L'Edito du Dimanche

 

Publié le Dimanche 16 janvier 2022 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du Dimanche

Bientôt mort

imageJe suis comme tout le monde, ou presque. J’attends mon petit Omicron. J’attends mon tour. J’attends de tourner la roulette pour savoir s’il y a une balle dans le barillet ou si je vais juste me taper un nez qui coule, un petit mal de crâne et un thermomètre dans l’anus.

Bah, entre la contagiosité du truc, on va forcément tous y passer un moment ou un autre. Surtout que, bon, entre les masques non portés, les parents qui envoient leurs enfants contaminés (si, si) à l’école parce qu’ils sont asymptomatiques, ou presque, parce qu’ils n’ont pas envie d’être confinés et de s’en occuper, sans parler des ados qui continuent de sortir même en après un test positif, et certains adultes qui doivent bien faire de même, ne soyons pas naïfs, il n’y a pas de raison qu’on en réchappe.

imageEn tout cas, la pandémie aura permis, outre de libérer plein de places en EHPAD, de constater à quel point l’avenir du monde est véritablement incertain. Elle aura mis en exergue la stupidité faramineuse d’une grande partie de la population, si ce n’est mondiale, du moins française. Ah, il est beau, le peuple élu, tiens. Parce que oui, soyons clairs, à entendre nos concitoyens régulièrement cracher sur les Américains, les Asiatiques, nos voisins pays européens, sans oublier ce petit sentiment de supériorité intellectuelle sur tous les autres peuples du monde et, surtout, sur l’Afrique, ce continent d’êtres sous-développés, les Français ont prouvé finalement qu’ils étaient aussi cons que les autres. Voire plus que certains. Ajoutez, à cette connerie ambiante, un individualisme crasse et un égoïsme abject, et le premier qui crée une secte prônant l’Apocalypse nucléaire pour raser toute cette fange m’aura comme premier adepte. Allez, zou, un grand coup de balai pour nettoyer tout ça, avant qu’il ne soit trop tard. Parce qu’au rythme où ça va, les gens vont devenir tellement cons qu’ils vont se mettre à voter pour l’extrême-droite, cautionner l’obligation de porter un nom franchouillard même pour les étrangers et, tiens, ha ha ha, allez, pourquoi pas, virer les handicapés des écoles classiques. Oui, non, je déconne. Je vais un peu loin, là. Personne ne serait assez immonde et infect pour cautionner ce genre de chose, ha ha ha… hein ? N’est-ce pas ?

imageEn tout cas, Apocalypse nucléaire ou non, je ne serai sans doute pas là pour la voir. Parce que j’ai un sale pressentiment, ces derniers temps. Comme si j’allais bientôt tirer ma révérence, calancher, passer l’arme à gauche, bouffer les pissenlits par la racine, aller sucer les asticots dans leur tanière. Plus qu’une impression, d’ailleurs, ce serait plutôt comme un sentiment de fatalité.
Parce que j’ai comme l’idée que les femmes de la maison veulent ma mort. Toutes les femmes de la maison. Sans exception. Tenez, hier après-midi, au détour d’une conversation, ma fille cadette m’a demandé si je voulais être incinéré ou enterré. Moi, pour déconner, j’ai répondu que je voudrais être transformé en diamant, vu que de mon vivant, j’étais déjà brillant. Et y’a des sociétés qui font vraiment ça. Et bien vous savez quoi ? Je l’ai vu prendre des notes. Ça aurait pu être une question anodine, juste comme ça, pour savoir, à laquelle j’aurais répondu avec ce si savoureux humour qui me caractérise. Farpaitement. Mais elle a pris des notes. Elle. A. Pris. Des. Notes.

imageMa chère, tendre et peut-être pas si aimante épouse, elle qui ne lit jamais, s’est tout à coup passionnée pour l’ouvrage « Les plantes qui tuent - Les végétaux les plus toxiques du monde » sous prétexte qu’elle essaie d’identifier une plante bizarre dans le jardin, avant de soit la couper, soit continuer de la cultiver. Et j’ai un gros doute sur le fait qu’elle veuille la couper s’il s’agit bel et bien d’une plante empoisonnée.

Enfin, j’ai surpris ma fille aînée demander à sa mère si « quand papa ne sera plus là, on pourra prendre un chien ? ».

J’ai comme un doute.

Je me demande si je serai là encore la semaine prochaine ou si c’est mon dernier édito. Si vous croisez ma fille en train de promener un labrador, vous aurez la réponse…

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Ecrit par jymmyelloco le 16/01/2022 à 12:24

 

1

avatar

Inscrit le 03/05/2009

Voir le profil

Enfin, j’ai surpris ma fille aînée demander à sa mère si « quand papa ne sera plus là, on pourra prendre un chien ? ».

Je me mets à l'agriculture agronomique aussi depuis quelques années. Dans mon 24m² je fais pousser des patates, tomates et des herbes.

Et je te confirme qu'un corps humain donne des tomates délicieuse. Soit heureux que ta fille préfère le presque bio et te fera faire des économies.
Faut bien se dévouer à un moment donné

3773 Commentaires de news

Ecrit par Quantum le 16/01/2022 à 23:24

 

2

avatar

Inscrit le 08/05/2009

Voir le profil


En tout cas, la pandémie aura permis, outre de libérer plein de places en EHPAD, de constater à quel point l’avenir du monde est véritablement incertain. Elle aura mis en exergue la stupidité faramineuse d’une grande partie de la population, si ce n’est mondiale, du moins française. Ah, il est beau, le peuple élu, tiens. Parce que oui, soyons clairs, à entendre nos concitoyens régulièrement cracher sur les Américains, les Asiatiques, nos voisins pays européens, sans oublier ce petit sentiment de supériorité intellectuelle sur tous les autres peuples du monde et, surtout, sur l’Afrique, ce continent d’êtres sous-développés, les Français ont prouvé finalement qu’ils étaient aussi cons que les autres. Voire plus que certains. Ajoutez, à cette connerie ambiante, un individualisme crasse et un égoïsme abject, et le premier qui crée une secte prônant l’Apocalypse nucléaire pour raser toute cette fange m’aura comme premier adepte. Allez, zou, un grand coup de balai pour nettoyer tout ça, avant qu’il ne soit trop tard.

Amen ...

667 Commentaires de news


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

44133-omicron-connerie-apocalypse-empoisonnement-chien