Tom Clancy's Rainbow Six : Extraction (PC, PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series)

 

Publié le Vendredi 21 janvier 2022 à 12:00:00 par Sylvain Morgant

 

Tom Clancy's Rainbow Six : Extraction (PC, PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series)

Comme un air de déjà-vu...

imageNouvel opus de la série Rainbow Six, Extraction est toujours développé et distribué par Ubisoft.

Débutant son histoire après les évènements de l'Opération Chiméra de Rainbow Six : Siege, il confronte le joueur à une menace extra-terrestre venant de l'espace lointain. La menace en question est un parasite du nom des Archéens qui se répand en Amérique du Nord.

Vous êtes donc l'un des membres de l'équipe de Rainbow créée spécialement pour l'occasion, la REACT pour Rainbow Exogenous Analysis and Containment Team.

Nous sommes face à un super scénario de science-fiction, très développé et très recherché.

Nan, on déconne. C'est complètement basique, vu et revu des milliards de fois. En plus, on n'est pas dupe. Il y a beau avoir le taf "SF/méchant ET", on est devant des zombies et rien d'autre. On pense même que les scénaristes se sont rendu compte de la fadaise de l'histoire qu'ils écrivaient car le développement de l'histoire ne se fait que via des cinématiques ouvrant et fermant chaque nouvelle région, et absolument rien d'autre… Mais bon, l’intérêt du jeu n’est pas, cette fois-ci, dans son scénario.

Le jeu en lui-même est un FPS tactique, allant de 1 à 3 joueurs.


imageSon principe est très simple. 4 zones géographiques (New York, San Francisco, Alasaka, Nouveau-Mexique) qui se déverrouillent en suivant la progression du joueur. Chaque zone est subdivisée en 3 cartes. Les cartes sont elles aussi divisés en 3 zones, à difficulté croissante.

A cela se rajoute le mode entrainement et deux modes "endgame" déblocables à partir du niveau 13 et 16. Le premier mode est "Affection', qui consiste à refaire des missions avec des règles supplémentaires par rapport au jeu de base. Le second mode est "Protocole Maelstrom", un mode défi évolutif au fils des semaines, permettant aux joueurs, avec une sélection d'agents de parcourir 9 zones successives, de plus en plus dangereuses et offrant, en cas de réussite, des récompenses exclusives.

Il y aura en plus des "Crises", des évènements ponctuels sur plusieurs semaines mais nous n'en savons pas encore beaucoup à leur sujet.

En pratique, une partie se déroule comme suis :

imageEntre 1 et 3 joueurs se retrouve sur l'une des cartes et doivent réussir successivement 3 objectifs aléatoires, un part zone. Les zones sont séparées entre elle par des saces permettant aux joueurs de récupérer de la vie et des minutions. De plus chaque destination procède des objectifs secondaires, qui eux aussi comporte différents paliers. Ajouter à cela les 4 niveau de difficultés, permettant de rajouter certains types d'ennemis, d'activer ou non des modificateurs de jeu et d'augmenter le gains d'XP final.

Le tout permet finalement une très grande répétitivité du soft, permettant de crée des parties presque uniques à chaque nouvelle partie.


imageUn gros contenu, donc, mais ne vous attendez pas non plus à pléthore de missions et une énorme variété : les différents objectifs principaux et secondaires sont très répétitifs et déjà vus des centaines de fois dans d'autres jeux. Au programme, on nous ressort les très classiques "éliminer tel ou tel cible", "capturer ceci ou cela", "escorter bidule", "scanner ça sans vous faire voire", "détruire ces machins", "protéger ça", "tenir la position X minutes" pour les principaux et les aussi très classique "scanner X trucs", "utiliser X fois tels pouvoir", "faire ceci ou cela" pour les objectifs secondaires.

En réalité, en quelques parties, vous tomberez sur les mêmes objectifs. Et les probabilités d'avoir comme objectif, l'élimination d'un ennemi spécial, copiant les habilités d'un agent, sont a priori assez faibles et en plus réservés au mode de difficulté supérieur au mode normal.

Pour atteindre ces objectifs, les joueurs ont le choix entre 18 agents venant tous de Rainbow Six : Siège… Oui, vous avez bien entendu, pas un seul agent exclusif…

imageOn trouve la manœuvre assez culotée, renforçant un peu plus l'idée d'avoir affaire à un très gros DLC plutôt qu’un nouveau jeu.

Chaque agent est accompagné de son petit arsenal, de ses petits gadgets, qui se débloquent via des recherches REACT et de ses petites aptitudes exclusives, permettant de multiplier les combinaisons avec les autres joueurs. Chaque agent est doté de sa barre de progression sur 10 niveaux avec déblocage d'avantages à chaque palier.

Les amateurs de tuning seront contents de savoir que chaque arme et chaque agent sont personnalisables via des différents costumes, peintures et petits gadgets.

Chaque joueur trouvera chaussure à son pied aux vues des différents profils des agents. On regrette juste une petite chose, le fait que le jeu ne limite pas la sélection à un agent unique par groupe, ce qui permettrait de ne pas avoir 3 fois le même.


imageLa grosse nouveauté du titre étant une fonctionnalité liée à ces agents. Dans Tom Clancy's Rainbow Six : Extraction, vos agents ne meurent pas. Quand vous n'avez plus de point de vie et aucune possibilité d'être revitalisé par un joueur, vous êtes capturé par l'ennemi. A ce moment-là, votre agent n'est plus disponible et tout l'XP que vous avez récolté avec lui pendant la mission est bloquée. Jusqu’à la libération de l'agent par vos soins.

Votre prochaine mission sur la carte où vous avez perdu l'agent contiendra une mission de libération et d'extraction. Et c'est beaucoup plus facile à dire qu'à faire… Surtout en solo…

Concernant le jeu en lui-même, c'est le jour et la nuit entre si vous jouez seul ou en groupe. Et c'est le jour et la nuit entre si vous jouez avec Kevin et Jonathan, 15 ans, qui font n'importe quoi et si vous jouez avec vos potes en communiquant. La dernière possibilité étant la plus réjouissante.

imageDéjà en solo, n'espérez pas jouer au-delà du niveau normal. Parce que le jeu est dur, vraiment dur. Il ne pardonne pas les erreurs et les imprécisions. Il demande à être concentré et vigilant, les ennemis pouvant arriver n'importe où et n'importe quand. Surtout que, à la manière des jeu "typé eSport", en 1 balle ou un coup bien placé et vous êtes mort. Car votre vie fond comme de la neige sur de l'acier en fusion. Pour vous donner un ordre idée, l'une de mes parties a duré… 37 sec. Car un groupe d'ennemis explosifs s’est jeté sur moi dès que j'ai passé la 1ère porte…

Alors qu'en multi, le titre prend toute sa saveur. Enfin, si vous n'êtes pas avec des boulets.

En communicant efficacement, en se coordonnant avec le reste du groupe, la partie change du tout au tout. Les détails cachés du gameplay sont révélés, la tension des missions est à son paroxysme et le fun prend le dessus. La difficulté des objectifs à atteindre est modifiée en fonction du nombre de joueurs. Par exemple, si en solo vous avez 1 zone à protéger, à 3 joueurs, vous en avez 3. Idem pour le nombre d'ennemis.

Tom Clancy's Rainbow Six : Extraction est un jeu pensé essentiellement pour le multijoueur.

imageEvitez finalement de jouer seul. En solo, le jeu est extrêmement frustrant. Comme il ne pardonne pas les erreurs, le moindre faux pas vous fera perdre votre mission et votre agent et vous obligera à sacrifier en boucle d'autres agents pour aller le libérer. Pour le moment, il n'y a pas d'autre moyen de faire. En multi, le jeu est beaucoup plus fun, beaucoup moins frustrant, pour peu que vous ne soyez pas avec des boulets (ou que vous n'en soyez pas un).

A notre avis, Ubisoft tente un gros pari : Faire un jeu JcE, Joueur contre Environnement, avec les règles et le gameplay d'un jeu JcJ, Joueur contre Joueur, ce qu’était finalement Rainbow Six Siege.

A voir sur le long terme si les joueurs accrochent ou pas. Pour notre part, si on a aimé l'ambiance, la génération aléatoire des missions et les agents variés, la frustration liée à la difficulté et au fait de trouver un bon groupe, la répétition ad nauseam des mêmes objectifs et le manque d'histoire crédible ont quand même entaché notre expérience. Pas suffisamment pour ne pas vous recommander le jeu, toutefois.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Tom Clancy's Rainbow Six : Extraction (PC, PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series)

Plateformes : PC - Xbox One - PS4 - PS5 - Xbox Series

Editeur : Ubisoft

Développeur : Ubisoft

PEGI : {PEGI}

Prix : 49,99 €

Aller sur le site officiel

Tom Clancy's Rainbow Six : Extraction (PC, PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 7/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

0