L'Edito du Dimanche

 

Publié le Dimanche 28 juillet 2019 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du Dimanche

Le Chevalier aux tétons

imageOutre ma propension à abhorrer le port de tongs en ville, ma gentillesse naturelle face aux prétendants de ma fille aînée ou encore mon militantisme pour la peine de mort sans jugement pour les fans de Jul, Niska, Maître Gims et autres tueurs en série et violeurs du bon goût musical, et ce n’est pas une réaction épidermique irréfléchie puisque je me suis forcé, cette semaine, à écouter la dernière chanson de Jul, face à laquelle je n’ai tenu que 30 secondes (record personnel battu) mais où par contre j’ai fait un 0 pointé au niveau de la compréhension des paroles (sans rire, il chante en quelle langue ce type ?), outre ces thèmes récurrents qui parsèment mes éditos, disais-je, il en est un également que je tente de maintenir au moins annuellement et qui me tient à cœur.

Je lisais cette semaine que moins de 20% des femmes de moins de 50 ans ôtent le haut sur la plage. Elles étaient 28% en 2010 et même 43% en 1984, selon des sondages menés sur 5000 européennes dont un millier de françaises.

Le nichon n’a plus la côte sur les plages et c’est bien dommage. Finies les exhibitions de tétons libérés (délivrés) après les années 60. Sous les pavés, la plage, sauf que la société commence à remettre des pavés sur le sable, justement.

imageLe néné en liberté est en voie de disparition, chassé massivement par des médecins alarmistes qui vous promettent la poitrine fumée, croustillante façon bacon, option cancer et téton qui se détache et tombe s’il est trop laissé au soleil.
Oubliant que les crèmes solaires sont également tartinables sur les poitrines et que ces messieurs ne refuseront jamais un coup de main pour les étaler, ces dames préfèrent remettre le haut et cacher ce sein que nous ne saurions voir alors que, bon sang, si, on aimerait justement bien y jeter un coup d’œil, savourer ce téton qui pointe lorsqu’il sort de l’eau froide, nous délecter des monts de Vénus qui se dressent alanguis sur le sable, entre deux pâtés ou bouchées de beignets.

Autre raison évoquée à ce retour en arrière pudibond, les regards lubriques et les réflexions déplacées de quelques primates abrutis qui gangrènent notre société à vouloir enfermer les femmes dans des carcans et, ici, le mot carcan est synonyme de cuisine. En cette période de combats pour l’égalité et, plus que l’égalité en fait, juste l’envie qu’on foute une bonne fois la paix aux nanas sans leur dicter leurs faits et gestes, quelques trous du cul moyenâgeux tentent de maintenir leur vision surannée de la cellule familiale et, surtout, tentent de l’imposer aux autres. Et il est donc hors de question qu’une femme se promène les pamplemousses à l’air en public.
La peur d’être emmerdées, la peur du gros lourd, la peur du regard vicelard… la peur de ce gros con d’homme, en quelque sorte.

imageFaites comme moi : ayez toujours une pelle et un râteau à côté de votre serviette, prêts à servir. Un bon gros coup de pelle dans les gencives suivi d’un coup de râteau dans les baloches, y’a rien de tel pour éduquer le néandertalien en rut.

Allez mesdames, libérez-vous. Vos seins ont encore de beaux jours sous le soleil, alanguis sur votre serviette, et rebondissant avec douceur et magnificence à chacun de vos pas sur le sable. Souffrez que je me range du côté de votre nudité et la défende becs et ongles, ou plutôt, donc, pelles et râteaux face à l’obscurantisme ambiant ou face à l’absence de bon goût. Lâchez-vous sur les plages de France et de Navarre et laissez-moi défendre votre honneur, votre beauté. Je serai votre chevalier servant. Je serai le Chevalier aux tétons.

Mes armoiries vont avoir une sacrée gueule.

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par dieudivin le 28/07/2019 à 15:02

 

1

avatar

Inscrit le 18/03/2011

Voir le profil

Mes armoiries vont avoir une sacrée gueule.
Un bouclier en avant plan, un râteau et une pelle en arrière plan qui se croise en X, et des tétons sue le bouclier...
Ca ne que rendre super bien comme armoiries.
En prime des drapeaux anti-tongs et anti Jul/Gims en ornementations et te voilà anobli par la reine sans soucis smiley 13

4333 Commentaires de news

Ecrit par jymmyelloco le 02/08/2019 à 22:44

 

2

avatar

Inscrit le 03/05/2009

Voir le profil

La babe du vendredi me manque smiley 34

3309 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

37168-seins-nus-plage-monokini-nudite