Mafia II : un jeu très PhysX

 

Publié le Vendredi 21 mai 2010 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Sois proche de tes amis, et encore plus proche de tes ennemis

imageC’est dans les locaux de Nvidia que 2k Games avait décidé de nous montrer et de nous laisser prendre en mains son Mafia II.
Je vous rassure tout de suite, 2K Games n’a pas décidé de racheter le constructeur de cartes graphiques. Il ne s’agit pas non plus d’un manque de moyens qui les oblige à quémander une salle, un endroit, un peu chauffé, avec des toilettes et de l’eau fraîche, pour présenter leurs jeux.

2K Games et Nvidia ont, en fait, conclu un partenariat sur Mafia II. Nvidia a apporté son savoir faire sur la technologie PhysX, et les outils de développement pour l’utiliser. Mieux encore, ils ont inauguré (ou quasiment), leurs nouveaux modules d’implémentation de cette technologie (Apex).

PhysX, comme son nom l’indique, permet de gérer la physique des éléments du jeu : particules, explosions, habits, animation faciale, et j’en passe. Chaque élément est divisé en module (Apex), utilisable séparément et paramétrable selon le degré de réalisme voulu.
Pour illustrer la chose, vous pouvez décider de faire des personnages très réalistes, mais avec des habits qui le sont moins pour éviter que les ressources nécessaires pour faire tourner le jeu soient trop importantes. L’Apex (module) de l’animation faciale sera donc poussé au maximum, tandis que celui des habits, le sera moins.
Cet outil de développement, enfin, permet de gérer la qualité des effets selon le support utilisé. Console, PC classique ou PC avec carte Nvidia, et selon la performance de la carte vidéo.

Outre un gain de temps évident pour le développement d’un jeu, cette technologie offre un niveau de réalisme assez impressionnant quand vous poussez toutes les capacités du moteur PhysX au maximum.

image

screenLors d’un niveau complet, nous avons pu voir à quel point. Les effets de particules lors de destructions ou explosions sont tout à fait époustouflants. Les débris giclent de partout par centaines, l’environnement subit les effets du souffle d’une explosion, les vêtements ont un comportement réaliste… c’est du très grand art, il faut bien l’avouer.

Bon. Si vous jouez à Mafia II sur console ou avec une carte… ATI par exemple, ces effets seront très limités. Mais pour le coup, avec une bonne carte graphique et la bécane qui suit, Mafia II sera une petite merveille de ce côté-ci.

Mafia II est un jeu qui va se dérouler sur une vingtaine d’année, de 1945 jusque dans les années 60. Vous jouez Vito (petit clin d’œil à la famille Corleone ?). Vito revient de la guerre et retrouve son ami Joe, qui est devenu mafieux. Nous sommes à Empire Bay, une cité imaginaire qui a quelque chose de Chicago, de San Francisco et de New York. Vito retrouve sa sœur et sa mère. Son père est mort quelques mois auparavant. Petit souci : ce dernier a contracté d’énormes dettes. Joe, qui vit désormais dans l’opulence, va introduire Vito dans le milieu. Et Vito va plonger dans un univers de violence et de mort pour sauver sa famille.

Mafia II sera une sorte de GTA version Le Parrain. La mafia italienne, les missions à remplir, l’argent à récupérer et à gérer…


Dans la mission que nous avons pu prendre en mains, nous avons eu le droit à des poursuites en voiture, des combats, de la destruction pure et dure, et de la simple balade dans les rues.
En ce qui concerne la conduite, elle est plutôt agréable. Au volant de voitures d’époques, donc plus ou moins puissantes, de roadsters ou de camions, vous parcourez des décors plutôt jolis, il faut bien l’avouer. Ce qui était une vraie plaie dans GTA est, ici, fort agréable. Les excès de vitesse ou les feux grillés sous le nez de la Police peuvent vous rapporter quelques soucis (contredanses) mais le harcèlement des forces de l’ordre devrait être paramétrable pour éviter de trop passer de temps à se faire courir après.
Chose super agréable, les musiques sont d’époque. Des tubes connus de tous et de toutes. A tel point que, finalement, dans la salle, nous nous sommes tous mis à chantonner les chansons… Plusieurs radios devraient être disponibles, là aussi.

screenEn ce qui concerne les combats, le jeu vous demandera de vous abriter derrière toute sorte d’objets du décor (carcasses de voitures, pylônes, caisses, blocs de béton…). Chaque balle reçue fait très très mal, et il faudra donc canarder à couvert. Vous aurez, pour cela, cocktails Molotov, fusil à pompe, mitrailleuse, flingue… le parfait arsenal du grand banditisme de l’époque.
Ces combats, bien qu’un peu longs sur la partie testée, sont dynamiques et rythmés, plutôt bien foutus.
Enfin, nous aurons pu également détruire à la mitrailleuse une baraque en bois. Un passage très « regardez notre belle technologie » puisque les débris volent par centaines, PhysX oblige, comme expliqué précédemment .Passage assez inutile en soi, certes, mais bigrement impressionnant d’un point de vue visuel.

screenCe qu’on pourra retirer de cette première prise en mains de Mafia II, au final, est que le jeu est plutôt excitant. Oui, la technologie PhysX est un bel atout. Si vous avez une carte Nvidia qui assure, vous serez ravis d’y jouer sur PC. Ou ce pourrait être l’occasion d’en changer.
Parce que les effets de particules, de mouvements des personnages ou des habits, sont très réussis.
Mais même si vous y jouez sur console, le jeu devrait être passionnant. Agréable à jouer, doté d’un scénario qui a l’air plutôt fouillé (les attachés de presse ont insisté sur ce point, d’ailleurs, tandis que je leur martelais que celui de GTA était tout pourri), vraiment joli, et avec une belle ambiance.

Ah. Et pour rappel, plusieurs couvertures et pages centrales de Playboy seront disséminées un peu partout dans les niveaux. De quoi s’amuser à jouer aux jardiniers et faire la pêche aux belles plantes.

Vivement la sortie du jeu, prévue pour fin août.


 

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Images du jeu Mafia II : un jeu très PhysX :

0