Doubles vies, un excellent film signé Olivier Assayas

 

Publié le Dimanche 9 juin 2019 à 11:00:00 par Paf!

 

Doubles vies, un excellent film signé Olivier Assayas

A avoir absolument

Vincent Macaigne, Guillaume Canet , Juliette Binoche, Nora Hamzawi et coetera...

 image

Si vous aimez le cinéma et les acteurs, rien que cela devrait vous faire vous précipiter sur l’excellent « Doubles vies » d’Olivier Assayas, sorti en dvd le 4 juin 2019.


Olivier Assayas, ca vous parle ?
Ancien des Cahiers du cinéma.
Qui le lui revalent bien à chaque sortie de film. 4 ou 5 étoiles. Quel que soit le film.

Puisqu’à l’instar d’un François Ozon par exemple, Olivier Assayas est un grand échangeur
de forme et fond. Certes, il est amateur de cinéma asiatique et on pourrait, on aimerait, le croire lui-même genré, en polar ou sci-fi, mais il aime à tester et reste surtout un grand spécialiste du coq à l’âne temporel et filmique, entre la biographie du terroriste Ilich Ramirez Sanchez dit « Carlos » et celle du dépressif François  Cluzet, entre le réjouissant Friedrich Nietzsche et le triste Jacques Chardonne. Pour les cinéphiles du muet, se référer au fantastique « Irma Vep » que j’ai musi-adoré et pour les gam@livers, voir « demonlover » qui m’a profondément ennuyé.

imageimage

Depuis le fabuleux et maladroit « Désordre » (1986) tout en cuir et en jeunes acteurs fabuleux, trop rares désormais sur nos écrans (Stanczak, Glass, Belvaux, Martin,… Étienne Daho), Assayas fait toujours des films intéressants, voire de bons films bons, voire d’excellents films. « Carlos » dixit.

image 

Mais tout cela donne-t-il un cinéaste ?

Envisagé du point de vue des Cahiers du cinéma, de leur politique des auteurs et du truffaldisme, Olivier Assayas fait de la qualité française.

Et c’est pour moi, une énorme qualité. « Doubles vies » en ce sens est sur le papier un truc super-chiant de bobos qui s’auto-déchirent et -congratulent, mais sur l’écran, Assayas le pervertit et donne à voir des acteurs qui vertiginent leur vie médiocre et leur personnage caricatural : l’éditeur qui médite, l’écrivain qui pleure sa race, la gauchiste qui idéalise son hypocrisie et la conjointe qui trompe son monde. C’est admirablement joué, bien écrit et terriblement contemporain, un des grands talents d’Assayas. Je donnerai bien 5 étoiles à Guillaume pour son réalisme et sa présence incroyable tout en retrait et sobriété, mais ce serait oublier Vincent, Nora, Juliette… et les autres qui sont formidables. Coup de chapeau à Claudes Sautet et Chabrol et à tous ces cinéastes capables de capter l’air du temps. Avez-vous vu en salle « Nous finirons ensemble » ? Pas moi, j’y cours.

Clap de début
 un écrivain et son éditeur.

Twitter, what’s app, messages, téléphonie

Assistante parlementaire

 Tu sais, on n’est pas moins narcissique que les autres.

On va déjeuner ?

C’est un Worst seller, comme on dit.

Blanquette de veau.                     Terrine & turbo aioli

Un talk-show sur C8                    Rayon bricolage du BHW

L’écrivain : Tu sais, quand on écrit, quand on publie… J’ai l’impression qu’il y a comme un parcours, quoi. T’as des doutes ? Des questions ? Sinon euh…. Pour le manuscrit, t’as une date ? J’veux dire, pour la publication ?

L’éditeur : Non, je l’publierai pas. Je pensais que tu avais compris…

image 

Merci M. Assayas pour cette belle comédie intemporelle d’aujourd’hui !

Version francaise en 5.1 avec sous-titres sourds et malentendants
Ainsi qu’une audio description pour mal- et non-voyants
Merci Ad Vitam !!!
Trop d’éditeurs manquent à ce devoir nécessaire de sous-titrer et décrire leurs films…

En bonus :    
  • Rencontre avec Assayas (11 mn)
  • Rencontre avec les acteurs (13 mn)
  • Répétition d’une scène (bof…)
  • Bande-annonce

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Il n'existe aucun commentaire sur cette actualité


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

36687-doubles-vies-sortie-dvd-assayas-avis-critique