Night and Day, la critique du film

 

Publié le Jeudi 29 juillet 2010 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Night and Day, la critique du film

Frais et sympathique

imageJune Havens va prendre l’avion pour rentrer chez elle. Elle revient chez elle, à Boston, après avoir acheté des pièces de GTO, une voiture de collection qu’elle restaure pour l’offrir à sa petite sœur. Cette dernière doit en effet se marier dans quelques jours. A l’aéroport de Wichita, elle fait la connaissance de Roy Miller, un homme charmant. Mais dans l’avion, il se transforme en véritable psychopathe, tuant passagers, personnel naviguant et pilotes. Après avoir fait atterrir l’avion dans un champ de blé, il explique à June qu’il est, en fait, un agent secret poursuivi.
June se retrouve alors embarquée dans une histoire abracadabrante : Roy a pour but de protéger un jeune scientifique, Simon Feck, qui vient d’inventer une batterie d’une puissance incroyable. Piégé par l’un de ses collègues du FBI, Roy est poursuivi par ses anciens partenaires, mais également par un revendeur d’armes notoire intéressé lui aussi par l’invention.
Fusillades, poursuites, cascades en tout genre… le quotidien de June va être totalement bouleversé.
 
Night and day est un film de James Mangold. On lui doit les excellents Identity (2003), Walk the Line (2005), ou 3:10 to Yuma (2007). Cette fois-ci, il se lance dans un genre particulier, et plutôt casse-gueule : la comédie d’action. Tom Cruise est Roy Miller et Cameron Diaz June Havens. Ce sont les deux têtes d’affiche du film et, à vrai dire, les deux seuls acteurs vraiment connus du lot (les plus geeks d’entre vous apercevront furtivement Marc Blucas, le Riley de Buffy contre les Vampires).
 
Soyons clair : Night and Day est loin, très loin d’être le film de l’année. Ce qui ne veut pas dire que c’est un mauvais film. Loin de là. En fait, c’est une très sympathique comédie d’action. Amusante, loufoque, crétine, elle a décidé de taper dans l’excès pour bien faire comprendre qu’ici, rien ni personne ne se prend au sérieux.
Ok, le scénario est tiré par les cheveux. Ok, il tient sur un kleenex usagé. Ok, rien ni aucune scène n’est vraiment, à la base, originale. C’est finalement un mélange de déjà-vu qui tape un coup dans les classiques de l’action, un coup dans les classiques de la comédie.
 
screenscreenscreen
 
Et pourtant, ça fonctionne. Vraiment. Le mélange est totalement digeste.
Déjà, c’est un plaisir de voir Cameron Diaz et Tom Cruise en faire des tonnes, cabotiner comme jamais. L’un joue les agents secrets déjantés, sourire Ultra-Bright collé aux lèvres, ne reculant devant rien pour arriver à ses fins, flinguant à tout va sans sourciller, butant ses anciens collègues avec un détachement presque inquiétant, et traînant derrière lui cette grande blonde.
Cameron Diaz est elle aussi parfaite dans le rôle de cette célibataire à la vie bien rangée qui se retrouve propulsée dans un maelström de violence et de poursuites. Elle joue sur le bon ton : ni blondasse évaporée qui passe son temps à crier de panique, ni aventurière en herbe qui se découvre super héroïne au fond d’elle-même. Elle est juste, et finalement, nous en fait gober des tonnes par son jeu d’actrice.
 
screenA côté de ça, les scènes d’action sont plutôt spectaculaires. Les combats sont sympathiques, les fusillades déchirent bien… le tout entremêlé d’un humour omniprésent, qui sait faire mouche.
 
Si le film se calme tout de même un peu, après une bonne heure, tout le début se fait sur les chapeaux de roues et ne vous laissera pas le temps de souffler vraiment.
 
Bref, même loufoque, même tiré par les cheveux, même parfois abracadabrant, ce Night and Day est un excellent divertissement estival. Certes, il ne restera pas dans les annales du cinéma. Certes, il convient de laisser son cerveau à l’entrée de la salle et, éventuellement, de le récupérer après si vous vous en servez vraiment. Mais franchement, c’est frais, amusant, très con, bref bien sympathique.
 
Juste une petite chose : évitez de regarder la bande-annonce ou les vidéos tirées du film. Elles en dévoilent un peu trop et vous gâcheront certaines (très) bonnes surprises.
 

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Night and Day, la critique du film

Plateformes :

Editeur : 20th Century Fox

Développeur : James Mangold

PEGI : 12+

Prix : Place de cinéma

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 6/10

 

 

Images du jeu Night and Day, la critique du film :

0