Astérix et Obélix : Baffez-les tous ! (PC, PS4, Xbox One, Nintendo Switch)

 

Publié le Mercredi 19 janvier 2022 à 12:00:00 par Steven

 

Astérix et Obélix : Baffez les tous (PC, PS4, Xbox One, Nintendo Switch)

Comme quoi c'était pas mieux avant

imageComme le dirait Obélix : Ils sont fous ces romains ! Mais que dire des petits gaulois de chez Microids qui ont décidé de s'attaquer à la licence Astérix pour l'élaboration d'un jeu vidéoludix ? Un retour aux sources pour notre héros qui se retrouve dans un beat'em all à l'ancienne, en vue 2D. Alors est ce qu’Asterix et Obelix : Baffez-les tous ! va nous donner une belle baffe nostalgix ? C'est ce que l'on va voir maintenant, par Toutatis !

Le jeu nous propose de parcourir 6 stages avec, environ, 10 niveaux dedans. Chacun des stages reprenant de manière, plus ou moins fidèle, l'histoire d’une BD de notre petit gaulois. Je vous préviens d’avance, le mot fidélité va être repris un bon nombre de fois dans ce test, car c'est vraiment ce qui caractérise le mieux notre jeu d'aujourd'hui. En effet, contrairement à Assurancetourix, les développeurs n’ont fait quasiment aucunes fausses notes dans la réalisation. Cela se ressent dès le lancement du titre. L'attrait graphique est immédiat, on se retrouve plongé dans cet univers dès les premières secondes. On a l'impression de se déplacer dans les décors de la BD. Le travail est remarquable et fidèle. Que ce soit dans les décors, l’animation ou la direction artistique : il n’y a pas à dire, on y est. On repart en enfance et on a qu'une envie, c'est de baffer tous les romains qui se dresseront devant nous. De là à dire que l'intérêt premier du jeu est uniquement de retranscrire, sur votre écran, le charme de l'univers d'Uderzo et Goscinny, il n'y a qu'un pas de romain qu'on franchit.

imageCar malheureusement, on se rend également très vite compte que le gameplay, même s’il est fluide et efficace, montre très vite ses limites avec ses combinaisons de touches et une stratégie générale limitées. Vous aurez le choix de débuter le niveau avec Astérix ou Obélix, les deux ayant quelques caractéristiques particulières. Astérix est plus rapide et Obélix semble plus puissant et a plus de détente avec ses poings. Vous pouvez les alterner lors de votre progression mais il faut savoir que si l'un des deux est battu, c'est la fin pour votre duo. Entendez par là que c’est le Game Over.

imageConcernant les affrontements, vous aurez une touche de saut, une touche pour les coups spéciaux, une touche pour les coups rapides et une autre pour saisir un élément, pour récupérer de la vie ou lancer un ennemi. Il est possible d’effectuer des combos en appuyant sur la même touche d’attaque et faire des coups spéciaux orientés en additionnant une direction à cette action. Un peu comme dans un Streets of Rage, vous remarquerez qu’il n’est pas possible d’utiliser autant de coups spéciaux que vous le souhaitez : à chaque coup spécial, votre barre de vie se vide, vous demandant donc de limiter leur utilisation. Mais comme cette barre se remplit simplement en effectuant des coups “simples”, on arrive à la remplir en 1 seconde grâce à 4 ou 5 attaques normales données sur nos adversaires.


imageComme vous le pressentez surement, ça semble un peu léger. Et effectivement on en revient toujours au même schéma pour terminer un niveau. Il faudra faire attention aux points de vie de chacun de vos combattants. D'autant plus que les ennemies viennent par troupes très très conséquentes, on se retrouve souvent avec un cafouillis de personnages à l'écran… Ça reste une nouvelle fois fidèle au matériel d'origine, mais pour la lecture des combats, manette en main, c'est plus compliqué. Si vous ajoutez à cela le fait que baisser sa garde et recevoir donc un coup va souvent vous en faire prendre pleins d'autres, il faut constamment avoir un œil partout. L’avantage est que vos héros sont puissants et ont la possibilité de facilement faire chuter l'ensemble des ennemis à l'écran avec peu d’effort. J'ai trouvé que c'était au final la meilleure stratégie sur tout le jeu, à savoir, empêcher vos adversaires de se relever. On se retrouve donc avec un jeu dynamique car on trace d’un coin de l'écran à l’autre pour montrer de quel bois on se chauffe, mais l'inconvénient est que, très vite, la routine s'installe et on s'ennuie.

imageDe l'écran d’intro au générique de fin, le jeu est identique et on répète le même schéma tactique sur l'ensemble des tableaux proposés. Les ennemis auront des skins différents et donc des attaques différentes mais globalement la méthode pour les combattre sera la même. On aura bien sûr des combats de boss un peu différents et des stages qui tranche avec le reste, mais c’est tellement rare que j’ai eu l’impression de faire la même chose durant les 8 heures de jeu. Passée la découverte, ça a été un calvaire de continuer et de le finir. J’espérais que le prochain niveau soit le dernier pour passer à un autre jeu. J'ai grandi et j'ai besoin d'être un peu plus stimulé.

imageCe type de jeu, si les stages ne renouvellent pas le style des affrontements, me lasse assez rapidement. Mais je m'y attendais en lançant le titre. Son but était de nous remémorer nos souvenirs d'enfance avec les jeux Asterix de l'ère 8 et 16 bits. C’est qu'il fait bien. Sauf qu'en 20, 30 ans, d’autres expériences ont modernisé le beat’em all. On pourrait le qualifier d’Astérix à l’ancienne, car il est un peu daté dans ces mécanismes.

Après, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit. Même s’il n’est pas parfait, ça reste une lettre d’amour ou une bonne cervoise fraîche offerte au joueur. C’est typiquement le genre de jeu à faire avec ses enfants, en profitant du fait qu’il est intégralement jouable à deux. Et casser du romain avec sa progéniture, ça n’a pas de prix. Mais pour un adulte, seul, on repassera.
 

En entrant dans ce petit village de Bretagne, je voulais me défouler et me dépayser. C'était mon but premier en lançant le titre et il a coché toutes les cases à ce niveau, mais uniquement dans les premiers niveaux. Astérix et Obélix Baffez les tous ! est visuellement impressionnant, fidèle comme l'amour d'Obélix envers Falbala, mais il ne faut pas oublier que l’amour peut rendre aveugle. Passé le début de la relation, la lassitude et la monotonie ont vraiment engendré mon divorce avec ce jeu. Si vous êtes tombé dans la marmite de Panoramix lorsque vous étiez petit vous serez sans doute ravis, même constat pour les tout-petits qui n'auront aucun mal à prendre en main le petit moustachu ou le grand dodu. Pour les autres il faut savoir que le classicisme du jeu risque de vous lasser car le challenge et les changements de gameplay ne sont pas présents. Malgré ce manque, je ne peux que respecter le travail accompli, j'ai hâte de poser les mains sur une future suite en espérant que cette fois, le contenu sera aussi bon que la forme.

Et si vous voulez voir des romains se manger les mains délicates d'Astérix et Obélix sur la tronche, c'est ici que ça se baffe... euh passe, par Toutatis !
 

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Astérix et Obélix : Baffez-les tous ! (PC, PS4, Xbox One, Nintendo Switch)

Plateformes : PC - Xbox One - PS4 - Switch

Editeur : Microids

Développeur : Microids

PEGI : 7+

Prix : 39,99 €

Aller sur le site officiel

Astérix et Obélix : Baffez-les tous ! (PC, PS4, Xbox One, Nintendo Switch)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 5/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

0