km (véridique, j’ai testé pour vous), c’était une colère qui, à vrai dire, n’était dirigée ni contre les habitants (charmants) ni contre le paysage (magnifique) ni contre la région (splendide, calme et bien paumée), mais contre l’équipement de ladite région.
C’est le contraste d’une France à deux vitesses qui m’a véritablement frappé et choqué. Et quand je dis à deux vitesses, c’est plutôt trois ou quatre de différence… si les grandes agglomérations ont passé la 5ème et parlent déjà fibre optique, le Limousin, lui, est encore en première, voire au point mort. C’en est choquant, finalement, de se dire qu’à quelques heures de la Capitale, il existe des zones sinistrées technologiquement où le téléphone portable ne passe pas. Où faire venir une ligne téléphone coûterait aussi cher que la maison elle-même et Internet est à un tel débit que vous iriez plus vite à envoyer un courrier par La Poste qu’un e-mail…

imageJe veux dire, je ne blâme pas les habitants d’une région où l’on est accueilli avec un sourire et une amabilité qui vaut toutes les fibres optiques d’Ile-de-France. Une chaleur que n’arriveront jamais à égaler ces péteux de parisiens qui sont persuadés d’être l’élite du pays.
Je suis simplement choqué et révolté de voir les millions dépensés par l’Etat pour soutenir le développement des hautes technologies, de l’Internet à grande vitesse, de la 4G et autres, alors que certaines régions aimeraient juste avoir, pour commencer, le téléphone portable qui passe. A tel point que c’est Byzance, chez eux, quand ils captent en GPRS…
Ces inégalités anormales et qui creusent véritablement un fossé entre les régions de France, résultat une nouvelle fois de décisions – ou plutôt d’absence de décision – de la part des élus et des pouvoirs publics.

Une semaine sympathique, donc, humainement parlant. Mais catastrophique technologiquement parlant. Un retour en arrière, dans un autre siècle, dans un autre pays, finalement, qui n’aura toutefois pas gâché mes vacances. Quoique… un peu, quand même.
Après, on s’étonne de voir nos régions désertées et des villages de campagne mourir. On connait simplement déjà les meurtriers : les élus et le gouvernement. On appelle ça une association de malfaiteurs, non ?

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par Papa Panda le 28/04/2014 à 14:50

 

21

avatar

Inscrit le 26/03/2014

Voir le profil

Vous vous en sortez bien, moi en 6 ans 3 déménagements et mon débit qui passe de 24Mo puis 12 pour finir à 6.7 Mo ... nif nif.

Mais bon, le ping est très bon pour les jeux même si en wifi donc ca va.

1485 Commentaires de news

Ecrit par DarkSerpent le 28/04/2014 à 15:04

 

22

avatar

Inscrit le 10/09/2009

Voir le profil

Z'avez qu'a pas habiter chez les bouseux.

3142 Commentaires de news

Ecrit par clayman00 le 28/04/2014 à 15:06

 

23

avatar

Inscrit le 03/01/2012

Voir le profil

Ecrit par DarkSerpent

Z'avez qu'a pas habiter chez les bouseux.

... et n'y aller qu'en vacance comme les gens "normaux" ... smiley 37

6639 Commentaires de news

Ecrit par DarkSerpent le 28/04/2014 à 15:09

 

24

avatar

Inscrit le 10/09/2009

Voir le profil

Ecrit par clayman00

... et n'y aller qu'en vacance comme les gens "normaux" ... smiley 37

Nan, faut les laisser dans les bouses de vaches. Vacances ou pas vacances.

3142 Commentaires de news

Ecrit par clayman00 le 28/04/2014 à 15:11

 

25

avatar

Inscrit le 03/01/2012

Voir le profil

Ecrit par DarkSerpent

Nan, faut les laisser dans les bouses de vaches. Vacances ou pas vacances.

ah mais attention, la bouse est un trés bon combustible, en plus d'etre un trés bon engrais !

c'est utile la bouse. c'est bon, mang... non

6639 Commentaires de news

Ecrit par Papa Panda le 28/04/2014 à 15:14

 

26

avatar

Inscrit le 26/03/2014

Voir le profil

Ecrit par DarkSerpent

Z'avez qu'a pas habiter chez les bouseux.
Un dslam ,c'est comme une boite de chocolat ,nous ne savons jamais à cb de mètres/km nous allons tombé smiley 54

1485 Commentaires de news

Ecrit par youri_1er le 28/04/2014 à 16:57

 

27

avatar

Inscrit le 04/12/2009

Voir le profil

Ecrit par Papa Panda

Vous vous en sortez bien, moi en 6 ans 3 déménagements et mon débit qui passe de 24Mo puis 12 pour finir à 6.7 Mo ... nif nif.

Mais bon, le ping est très bon pour les jeux même si en wifi donc ca va.
Perso 5M en RP puis 18M à Bourges (veinard que j'était à coté de mon DSLAM) et au final 5M maintenant au bord de la mer!
Mais comme j'ai pas la TNT (haha) je bouffe une grosse parti du débit la dedans!

Le pire c'est que je reçoit des Mail d'orange qui m'avertis que mon logement de la RP viens de passer à la fibre ...smiley 21

3612 Commentaires de news

Ecrit par Cedric Gasperini le 28/04/2014 à 17:57

 

28

avatar

Inscrit le 27/04/2009

Voir le profil

Ecrit par youri_1er

ça explique pas mal de choses ... beaucoup auraient mal finit!
Mais j'ai mal fini !!!

6929 Commentaires de news

Ecrit par Papa Panda le 28/04/2014 à 19:09

 

29

avatar

Inscrit le 26/03/2014

Voir le profil

Ecrit par Cedric Gasperini

Mais j'ai mal fini !!!
Qqun t'a donné à bouffer après minuit et tu es tout mouillé ? smiley 15

1485 Commentaires de news

Ecrit par yaknnc le 29/04/2014 à 22:23

 

30

avatar

Inscrit le 02/06/2013

Voir le profil

j aimerai un edito avec un bouseux sur paris !

Tu as eu raison de te retrancher dans la nature et peu etre as tu rajeuni en voyant une Rancho ou un minitel !

Il y en a qui partent au soleil ou au ski mais reviennent et n ont rien a raconter. C est triste par contre toi t es un veinard et meme tu pourrais t exiler la bas et ecrire un bouquin !! smiley 13

558 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

20448-vacances-ploucs-bouseux-internet-limousin