Bloodshot, la critique du film

 

Publié le Vendredi 27 mars 2020 à 12:00:00 par Sylvain Morgant

 

Bloodshot, la critique du film

Vin, en mode Diesel

Ray Garrison est un soldat américain pur souche, avec l'héroïsme chevillé au corps, n'hésitant pas à braver le danger et mettre sa vie en jeu pour sauver la veuve et l'orphelin.

Alors qu'il rentre au pays retrouver sa belle, tous deux sont enlevés par un terroriste qui ne tarde pas à les exécuter.

Ray se réveille, bien vivant, dans le laboratoire du Dr. Emil Harting. Celui-ci est à la tête de Project Rising Spirit, qui s'est donné pour mission de "réparer" des soldats grièvement blessés… ou morts.

Ray est leur dernier bébé, leur chef d'œuvre. Il a été ressuscité garce à des milliards de nanites injectées dans son sang. Cette technologie lui permet de se régénérer après n'importe quelle blessure ainsi que d'avoir une force et une endurance hors du commun.

Alors que la mémoire de Ray n'est plus qu'un vague souvenir, des résurgences et des flashes vont lancer Ray à la poursuite de celui qui a tué sa femme.

Mais les apparences sont trompeuses…


Réalisé par Dave Wilson, Bloodshot est l'adaptation du comics éponyme publié par la maison d'édition Valiant Comics.

On retrouve devant la caméra Vin Diesel, Guy Pearce, Eiza González, Talulah Riley, Sam Heughan, Toby Kebbell et Lamorne Morris. Vin continue de porter le marcel comme Bruce à l'époque et fait du Diesel comme pas deux. On ne peut pas dire que son jeu d'acteur soit super développé mais pour une fois, ça a l'air d'être parfait pour ce rôle de supersoldat. Cependant, concernant les autres acteurs et actrices, ce n'est pas le Pérou. Entre Guy Pearce dont le dernier bon film doit remonter aux années 2000 et des acteurs qui n'ont que le lever de sourcils comme expression faciale, ce n'est pas encore ça pour les Oscars.

Niveau réalisation, on a souvent l'impression de se trouver face à un sous-Michael Bay, tant dans les artifices de réalisation que dans les couleurs et les lumières employées. Néanmoins certaines scènes sont très cools, très funs, et dotées d'une atmosphère franchement réussie.

L'histoire racontée est finalement le gros point noir. Basique, clichée, poussive. Encore une fois, c'est une histoire que l'on a vu des milliers de fois. Sur l'adaptation pure et simple du comics (qu'on ne connaît pas vraiment, mais on s'est renseigné après avoir vu le film) et bien c'est comme si les scénaristes s'étaient arrêtés à la couverture…

Toutefois, il faut reconnaitre qu'on n’a pas forcement passé un mauvais moment devant les nouvelles aventures de Vin Diesel. Ça se laisse regarder avec plaisir, l’œil mou, comme un petit film d’action qui fait le job, et dont on ressort sans avoir été spécialement marqué ou sans en garder forcément un souvenir particulier, mais avec l’intime conviction qu’on vient quand même de passer un bon moment.

Bref, Bloodshot fait le boulot, ni plus ni moins.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Bloodshot, la critique du film

Plateformes :

Editeur : Sony Pictures Releasing France

Développeur : Dave Wilson

PEGI : 7+

Prix : VOD

Bloodshot, la critique du film

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 5/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

0