La Birmanie privée de jeux vidéo par les USA

 

Publié le Mardi 1 novembre 2016 à 11:00:00 par Cedric Gasperini

 

La Birmanie privée de jeux vidéo par les USA

Sanction vidéoludique

La Birmanie, ou Myanmar, commençait tout doucement à relever la tête après plus de 20 ans de junte militaire. Si le nouveau gouvernment, dirigé par d'anciens militaires, continue de mener le pays d'une main de fer, depuis 2011, une relative ouverture a permis de redorer - légèrement - la réputation de ce petit coin d'Asie.

Résultat, les sanctions et autres boycotts des pays occidentaux se sont peu à peu levées... jusqu'à ces dernières semaines : Selon des informations gouvernementales non confirmées, des terroristes de la région d'Arakan auraient attaqué des postes de police. La répression ne s'est pas fait attendre et toute la région serait sous contrôle de l'armée. Une région à majorité... musulmane. Les ONG parlent de crise humanitaire, avec plus de 110 000 personnes, dont 60 000 enfants, qui seraient déplacés et maltraités par les militaires. Si le gouvernement parle de 31 morts, selon les organisations humanitaires, ils se compteraient en centaines, voire en milliers en réalité...

Alors que l'ONU demande des enquêtes sur ces exactions, les USA ont décidé de raffermir leurs sanctions sur le pays. Des sanctions économiques et la fermeture des échanges commerciaux de certaines natures ont été mises en application.

Résultat, les joueurs ne peuvent désormais plus avoir accès à leurs jeux vidéo via des sites tels que Origin ou Steam. Des jeux achetés tout ce qu'il y a de plus légalement.

Electronic Arts a déjà fait savoir qu'ils n'étaient pas responsables de ce non-accès. Le blocage viendrait de "plus haut", en amont, avec la fermeture de certains liens et accès via l'Internet.

Double constat, donc : le jeu vidéo n'est pas en libre accès partout. Et mieux vaut éviter de passer ses vacances en Birmanie à l'heure actuelle.

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Il n'existe aucun commentaire sur cette actualité


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

29780-birmanie-repression-violences-jeux-video-sanctions-usa