Redragon Wyrm, une souris pour gamers débutants

 

Publié le Jeudi 31 janvier 2019 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Test de la Redragon Wyrm

Accessible et efficace

imageAprès avoir testé une première souris, la Leviathan, puis un clavier, Pegasus, de la marque d’accessoires gaming chinoise Redragon, et en être ressorti plutôt content de ce que nous en avions vu, nous avons reçu la souris Wyrm. Une souris gaming vendue une trentaine d’euros.

La Redragon Wyrm est une souris ambidextre, dotée d’un capteur Pixart optique 6400 dpi, réglables à la volée via 5 modes (1000, 1600, 2400, 3200 et 6400 dpi) avec une accélération max de 10G. Elle embarque 7 boutons programmables, 5 macros programmables, un câble USB tressé de 1,8 mètre avec USB plaqué or, sa fréquence d’interrogation est de 100Hz et elle pèse 105 grammes.

Niveau look, elle est assez étonnante, avec ses éclairs partout sur le dos, qui vont s’illuminer grâce au rétroéclairage. C’est un peu too much pour mon propre goût, mais si vous aimez tout ce qui luit, cette Redragon Wyrm devrait vous plaire et en mettre plein la vue à vos potes.

Sa forme est assez basique, droite, légèrement bombée. Elle mesure 117 x 63 x 37 mm. Une souris assez petite, donc, qui ne conviendra pas aux grandes mains. C’est une évolution du modèle Lavawolf, sorti en 2015.

imageimage

Au niveau confort, la souris dispose d’un plastique légèrement granuleux qui permet de bien la tenir… même si elle a échappé des mains de votre serviteur une ou deux fois. Rien d’inquiétant, mais si vous êtes un joueur aguerri et que vous avez l’habitude de grands gestes, rapides, lors de FPS ou de RTS, vous risquez de rater quelques frags ou ordres donnés à vos troupes si vous ne la tenez pas bien. La forme simple de la souris n’aide pas à ce niveau.
De la même manière, le capteur a parfois décroché lors de coups secs et brefs.

imageSes patins en téflon lui confèrent une bonne glisse et les boutons répondent bien, même si les clics sont un peu bruyants. Ses gros atouts, à part son look sont ses boutons programmables et ses macros. De quoi vous permettre d’organiser au mieux vos parties, selon vos jeux préférés, via le logiciel Redragon, basique et facile d’accès. Le rétro éclairage, en fonction des dpi à la base, peut être modifié à ce niveau.

Pour être tout à fait honnête, après l’avoir utilisée sur différents jeux (Overwatch, Fortnite, StarCraft, PUBG…), la Redragon Wyrm se place clairement comme une souris pour débutant. C’est un excellent produit pour faire ses premiers pas dans le matériel gaming. Idéal pour un ado, par exemple, désireux de voir s’il peut mieux faire à Fortnite qu’avec la souris de base vendue avec le PC des parents et qui ne vaut même pas son poids en plastique.

Si par contre, vous avez l’habitude des accessoires gaming, malgré ses indéniables qualité, la souris risque de vous laisser sur votre faim. Bref, soyons clairs : ce n’est pas une mauvaise souris, loin de là. Il faut simplement savoir à qui elle s’adresse. Et pour ceux-là, elle fait très bien le job.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Redragon Wyrm, une souris pour gamers débutants

Plateformes : PC

Editeur : Redragon

Développeur : Redragon

PEGI : 3+

Prix : 30 €

Redragon Wyrm, une souris pour gamers débutants

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 6/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

0