Le Nécromancien (Diablo 3)

 

Publié le Vendredi 7 juillet 2017 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Test Nécromancien (Diablo 3)

Rivières de sang

imageParce que dans la vie, se promener en tenue de cuir, le teint blafard et les yeux injectés de sang, c’est toujours plus classe que de déambuler comme un con en short avec des claquettes et des chaussettes et un bronzage Marcel, Blizzard vient de sortir le Nécromancien pour Diablo 3.

Alors jouons tout de suite la carte de la parité : vous pouvez jouer le Nécromancien ou la Nécromancienne. Pour info, ce sont les mêmes personnages, si ce n’est qu’il y en a un qui a de plus gros seins que l’autre.

Comme son nom l’indique, le Nécromancien (ou la Nécromancienne) tripatouille des cadavres en veux-tu en voilà. Je vous renvoie à l’étymologie du mot. Nécro venant du grec ancien, νεκρός (nekros pour ceux qui ne le lisent pas couramment), qui signifie mort, ou cadavre. Que l’on retrouve dans les mots Nécrologie, Nécropole ou encore Nécrosurlapatate.

Enfin bref, le Nécromancien (ou la Nécromancienne) est une sorte de sorcier (ou sorcière) des ténèbres, qui joue avec les cadavres et le sang comme s’ils manipulaient de simples osselets dans une cour de récré.


imageL’histoire entre Diablo et le Nécromancien ne date pas d’hier. Il s’agissait d’un personnage phare de Diablo 2. L’un des personnages préférés des joueurs, sorte de gros psychopathe s’éclatant avec ses sorts et répandant l’hémoglobine par centaines d’hectolitres sans même sourciller. Un personnage « cool » avec toujours le bon mot.

Premier constat : le DLC Nécromancien (ou Nécromancienne) est disponible pour la somme pas modique du tout de 15 €. Soyons honnête. Tout aussi réussie ou stylée soit cette nouvelle classe de personnage, ça fait quand même cher le petit plaisir sado-nostalgique. A 15 €, on était limite en droit d’attendre un nouveau chapitre, un niveau spécial ou je ne sais quoi d’autre. Mais un simple personnage…

imagePour autant, il faut bien avouer que Blizzard a parfaitement bossé sur son sujet. Le Nécromancien (ou la Nécromancienne) manipule donc le sang et les cadavres. On retrouve le même type de sorts que dans Diablo 2, entre création d’armées de morts-vivants et explosions dans des gerbes de sang. Certains sorts, les plus puissants, peuvent même jusqu’à puiser dans vos propres réserves de vie. Pratiques pour faire le ménage, mais à utiliser avec parcimonie et, surtout, au bon moment… Vous pourrez lancer des malédictions, faire revivre vos ennemis pour qu’ils passent de votre côté…

On pourra donc citer plusieurs petites joyeusetés pour se défendre : La Faux Funeste est une arme au corps à corps décrivant un arc, avec une bonne portée et qui permet de regagner de l'essence magique. Nova de sang est un sort qui inflige des dégâts, mais fait perdre de la vie. Dévoration permet de consommer des cadavres, tel un cannibale, pour regagner de la magie. Golem de sang crée un allié puissant, qui permet également de vous redonner des points de vie. Afflux permet de traverser certains obstacles physiques. Enfin, saignée maudit les ennemis. Vous absorberez alors leur vie.


De nouveaux sets légendaires sont également disponibles et permettent d’agrémenter vos sorts à la perfection. Ils sont au nombre de 3 et seront, finalement, assez simples à obtenir. A vous de les choisir pour les coupler avec les sorts adéquats, selon votre manière de jouer.

Au passage, le pack du Nécromancien inclut également un familier, une paire d'ailes pour tous les personnages, une bannière, une sentinelle, un portrait, un fanion et deux slots de personnages supplémentaires.

imageAu final, c’est quand même tiraillé entre deux sentiments que l’on a pu prendre le Nécromancien (en fait, la Nécromancienne, parce qu’elle est quand même plus cool) en mains. Parce que le personnage est une vraie réussite à tous les points de vue. Classe, bien fait, avec des animations travaillées avec soin, des sorts spectaculaires, une évolution bien pensée, il s’impose là aussi comme un des personnages phares de Diablo 3. Il permet surtout d’apporter une petite dimension stratégique, ou du moins de réflexion sur la gestion de ses sorts : il faudra bien doser ses efforts, sortir le bon sort au bon moment pour éviter de mourir comme une tanche simplement parce qu’on a trop abusé de celui qui vous bouffe de la vie à vous aussi, penser à en récupérer sur les ennemis… mais pas trop pour pouvoir en garder sous le coude afin de vous monter une armée de morts-vivants…

C’est finalement assez gratifiant et intéressant à jouer, vraiment différent des autres classes, et apporte une certaine fraîcheur au gameplay de Diablo 3.

Malgré tout, la pauvreté de contenu (pas de quête supplémentaire, pas de nouveau mode de jeu…) et surtout le fait qu’on a l’impression de monter le personnage très rapidement, font quand même que le prix de ce pack est légèrement abusé. 1/3 abusé, dirons-nous même.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Le Nécromancien (Diablo 3)

Plateformes : PC - Xbox One - PS4

Editeur : Blizzard

Développeur : Blizzard

PEGI : 18+

Prix : 15 €

Aller sur le site officiel

Le Nécromancien (Diablo 3)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 7/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Derniers Commentaires

- L'Edito du dimanche par Papa Panda

- L'Edito du dimanche par AL-bondit

- L'Edito du dimanche par Cedric Gasperini

- A quoi jouez-vous ce week-end ? par clayman00

- L'Edito du dimanche par clayman00

- L'Edito du dimanche par AL-bondit

- L'Edito du dimanche par Papa Panda

0