Metro Redux (PC, Xbox One, PS4)

 

Publié le Lundi 25 août 2014 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Test de Metro Redux (PC, Xbox One, PS4)

Vrai plus ou remake HD à la va-vite ?

imageMetro Redux sort donc sur PS4, Xbox One et PC. Soyons clairs : ce sont ces deux premières plateformes qui bénéficient le plus de cette sortie, puisque, sur ces supports, c’est une totale nouveauté. Sur PC, le choix est plus discutable mais non dénué d’intérêt.
Pour présenter Metro Redux, sachez qu’il s’agit d’une compilation. Les jeux Metro 2033, sorti en 2010, et Metro Last Light, sorti l’année dernière, débarquent dans ces rééditions, agrémentés de leurs DLC.

L’histoire se déroule après l’apocalypse nucléaire. Une partie de la population moscovite s’est réfugiée dans le métro. Il faut savoir que ledit métro a été pensé et construit pour pouvoir abriter la population en cas de bombardement et bénéficie donc de lourdes protections. La surface de la ville n’est pas seulement inhabitable en raison des radiations, mais elle est aussi désormais peuplée de monstres puissants, rapides et mortels. Les survivants tentent donc de tracer leur petit bout d’existence dans ces conditions misérables, entre conflits entre factions définis par les différentes stations, et les incursions de monstres qui arrivent à se frayer un chemin depuis la surface.
Entre FPS et survival-horror, les jeux Metro vous mettent dans la peau d’Artyom, un jeune homme jeté malgré lui sur les rails et qui devra faire face aux nombreux ennemis qui croiseront sa route.
Décors sombres, menaces dans l’obscurité, ambiance lourde et pesante, voire désespérée, munitions rares…

screenscreenscreen

screenNous n’allons pas vous refaire les tests des deux jeux. Nous ne saurions, dans tous les cas, que trop vous conseiller au moins la lecture des romans desquels ils sont inspirés, signés Dmitri Glukhovski et parus chez L’Atalante.
Si vous voulez en savoir plus sur le gameplay, sur les défauts – bien présents – du jeu, rendez-vous sur le test de Metro 2033 et celui de Metro Last Light déjà publiés dans nos colonnes.

Metro Redux promet quoi qu’il en soit une amélioration des deux opus. Sur console, on passe de la Xbox 360 et de la PS3 à la Xbox One et la PS4. Le changement est en effet flagrant. Saisissant. Techniquement, il s’agit réellement d’un vrai plus. Les textures ont vraiment été retravaillées, les effets de particules, l’ambiance, les détails… il ne s’agit pas d’une petite mise à jour paresseuse vendue à prix fort, mais d’un vrai boulot de mise à jour.
On s’en rend compte également sur PC, du moins sur Metro 2033. Les lumières, le rendu global, les dialogues… tout a été vraiment bien peaufiné pour être au goût du jour et présenter une version digne des sorties actuelles.
Il faut savoir que sur PC, si vous possédez déjà l’original, vous pouvez acheter la nouvelle version pour 10 € « seulement ». (si vous ne le possédez pas, chaque jeu est à 20 €). Pour Metro 2033, honnêtement, le jeu en vaut peut-être la chandelle.
Certes, quelques modèles 3D restent largement perfectibles et quelques animations sont un brin vieillottes, mais globalement, il y a une vraie plus-value, une vraie amélioration.

screenscreenscreen

screenQuelques petites mises à jour sont également incluses. Les modes de difficulté qui désormais se rejoignent. La possibilité de jouer en mode Survie ou Spartiate, chacun décomposé en différents niveaux de difficulté, don le mode Ranger Hard. Le tout définissant globalement le nombre de ressources disponibles, et la difficulté des combats. Il y a également la possibilité d’importer les armes de Last Light dans 2033. Sachant qu’elles sont bien plus intéressantes et que leur rendu est nettement meilleur, c’est un choix judicieux. Quelques nouveaux passages et zones sont également ajoutés dans les niveaux, mais ne modifient en rien le gameplay ou l’histoire.

screenAu final, que penser de ce Metro Redux ? Les deux jeux sont suffisamment bons et le travail des développeurs réussi, sans parler d’un tarif agressif, pour que nous vous le recommandions. Sur console PS4 ou Xbox One, c’est une excellente affaire. Chaque jeu proposant, hors DLC, une douzaine d’heures d’aventure.
Sur PC, Metro 2033 version Redux est également une option envisageable, même si vous l’aviez déjà. C’est plus discutable sur Metro Last Light où le graphisme a certes été retouché, mais dans une proportion moindre, et où les quelques ajouts de gameplay ne justifient pas l’investissement si vous avez déjà le jeu de base.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Metro Redux (PC, Xbox One, PS4)

Plateformes : PC - Xbox One - PS4

Editeur : Koch Media

Développeur : 4A Games

PEGI : 18+

Prix : 40 €

Metro Redux (PC, Xbox One, PS4)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 7/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Images du jeu Metro Redux (PC, Xbox One, PS4) :

0