Birds of Prey, la critique du film

 

Publié le Lundi 10 février 2020 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Birds of Prey, la critique du film

Vous allez quinner

Les années passent et Sylvain noie sa solitude dans les prostituées et les poupées gonflables. Mais il n'a jamais perdu l'espoir de trouver, un jour, sa Harley Quinn. 

Et même si la dernière en date sur laquelle il avait des vues lui a expliqué qu'elle préfèrerait s'envoyer le vrai Joker, voire même le personnage Razorback, plutôt que rester une minute de plus à discuter avec lui, Sylvain ne perd pas espoir.

Il cherche sa Harley Quinn. En priant pour qu'elle ressemble à celle du film.


 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par jymmyelloco le 10/02/2020 à 18:57

 

1

avatar

Inscrit le 03/05/2009

Voir le profil

J'ai bien aimé aussi, surtout face a Suicid Squad.
Mais après lu les critiques, que je n'avais pas lu avant.

Y'a quand même un sacré foutage de gueule dans le film.
Déjà c'est dans la DC univers (celui qui s'est ramassé comme une merde).
Harley explose une usine, mais pas de Batman !!
Black Mask est un gangster de haut, mais pas de Joker pour le contrer !!!!
Le commissariat est attaqué, mais ou est le commissaire Gordon !!!!!!

Sans compter que ouais, ils ont trop regardé Deadpool pour le chronologie du film. Pire ont repris Kill Bill quand on te présente Huntress.
Et la fin, c'est du n'importe quoi quand Black Canary fait son cri ... C'est encore WTF que dans Suicid Squad quand le Bario défonce tout le monde à la fin. Ca n'a aucun sens.


En fait c'est un film jetable, tu le vois une fois, tu trouve ça sympa ... mais plus t'y repense plus c'est merdique.

3423 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

38532-birds-of-prey-harley-quinn-cinema-film-avis-critique