L'Edito du dimanche

 

Publié le Dimanche 29 mars 2020 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du dimanche

Ouais enfin Conan, il n’a jamais eu à se terrer dans un salon avec deux filles ados

Lundi 23 mars : Confinement jour 7

7h37
Je me lève avec une farouche envie de survivre, parce que je suis un battant, parce que je suis paré à ce genre de situation, parce que je suis un winner, un mâle alpha, parce que j’ai vu tous les Conan, alors survivre dans un monde hostile, c’est mon truc. Le confinement ? Même pas peur. Je suis presque aussi musclé que lui, je maîtrise la batte de baseball comme lui l’épée à deux mains, bref, j’suis une sorte de Conan des temps modernes. Parfaitement.

10h38
Ouais enfin Conan, il n’a jamais eu à se terrer dans un salon avec deux filles ados.

13h29
Pour occuper mes gamines, j’ai décidé de leur construire une table de ping-pong. Je sors donc la scie, le rabot, la colle à bois et je me mets au travail. Allez, dans une heure, c’est terminé.

16h55
Finalement, après avoir pété deux lames de scie, découpé le bois de travers et explosé le tube de colle en marchant dessus, j’explique à mes filles que c’est ballot, mais le ping-pong est dans la liste des sports interdits durant le confinement.

18h16
Je décide de ranger mon bureau. Au moins, le confinement aura servi à quelque chose. Ce n’est pas que je suis bordélique, mais y’a un peu de boulot.

18h37
Tiens, c’est marrant, je savais bien que j’avais perdu la moitié de mon sandwich, l’été dernier. La preuve, il était collé derrière un écran.

19h43
Ma femme me demande pourquoi les portes des toilettes et de la salle de bain ont disparues. Je tente une explication à base de réserve de bois pour la cheminée au cas-où, mais mon excuse ne fonctionne pas. Je me fais traiter de gros débile, de tout un tas d’autres adjectifs que la morale m’interdit de reproduire ici, agrémenté d’un « j’aurais mieux fait d’écouter mes sœurs et jamais épouser un crétin pareil ». Je ne comprends pas, j’ai pourtant été vachement convaincant et l’idée du bois en réserve était foutrement bien trouvée. Mais je pense que mes arguments auraient mieux marché si on avait eu une cheminée.

22h07
Quand j’ai suggéré de mettre des pièges à ours (parce que oui, j’ai des pièges à ours chez moi) devant les entrées de la maison pour nous protéger, ma femme m’a juste répondu un « t’es trop con » et est partie se coucher.


Mardi 24 mars : Confinement jour 8

5h16
J’ai tout lu sur la survie. Je décide donc de faire ma propre brioche pour le petit dej’, grâce à une recette ancestrale du paléolithique trouvée sur un livre signé Pierre Hermé, Cyril Lignac, Philippe Etchebest ou je ne sais plus quel grand cuisinier. Je fais un grand feu dans le jardin et je cuis ma pâte sur les braises. A l’ancienne.

8h12
Bon, en fait, le bouquin, ça devait être un truc du genre « Cuisiner pas bon, d’accord, mais pas cher ». En attendant, je suis l’inventeur de la brioche azyme façon mur. Toute plate et vachement dure. Ma femme me suggère de m’en servir pour remplacer la pierre du mur du jardin qui est tombée l’été dernier. Après avoir cassé un couteau en essayant de la tailler, j’y vais au perforateur.

10h24
Ouais enfin Conan, il n’a jamais eu à se terrer dans un salon avec deux filles ados.

10h49
Ma fille aînée vient m’expliquer qu’elle a fini ses devoirs et veut savoir si elle peut jouer à Animal Crossing avec ma console. Après un rapide coup d’œil en ligne sur le travail du jour à faire, j’ai le droit à un « non mais les maths, ça vient juste d’être rajouté et forcément, je l’ai pas vu, donc c’est pas fait, bon, d’accord, je vais le faire tout de suite, mais après, je pourrais avoir ta console ? »

10h59
Ma fille cadette vient m’expliquer qu’elle a fini ses devoirs et veut savoir si elle peut jouer à Animal Crossing avec ma console. Après un rapide coup d’œil en ligne sur le travail du jour à faire, j’ai le droit à un « non mais l’Histoire-Géo, ça vient juste d’être rajouté et forcément, je l’ai pas vu, donc c’est pas fait, bon, d’accord, je vais le faire tout de suite, mais après, je pourrais avoir ta console ? »

11h09
Ma fille aînée vient m’expliquer qu’elle a fini ses devoirs et veut savoir si elle peut jouer à Animal Crossing avec ma console. Après un rapide coup d’œil en ligne sur le travail du jour à faire, j’ai le droit à un « non mais le français, ça vient juste d’être rajouté et forcément, je l’ai pas vu, donc c’est pas fait, bon, d’accord, je vais le faire tout de suite, mais après, je pourrais avoir ta console ? »

11h19
Ma fille cadette vient m’expliquer qu’elle a fini ses devoirs et veut savoir si elle peut jouer à Animal Crossing avec ma console. Après un rapide coup d’œil en ligne sur le travail du jour à faire, j’ai le droit à un « non mais la Physique-Chimie, ça vient juste d’être rajouté et forcément, je l’ai pas vu, donc c’est pas fait, bon, d’accord, je vais le faire tout de suite, mais après, je pourrais avoir ta console ? »

11h29
Ma fille aînée et ma fille cadette débarquent en même temps. Je suis en train de jouer à Animal Crossing sur MA console. Elles repartent dépitées dans leurs chambres.

12h
C’est amusant, j’ai l’impression de n’avoir rien foutu de la matinée et le travail en retard s’accumule.

14h44
Je décide de continuer de ranger mon bureau parce que bon, autant que le confinement serve à quelque chose.

15h16
J’ai cassé ma perceuse. Il y a longtemps. Deux ans au moins. Alors que j’étais en plein travaux. Du coup, mon voisin m’a prêté la sienne. Six fois, il est venu me la réclamer alors que je lui avais rendu tout de suite après l’avoir utilisée. Au bout de la sixième fois, excédé, je l’ai reçu à coups de pelle. Et bien vous savez quoi ? En fait, c’est lui qui avait raison ! Je l’ai retrouvée dans un tiroir !

22h17
Quand j’ai suggéré de mettre des pièges à castors (parce que oui, j’ai des pièges à castors chez moi) devant les entrées de la maison pour nous protéger, ma femme m’a juste répondu un « t’es trop con » et est partie se coucher.


Mercredi 25 mars : Confinement jour 9

6h16
Ma femme m’engueule parce qu’elle est réveillée chaque matin à 6h par le bruit des couteaux que j’aiguise. J’ai beau lui expliquer qu’elle sera bien contente d’avoir mes couteaux quand il faudra aller chasser ou, mieux et plus drôle, se défendre contre les cannibales, elle me somme de revenir me coucher. Franchement, elle est vraiment nulle en survie.

10h36
Ouais enfin Conan, il n’a jamais eu à se terrer dans un salon avec deux filles ados.

12h15
La pénurie menace : il ne me reste que 12 bouteilles de whisky. Avant de tomber en rade, j’improvise dans mon bureau un alambic. Une marmite, quelques Tupperware, le tuyau d’arrosage, des bouteilles vides… et me voilà prêt à sortir du trois étoiles. Manque juste la matière première. Il faut que j’y réfléchisse.

14h51
Ma femme m’explique que non, l’eau-de-vie de chat, ce n’est pas une bonne idée. Alors je relâche les trois que j’ai attrapé ? Oui, me répond-elle. On ne les garde même pas pour faire des lardons pour les pâtes ? Non, me répond-elle. Je laisse tomber. J’imagine que je dois aussi abandonner l’idée de faire un raid dans le pré des deux ânes qui sont à un jet de lance (c’est le cas de le dire) de notre jardin.

16h16
Et si je continuais de ranger mon bureau pour que le confinement serve au moins à quelque chose ?

17h44
Bon, finalement, après avoir dérangé une famille de gerbilles qui vit depuis plusieurs générations dans mes piles de documents « à traiter de toute urgence », je décide de tout remettre comme c’était au début. Le rangement de bureau, en fait, c’est nul. Le confinement aussi, c'est nul, ça donne des idées à la con. Je vais plutôt ranger ma cave.

22h27
Quand j’ai suggéré de mettre des pièges à loups (parce que oui, j’ai des pièges à loups chez moi) devant les entrées de la maison pour nous protéger, ma femme m’a juste répondu un « t’es trop con » et est partie se coucher.


Jeudi 26 mars : Confinement jour 10

9h31
Le contenu du réfrigérateur baisse à vue d’œil. On est proche du seuil critique : il n’y a plus de saucisson. Et comme ma femme refuse obstinément tout ce que je lui propose comme du boudin d’hirondelle, du pâté de moineau ou même du steak de chat persan (elle est vraiment nulle en survie, en fait), je vais devoir aller faire les courses.

10h05
Ouais enfin Conan, il n’a jamais eu à se terrer dans un salon avec deux filles ados.

10h16
J’ai dit adieu à mes filles. Je leur ai expliqué que j’allais mourir, vu que j’allais faire les courses et que dehors, y’a du danger, je leur ai souhaité une belle vie, leur ai demandé de ne pas m’oublier et suis parti, la larme à l’œil, mais le regard droit, la tête haute et le pas assuré. Elles ont été extrêmement émues mais n’ont pas osé le montrer. Elles m’ont juste rappelé de ne pas oublier d’acheter leur pâte à tartiner sans huile de palme et des paquets de bonbons sinon ça allait chier et que ce n’était même pas la peine de revenir sans. Quelle pudeur, quand même.

11h44
Les rayons sont vides. Plus de pain de mie. Plus de pâtes. Plus de riz. J’explique à la caissière que c’est bien la peine d’avoir sauté autant de poules pour au final ne plus trouver un œuf à dix kilomètres à la ronde. Elle ne répond pas mais me regarde d’un air consterné. L’humour, en temps de guerre, ça n’a pas l’air de passer. Je prends la liste de courses dans ma poche et la jette dans sa poubelle dans un grand geste hautain, pour signifier mon dédain.

12h10
Je me suis fait contrôler par la Police. Impossible de remettre la main sur mon attestation de sortie. Par contre, j’ai pu leur montrer ma liste de courses.
En discutant sur les similitudes entre le confinement et le purgatoire, je sors l’argument ultime : je suis même obligé de faire les courses alimentaires pour ma belle-mère. Emu, le policier me laisse partir sans me verbaliser et fait fi des règles sanitaires pour me remonter le moral en me tapotant sur l’épaule. Il me donne même 10 € pour « boire un coup à sa santé ». 

22h37
Quand j’ai suggéré de mettre des pièges à souris (parce que oui, j’ai des pièges à souris chez moi) devant les entrées de la maison pour nous protéger, ma femme m’a juste répondu un « t’es trop con » et est partie se coucher.


Vendredi 27 mars : Confinement jour 11


10h36
Ouais enfin Conan, il n’a jamais eu à se terrer dans un salon avec deux filles ados.

15h17
Pour détendre l’atmosphère de la maison, je mets la musique à fond. Ça tombe sur Patrick Coutin avec « Fais-moi jouir ». Du coup, je débarque dans la pièce où bosse ma femme, en chantant le refrain à tue-tête et en commençant un strip-tease parce que bon, confiné, certes, mais confinons un peu sexe quand même, hein. Au final, elle trouve ça moyennement drôle. Son boss avec qui elle était en vidéo-conférence, beaucoup plus, lui.

20h16
Ma femme et mes filles décident de « profiter du confinement pour faire une soirée différente en famille ». Elles votent pour une soirée pyjama, maquillage et à jouer à Action/Vérité. J’ai beau leur expliquer que Conan, il n’a jamais joué à Action/Vérité et que le premier qui essaierait de lui mettre du maquillage, il se prendrait un bon coup de Crom dans sa gueule, elles me répondent que la majorité a voté, que c’est comme ça et pas autrement.

21h14
J’suis certain que Conan, lui aussi, il aurait fait une allergie au Rimmel. J’ai beau expliquer à ma femme que j’ai lu un truc quelque part sur les vertus contre les allergies du whisky pure malt, elle me force à avaler, entre deux goulées, un antihistaminique.

21h55
Mes yeux ont dégonflé. C’est bien la preuve que le whisky, ça marche contre les allergies et que j’aurais très bien pu me passer de ses cochonneries de médicaments.

22h47
Quand j’ai suggéré de mettre des pièges à taupes (parce que oui, j’ai des pièges à taupes chez moi) devant les entrées de la maison pour nous protéger, ma femme m’a juste répondu un « t’es trop con » et est partie se coucher.


Samedi 28 mars : Confinement jour 12

11h05
Ouais enfin Conan, il n’a jamais eu à se terrer dans un salon avec deux filles ados.

11h45
Ma femme et mes filles décident d’organiser un défilé de mode dans la maison, à base de « on essaie toutes nos fringues et ça permettra de tirer celles qu’on ne veut plus ».

11h47
Je refuse catégoriquement de jouer moi aussi au mannequin.

11h48
En plus, j’ai un peu pris du cul, je ne rentrerai plus dans mes petits pantalons moulés.

13h16
Chez Emmaüs, ils vont être contents de récupérer autant de trucs. Il va juste falloir qu’ils viennent avec un camion. Mes filles exultent à l’idée d’une virée shopping dès le confinement terminé pour, je cite, « remplir tous ces tiroirs vides ».

22h57
Quand j’ai suggéré de mettre des pièges à sangliers (parce que oui, j’ai des pièges à sangliers chez moi) devant les entrées de la maison pour nous protéger, ma femme m’a juste répondu un « t’es trop con » et est partie se coucher.


Dimanche 29 mars : Confinement jour 13

02h
Ce n’est pas parce qu’on est confiné qu’on doit arrêter d’être un con fini. L’humour, c’est important en temps de crise. Je réveille donc ma femme et mes filles pour qu’elles changent leurs réveils d’heure.

9h11
Ouais enfin Conan, il n’a jamais eu à se terrer dans un salon avec deux filles ados.

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par clayman00 le 29/03/2020 à 12:57

 

1

avatar

Inscrit le 03/01/2012

Voir le profil

Force et courage a toi

6675 Commentaires de news

Ecrit par Quantum le 29/03/2020 à 17:25

 

2

avatar

Inscrit le 08/05/2009

Voir le profil

merci smiley 8

622 Commentaires de news

Ecrit par masta le 30/03/2020 à 18:31

 

3

avatar

Inscrit le 26/05/2015

Voir le profil

Ca fait bu bien quelqu'un qui fait le con finement...

97 Commentaires de news

Ecrit par masta le 30/03/2020 à 18:31

 

4

avatar

Inscrit le 26/05/2015

Voir le profil

Ca fait du bien quelqu'un qui fait le con finement...

97 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

38856-confinement-journal-de-bord-quotidien-survie-conan