Ultra Street Fighter II : The Final Challengers (Nintendo Switch)

 

Publié le Vendredi 26 mai 2017 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Test de Ultra Street Fighter II : The Final Challengers (Nintendo Switch)

Le retour du meilleur jeu de baston de tous les temps ?

imageOn a beau dire, Street Fighter II, sorti en 1991, reste quand même le meilleur jeu de combat de tous les temps. Si, si. Les puristes vous le diront tous. Et les vieux aussi. Et les vieux puristes encore plus. Ah ça, il y en a eu, des suites et des concurrents. Mais Street Fighter II garde la préférence de bien des amateurs de jeux de combats. Et rien ne saurait remplacer ses graphismes 2D et ses animations retro dans le cœur des fans.

Autant dire que l’annonce de Ultra Street Fighter II : The Final Challengers sur Nintendo Switch a rallumé une certaine flamme et donne une dimension supplémentaire à la nouvelle console de Nintendo.

Seulement voilà. La question qui reste entière est de savoir si payer le prix fort (une quarantaine d’euros) pour un jeu vieux d’il y a 25 ans, tout aussi culte soit-il, est bien justifié.

Pour le plaisir, sachez que l’on retrouve les personnages classiques : Ken, Chun-Li, Ryu, Guile, Cammy, Bison, Blanka, Zangief, Dhalsim, Vega, Honda et les autres. Ajoutez deux tous nouveaux personnages créés pour l’occasion : Evil Ryu et Violent Ken, les versions « démoniaques » des deux héros, et vous aurez au total une petite vingtaine de combattants. Cela peut paraître peu pour les habitués des listes de personnages longue comme le bottin, mais c’est ici l’essentiel, la crème de la crème, et largement suffisant pour se faire plaisir des heures durant.
Chaque personnage est proposé avec une personnalisation possible de 10 couleurs d’habits différents. Et chaque personnage a sa propre rapidité, ses propres combos et coups spéciaux…

Côté arènes, vous en avez 16, associés à l’environnement des combattants : USA pour Ken, Japon pour Ryu, Japon encore pour Honda, Brésil pour Blanka, USA pour Guile, Inde pour Dhalsim, Chine pour Chun-Li, Russie pour Zangief, Angleterre pour Cammy, Thaïlande pour Bison… et j’en passe. Chaque arène ayant son propre décor, bien évidemment.


screenEn ce qui concerne les graphismes, on retrouve se côté rétro : Certes, plus de pixels disgracieux en vue. Les personnages sont lissés, mais cette 2D si particulière nous ramène quand même quelques années en arrière. Notamment au niveau des animations, très saccadées comme à l’époque. Une version remastered de qualité, adaptée au format de l’écran.
Vous pourrez toutefois choisir, dans les menus, de jouer avec le format 4/3 et les graphismes de l’époque : dommage toutefois qu’on ne puisse pas y accéder à la volée durant la partie…

Au niveau gameplay, le jeu reste un classique du genre. On est dans la vitesse et l’équilibrage du jeu dans la lignée d’un Super Street Fighter II Turbo : Capcom avait déjà dit qu’il s’agissait d’une version légèrement remaniée de cet opus et on ne peut que le constater, pour notre plaisir, une fois la manette en mains.
Quelques petits ajustements ont toutefois été faits, notamment au niveau des combos, certains étant désormais un peu plus faciles d’accès dans les commandes.

screenEnfin, en ce qui concerne les modes de jeu, vous aurez le choix entre du solo pour le mode Arcade, du coop, du versus, du jeu en ligne… à jouer seul avec l’IA ou à deux joueurs, donc. Vous pourrez jouer l’un avec les deux Joy-Con et l’autre avec une manette, chacun avec sa Switch en cas de jeu local à deux consoles, ou tout simplement à deux, chacun avec un Joy-Con.
Tout aussi accessible soit-elle pour tous, cette solution reste quand même assez limitée : quoi qu’on en dise, ces petits Joy-Con ont beau être sympathiques, leur petite taille n’est clairement pas adaptée à un jeu de combat. Tout en modérant nos propos : le commun des mortels s’en contentera. L’amateur de jeux de combats, lui, en sera forcément frustré.


screenAutres menus à signaler, un mode entraînement, la voie du Hado qui vous permet, en vue subjective, de vous prendre pour Ryu et balancer des Hadôken à foison… mode franchement dispensable et sans intérêt pour être honnête… Ajoutez une galerie, les stats, un atelier pour modifier la couleur des tenues des personnages, le manuel consultable et c’est à peu près tout.

Bref, vous aurez tout ce qu’il faut pour vous faire plaisir.

La question qui divise, donc, reste de savoir si cet Ultra Street Fighter II : The Final Challengers  vaut son investissement. Parce qu’ok, on le trouve même sur PC, et que sur PC, généralement, on réussit à choper des manettes moins chères et plus agréables en main, voire un stick arcade.
D’autre part, Super Street Fighter II Turbo HD Remix, disponible sur PS3 et Xbox 360, débarqueront sans doute un de ces jours prochains sur PS4 et Xbox One. Faites confiance à Capcom pour ça…

screenMais il n’empêche. J’ai envie de vous dire de foncer. D’une part parce que la réalisation technique du jeu est impeccable. D’autre part parce que d’un point de vue personnel, cela faisait une paye que je n’avais pas tâté du Street Fighter II et que ça m’a fait bien plaisir d’y jouer. Ensuite, que j’ai pu faire découvrir le jeu à toute la famille, gamines y compris, et qu’il n’y a rien de plus plaisant que de les humilier à coups de Perfect. Certes, les Joy-Con ne sont vraiment (mais vraiment) pas faits pour un jeu de combat. Mais on s’en fout. On s’en contentera quand même. Et puis il faut avouer que se trimballer avec son Street Fighter II partout avec soi pour y jouer dans les transports en commun, pendant ses vacances ou même dans l’avion, ma foi, ça a quand même de la gueule. Donc, on adhère. Grave.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Ultra Street Fighter II : The Final Challengers (Nintendo Switch)

Plateformes : Wii U

Editeur : Nintendo

Développeur : Capcom

PEGI : 12+

Prix : 40 €

Aller sur le site officiel

Ultra Street Fighter II : The Final Challengers (Nintendo Switch)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 8/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Images du jeu Ultra Street Fighter II : The Final Challengers (Nintendo Switch) :

0