L'Edito du Dimanche

 

Publié le Dimanche 27 août 2023 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

L'Edito du Dimanche

Couvrez ce sein que je ne saurais voir. Par de pareils objets les âmes sont blessées, et cela fait venir de coupables pensées

imageHier, c’était la journée mondiale du topless. C’est passé relativement sous silence et je doute que l’un ou l’une d’entre vous ait décidé de le célébrer en se baladant à moitié à poil, que ce soit sur son lieu de vacances ou sur son lieu d’habitation.

Moi, forcément, si.

Vous savez que certaines causes me tiennent à cœur et, parmi toutes les causes que j’estime essentielles, voire vitales, voire « qui mériteraient qu’on meure pour les défendre », il y a le droit au topless. Je le placerais même juste entre la lutte contre la hausse du prix du whisky et le soutien d’une interdiction formelle et sans condition du port de claquettes avec des chaussettes.
Je pourrais vous faire une très longue liste de causes pour lesquelles il faut se battre jusqu’à son dernier souffle, sous peine de voir la société s’effondrer. Et, preuve que les gens manquent quand même profondément de sens commun, on trouverait dans cette liste des causes bien plus importantes que « gnagnagna je veux pas bosser deux ans de plus » ou « gnagnagni je veux plus de pouvoir d’achat pour pouvoir manger à ma faim ». Parce que pendant ce temps-là, je vous rappelle que certaines radios diffusent encore du Jul et que des gens continuent de prendre le métro ou le RER en tongs et là, bizarrement, personne ne dit rien, bordel ! Mais bon. Pour ne pas brouiller le message de cette journée mondiale et au passage, de cet édito, recentrons le débat.

imageOui au droit d’être topless. Oui au droit d’être topless sans un regard autre que celui de la séduction. Oui au droit d’être topless sans être emmerdé par qui que ce soit. Les gros lourds ou les coincés du cul. Oui au droit de bronzer seins nus sur la plage, n’importe quelle plage. Et ce, quel que soit le corps de la femme, quel que soit son âge. Soit dit en passant, les hommes sont torse-nus et ça ne provoque aucun tollé. J’en ai pourtant vu – et pas forcément avec de l’embonpoint – qui avaient plus de poitrine que certaines femmes…
Et dans tous les cas, je préfère mille fois voir une femme seins nus sur la plage qu’un pâle type en moule-bite avec le buisson qui dépasse. Je préfère mille fois voir une poitrine, qu’elle soit petite, grosse, tenue, tombante, lisse, ridée, profiter du soleil qu’un vieux en string avec une demi-couille qui dépasse. Parce que oui, il y en a. Là aussi j’en ai déjà vu.

A une époque où le puritanisme gagne du terrain, où les emmerdeurs ne cessent de vouloir imposer leurs carcans, le droit d’une femme à être seins nus sur la plage est l’un de ces combats essentiels, je le répète. Au même titre que le droit d’allaiter en public sans avoir de regards autres qu’attendris. Alors brandissons nos poings et crions en chœur « Libérez, les nénés ! ».

imageMa chère, tendre et aimante épouse m’a juste rappelé que, si mon engagement était noble, mon militantisme lié à mon incommensurable connerie était un frein à la cause. Et que non, aller faire ses courses au supermarché à poil n’est pas un acte militant, mais juste un acte illégal. Que « journée mondiale du topless », ça ne suppose pas se promener les couilles à l’air. Et que si je veux rester torse-nu à la maison ou dans le jardin, ça me regarde, mais pas au supermarché. Parce qu’avec ma brioche qui pendouille, ça frotte contre les cerises ou les tomates quand j’essaie d’attraper des fruits et légumes au fond de l’étal. Sans compter qu’au rayon surgelés, je risque un coup de froid.

Enfin bref, ce que je remarque surtout, c’est que ma chère, tendre et aimante épouse est une épine dans le pied de mon engagement socio-politique mondial en faveur des nichons libérés délivrés.

Et pourtant, pour lui rendre hommage, les sublimes images qui illustrent cet édito le sont avec, uniquement, des photos de sa poitrine.

Allez, avec moi : « Libérez, les nénés ! ».

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Commentaires

Il n'existe aucun commentaire sur cette actualité


Ajouter un commentaire

Vous devez être inscrit sur le site pour poster un commentaire

49098-journee-mondiale-topless-seins-droit-militant