Solo : A Star Wars Story, la critique du film

 

Publié le Mardi 22 mai 2018 à 12:00:00 par Sylvain Morgant

 

Solo : A Star Wars Story, la critique du film

Pas si mal, au final !

imageAvant de se lancer dans cette magnifique critique, une petite anecdote sur la projection presse... Suite à un petit souci dans les listings, nous avons failli ne pas y assister. Mais le talent et l'énergie de la boîte de com' chargée des relations presse Disney a arrangé tout cela. Donc un grand merci à l'agence Cartel, toujours aussi efficace et aux petits soins pour les journalistes.

Ceci étant dit, retour à nos moutons intergalactiques. 

Solo : A Star Wars Story nous narre la jeunesse du célèbre vaurien, contrebandier au grand cœur, Han Solo.

Ses rencontres avec le Wookie Chewbacca et le contrebandier Lando Calrissian, comment il est devenu le propriétaire du Faucon Millenium, son passé en tant que soldat de l'Empire (ah ? vous n'étiez pas au courant ?). Bref tout ces moments qui ont forgé ce héros. Vous l'aurez compris, pas de grandes aventures intergalactiques dont dépend le destin de la galaxie mais une histoire plus basique, plus humaine, au milieu des criminels de tous poils.

Solo est joué par Alden Ehrenreich, Donald Glover joue Lando, Joonas Suotamo rentre dans le costume poilu de Chewie, Emilia Clarke interprète Qi'ra, Woody Harrelson est Tobias Beckett, Thandie Newton sa compagne Val, Phoebe Waller-Bridge la droide L3-37 et enfin Paul Bettany est le seigneur du crime Dryden Voss.

Le film est réalisé par Ron Howard, qui a pris la relève de Phil Lord et Chris Miller, virés au bout de 4 mois suite à un "différent créatif". En gros, ils se sont pris la tête avec le scénariste Lawrence Kasdan (qui a scénarisé, en autres L'Empire contre-attaque, Le Retour du Jedi et Le Réveil de la Force). Ce qui fait que Solo rejoint la joyeuse liste des films au développement chaotique avec sessions de re-shoot à rallonge qui passe d'un réalisateur à l'autre.


screenEncore un film qui sent le pâté ? Surtout que les critiques cannoises n'ont pas été spécialement tendre avec lui...

Et bien en fait, pas du tout. C'est même une bonne surprise, au final. Alors d'accord, ce n'est pas le meilleur "Star Wars". Ce n'est pas non plus le film de l'année. Mais c'est un très bon divertissement, bien mené, bien rythmé.

Oui Alden Ehrenreich n'est pas Harrison Ford et a parfois du mal à rivaliser dans les mimiques ou, tout simplement, la prestance. Mais il fait largement le job et arrive à camper son personnage avec conviction. On s'y lance prendre tout autant et, finalement, ça le fait complètement. 

Oui, on sent à certains moments que, avec un cadrage serré, Ron Haward a sans doute été contraint, pour des raisons de budget et de temps, d'éviter trop les les décors immenses à construire (en vrai ou en virtuel) et la plupart du film se déroule en intérieur. Même si certaines scènes en extérieur (l'attaque du convoi notamment), sont particulièrement convaincantes.

screenOui, l'histoire n'a rien de grandiose. Ce n'est pas le sauvetage de la galaxie ou de toute l'espèce humaine. C'est "juste" une succession de tranches de vie qui va forger le personnage du contrebandier au grand cœur. Il est vrai que beaucoup de moments clés sont déjà connus des fans (grâce à ce que l'on appelle l'univers étendu). Mais les "novices" les découvriront avec plaisir et, parfois, émotion. 

Et encore oui, il y a tellement de références à l'univers étendu et à la prélogie que le profane va devoir prendre des notes pour tout comprendre...

Mais voilà.

screenscreenscreen

screenAlden est vraiment pas mal, il réussi à faire le job honorablement. Glover quant à lui est excellent en Lando. Clarke est toujours aussi adorable et vous verrez que la fin lui promet un grand avenir dans la saga. Harrelson et Bettany sont aussi très bons. On est moins fan de Phoebe Waller-Bridge, qui joue la droide L3-37. Sans doute est-ce dû au rôle un peu caricatural de défenseur des droits droides qu'on lui a donné. Un côté "comique" un peu forcé qui n'ajoute pas grand-chose au film.

La réalisation est, elle, classique, à l'ancienne, moins tape-à-l'œil que la mode actuelle, plus tournée vers les personnages que l'action bourrine et ce n'est pas pour nous déplaire. Du pur Ron Howard, quoi. Bien entendu, on aurait aimé que la séquence de Kessel Run dure plus longtemps, mais on vous rappelle que Han l'a fait en 12 parsec.

Concernant l'histoire "non grandiose" c'est tout à fait normal. On nous raconte la jeunesse d'un contrebandier en devenir. Un gars qui est, normalement, chargé de transporter en toute illégalité des marchandises d'un point A à un point B sans se faire repérer. Le destin de la galaxie ne va pas dépendre d'un transport de carburant entre deux planètes. A ce stade de la vie de Solo en tout cas.

screenQuant aux très nombreuses références à l'univers Star Wars, c'est vrai, le néophyte sera perdu. Voire tiquera à un moment du film, pour se demander comment c'est possible (rapport au personnage du grand-méchant à l'écran, normalement décédé à cette époque). Et c'est vrai que ce choix est discutable. Voire mal venu. Mais c'est un détail et soit vous demandez à vos connaissances fans de Star Wars (vous verrez, ils sont nombreux et pourront vous renseigner) soit vous lisez, regardez et jouez aux séries animées, livres, comics et jeux vidéo sortis. C'est sûr, ça prend un peu de temps mais vous vous rendrez compte que Star Wars, ce n'est pas que 11 films sortis depuis 77.

Car c'est avant tout cela que le film réussit. A montrer que l'univers créé par Georges Lucas est vaste, immense, infini. Et qu'il y a des grandes et des petites histoires à raconter. Et qu'il suffira qu'un petit contrebandier au grand cœur prenne une décision à un moment donné pour que le destin de la galaxie en découle finalement...

Bref, Solo : A Star Wars Story, n'est pas l'échec annoncé. Il est juste un film fait par des fans, pour des fans, et que les néophytes prendront plaisir à voir. 

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Solo : A Star Wars Story, la critique du film

Plateformes :

Editeur : The Walt Disney Company France

Développeur : Ron Howard

PEGI : {PEGI}

Prix : Cinema

Solo : A Star Wars Story, la critique du film

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 7/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Images du jeu Solo : A Star Wars Story, la critique du film :

Derniers Commentaires

- L'Edito du Dimanche par clayman00

- L'Edito du Dimanche par Cedric Gasperini

- L'Edito du Dimanche par Cedric Gasperini

- L'Edito du Dimanche par Citan

- L'Edito du Dimanche par jymmyelloco

- L'Edito du Dimanche par Citan

- A quoi jouez-vous ce weekend ? par clayman00

0