Super Monkey Ball 3D (3DS)

 

Publié le Vendredi 25 mars 2011 à 11:30:00 par Cedric Gasperini

 

Super Monkey Ball 3D (3DS)

Roule ma poule

imageParce que, quelque part, la 3DS est une belle banane pour une armée de macaques… non, ne cherchez pas une quelconque signification, catégorisation ou dénigrement… c’est juste difficile de trouver une phrase d’introduction à un test alors parfois, on se laisse aller à n’importe quoi… Et de toute manière, moi, j’aime bien ça, les bananes. Et je me sens souvent très simiesque. Bref, parce que, quelque part, la 3DS est une belle banane pour une armée de macaques, disais-je avant de me faire odieusement couper par quelques lecteurs indélicats, Sega livre un Super Monkey Ball 3D pour la nouvelle console de Nintendo.

Ne cherchez pas un scénario d’enfer, une aventure délirante, bref, un jeu d’une infinie profondeur. Il s’agit simplement de 3 types de mini-jeux ici proposés.

Premier mode, le Monkey Ball : choisissez votre singe, collez-le dans une boule pour hamster, et faites-le bouger en inclinant le plateau. Le but est d’atteindre l’arrivée en ayant récolté un maximum de bananes sur le chemin. Oui, certes, mais comment récupérer des bananes quand on est enfermé dans une boule, allez-vous me demander ? Eh bien je n’en sais rien. Mais c’est comme ça. Il ne faut jamais sous-estimer la passion du singe pour la banane, même quand ce dernier est entravé.
Second jeu, la course de singe. Il s’agit ni plus ni moins d’un Mario Kart, avec ses cadeaux à récupérer (ici il suffit de passer sous des arcades), qui permettront de dépasser ses adversaires en les retardant via des malus, ou en vous faisant accélérer via des bonus.
Enfin, troisième type de jeu, le combat de singe. Il faut récupérer un max de bananes, attaquer ses adversaires pour leur faire perdre les leurs, tout en évitant les pièges disséminés sur les niveaux.

screenscreenscreen


Ah, et vous avez toute une ribambelle de macaques, du héros, AiAi, à sa fiancée, MeeMee, en passant par leur môme, Baby, et tout un tas d’autres trucs qui poussent des cris aigus. Et pour les courses, différents véhicules, avec chacun ses caractéristiques (accélération, vitesse, dérapage…) sont disponibles.

screenAlors soyons clairs. Super Monkey Ball est doté de graphismes très sommaires. Pas forcément désagréables, hein, mais pas vraiment recherchés. Quel que soit le mode de jeu. Et c’est d’autant plus flagrant sur les courses. De la même sorte, les circuits disponibles (3 seulement…) pour les courses sont gentillets. Rien d’extraordinaire, que du classique. Quant aux 70 niveaux du Monkey Ball. Les premiers sont vraiment, vraiment, vraiment très courts. Heureusement, rapidement, on trouve des challenges un peu plus sympathiques et autrement plus complexes. C’est le mode phare du jeu et sur lequel s’appuie toute la saveur de ce Super Monkey Ball 3D, soit dit en passant.
A ce niveau, d’ailleurs, pour ce mode, vous pouvez choisir de jouer avec le pad circulaire, ou avec le capteur de mouvements de la 3DS. Dans le second cas, oubliez la 3D… vous bougez tellement la console que c’en est injouable. Dans le premier cas, ce n’est pas évident non plus puisqu’instinctivement, on la bouge quand même…
D’ailleurs, globalement, à part dans les courses où elle est tout de même sympathique, la 3D n’est pas très bien utilisée dans le jeu, avouons-le.

screenGlobalement, donc, Super Monkey Ball 3D est un jeu sommaire, plutôt bien foutu, mais dont on sent qu’il n’a quand même pas mobilisé une équipe de 200 personnes. Un petit truc rapidement essayé, rapidement rangé, et que l’on sortira parfois histoire de se faire un parcours, un combat ou une course, histoire de tuer 5-10 minutes. D’autant plus qu’il est jouable à 4 en local, avec une seule cartouche (et ça c’est bien). Certes. Mais ça, c’est quand on est adulte. Et sincèrement, ce serait une erreur de le considérer comme un jeu adulte. Super Monley Ball 3D est un jeu… pour les enfants. De 7 à 12-13 ans, à peu près. Même si papa et maman (surtout maman, en fait), se plairont à en faire une petite partie de temps à autre. Et à partir du moment où l’on considère le public visé différemment, l’impression globale s’en trouve tout autant modifiée.

Et moi, justement, qui ai gardé une âme d’enfant et continue de jouer aux Duplo et aux Barbie, je l’aime bien, ce petit Super Monkey Ball 3D. Parfaitement. Et les gamins autour de moi qui l’on testouillé également. Un bon petit jeu, donc, amusant et défoulant, qui ne se prend pas au sérieux et qui permettra de s’occuper quelques dizaines de minutes par-ci par-là.
 

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Super Monkey Ball 3D (3DS)

Plateformes : DS

Editeur : Sega

Développeur : Sega

PEGI : 7+

Prix : 45 €

Aller sur le site officiel

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 6/10

 

 

Images du jeu Super Monkey Ball 3D (3DS) :

0