X-Men Wolverine : Enfin une bonne adaptation ?

Derniers dossiers

 

Publié le Samedi 25 avril 2009 à 11:53:31 par Cedric Gasperini

 

X-Men Wolverine : Enfin une bonne adaptation ?

Woooooooouuuuuuuuuuh !

screenWolverine s’apprête à déchirer l’écran et à se faire les griffes sur nos consoles. Plutôt que de se recycler dans le découpage de tranches de pâté au rayon traiteur d’un supermarché, Wolvy, comme on l’appelle chez ses copains qu’il n’a pas encore tué, sera la star de X-Men Origins : Wolverine.

Dans les salles de cinéma, comme d’ailleurs dans le jeu vidéo, c’est Hugh Jackman qui prête une nouvelle fois ses traits d’homme le plus sexy de 2008 au super héros poilu.

Et comme j’ai eu le plaisir de lui tripatouiller les favoris, à Wolvy, j’avais envie de vous en faire un petit papier. Parce que certains plaisirs se partagent.

Vous allez donc incarner Wolvy dans une sorte de hack’n slash… surtout hack*, d’ailleurs. Mais quand même un peu slash**. Enfin, bref. Le but est simple : aller d’un point A à un point B en découpant tout ce qui se trouve sur votre passage : ennemis, mais aussi créatures légèrement surnaturelles. Wolvy saute comme un fou. On peu locker un ennemi pour lui tomber sur le râble avant de lui faire découvrir les joies de devenir un sushi. On peut le démembrer gentiment ou furieusement, selon qu’on appuie sur la touche du coup simple ou coup appuyé. On peut faire des enchaînements. On peut choper les ennemis pour les envoyer s’empaler contre des pics, des saillies d’arbres ou des sabres de statues, pour ne citer que ces machins qui piquent et que si tu tombes la tête la première dessus, t’as de bonnes chances d’être tout plein mouru.
screen screen

screenLe jeu est basique. Très. On passe d’un endroit à un autre en dézinguant tout ce que l’on rencontre. Et parfois, chouette, on se fritte un boss. Pour agrémenter le tout, les développeurs ont collé un semblant de système RPG qui vous permet de débloquer des combos, mais aussi de booster votre vie, votre force, la puissance de vos griffes et je ne sais quoi d’autre. Parfois, même, on se la joue Lara Croft à grimper des murs et sauter de plateforme en plateforme. Mais juste ce qu’il faut pour changer un peu les idées et ne pas alourdir le jeu. On a même des petits puzzles pas bien compliqués pour rallonger la sauce.

Mais globalement, le principe du jeu est la fureur. Tuer, démembrer, éviscérer.

Et pour ce que l’on a pu en voir, c’est chouette.

Déjà, le charisme du personnage. C’est Wolvy, quoi. Un type qui transpire de la testostérone à l’état pur. Un type qui ferait hurler à la lune n’importe quelle nana qui voudrait tâter de sa bestialité. Que même les animaux lui font des avances. Et dont la légende raconte qu’une ourse en aurait eu une portée.
Ensuite, le jeu est plutôt joli. Bien détaillé, bien animé. Les mouvements sont sympas, les persos sont ressemblants… c’est un vrai jeu quoi. Pas un « on surfe sur la vague du film en sortant une merde et de toute manière, ça se vendra ». Il y a eu du boulot derrière et ça se sent. Une adaptation qui va sans doute valoir le coup.
Enfin, c’est plutôt rythmé. Et bien rythmé. Les combats sont furieux, violents, sanglants, bestiaux.

Bref, ce X-Men : Wolverine laisse augurer du meilleur. On nous annonce une dizaine d’heures de jeu pour une quinzaine de niveaux. Reste à savoir si la lassitude ne se fera pas ressentir après deux ou trois heures. Après trois quart d’heure à l’avoir tripatouillé au paddle, ce n’était pas le cas et on prenait toujours autant plaisir à charcler du méchant.

Sortie prévue sur 360, PS3, PC, PS2, Wii, DS, PSP le 30 avril.

* A vos dicos d’anglais, incultes !
** Fallait pas refermer aussi vite le dico…

 

 
image

 

 

 

 

Home

 

 

Images du jeu X-Men Wolverine : Enfin une bonne adaptation ? :

0