L.A. Noire (PS3, Xbox 360)

 

Publié le Mardi 5 juillet 2011 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Test de L.A. Noire (PS3, Xbox 360)

Noire, c'est noir

imageCole Phelps est un ancien soldat, médaillé du corps des Marines, qui a fait ses preuves durant la seconde guerre mondiale, dans le Pacifique. Revenu au pays, il s’engage dans le LA PD, le Los Angeles Police Department. Au fil des ans, il va grimper dans la hiérarchie. Débutant comme simple agent de circulation, il va ensuite devenir inspecteur puis passer de service en service pour résoudre différentes enquêtes. Avec, comme fil conducteur, un tueur en série qui sévit dans la ville.

Le jeu vous place donc dans la peau de cet inspecteur, lancé dans les rues de Los Angeles. Et vous allez, de crime en crime, parcourir la ville, interroger les suspects, récupérer des indices et, finalement, arrêter les coupables.

Il faut déjà savoir que le jeu est un simple jeu d’enquête. Oubliez la visite de Los Angeles façon GTA : se promener en ville ne présente strictement aucun intérêt. A peine quelques petites affaires pourront se présenter, une rixe ou un braquage auxquels il faudra mettre fin, vous détournant quelques courts instants de la trame principale. On a vite fait d’oublier ces à-côtés sans intérêt. D’ailleurs, le babillage de vos partenaires étant dignes d’une concierge, vous aurez même tendance à « couper » les trajets effectués en voiture pour vous propulser directement au lieu d’arrivée. Il faut savoir aussi que la durée de vie du jeu s’en trouve réduite d’autant…

screenscreenscreen

Mais l’intérêt du jeu n’est pas là de toute manière. Vous aurez donc des enquêtes à résoudre. Si elles sont souvent redondantes dans le fond, et que les dernières seront effectuées un peu machinalement, elles n’en restent pas moins passionnantes. Il faut étudier les scènes de crime. Regarder le corps, chercher les indices. Vous pouvez zoomer sur les différentes parties du corps pour les étudier… de nombreux « indices inintéressants » viendront parfois brouiller les pistes. Mais rapidement, vous prendrez le pli et deviendrez un enquêteur hors pair.

screenCette recherche d’indice n’est qu’un préambule, finalement, un peu plat, à la véritable force du jeu : les interrogatoires. Les développeurs ont fait un travail formidable : le réalisme des visages, leurs expressions, tout est fascinant et vous transporte dans une véritable enquête, dans de véritables échanges avec les protagonistes.
Il y aura également parfois des scènes d’action, qu’il s’agisse de poursuites en voiture ou de combats, avec ou sans arme. Sans être passionnantes, elles offrent au moins l’avantage de casser le rythme et d’apporter un peu d’adrénaline dans le jeu.

Grâce à un graphisme agréable, particulièrement réussi en ce qui concerne les visages, et plutôt sympathique dans son ambiance post-guerre, LA Noire est un jeu plaisant. La musique est de qualité, les doublages sont très réussis, c’est finalement à mi-chemin entre le film intéractif et le jeu vidéo.
On passe les 10 heures de jeu environ avec un vrai plaisir, décortiquant chaque scène de crime, interrogeant chaque témoin.

screenscreenscreen

Toutefois, à mon humble avis, L.A. Noire souffre de plusieurs gros défauts. Pas assez gros pour en faire un mauvais, jeu, certes, mais suffisamment pour l’empêcher d’être un jeu culte.
En premier lieu, je pense qu’il y a véritablement un souci avec le personnage principal. Et quant à sa fonction également.
Parce que, avouons-le, il a quand même le charisme d’un bigorneau laissé trop longtemps au soleil. Un personnage un peu trop formaté, un peu trop lisse, et qui manque de singularité.

screenLe fait qu’il soit flic est un autre carcan qui porte préjudice au jeu. Non pas dans l’intrigue principale, mais dans l’ambiance générale. Un privé, quitte à le faire collaborer régulièrement avec la Police, aurait été sans doute un choix plus judicieux. Un type à la Mike Hammer, chapeau mou, porté sur la boutanche et dragueur, prompt à mandaler ses interlocuteurs, c’est toujours plus fun à jouer qu’un cave qui suit la loi à la lettre. Et puis les missions secondaires en auraient été plus variées : retrouver le toutou à sa mémère, filer une femme volage, apporter les preuves d’une infidélité, et j’en passe et j’en oublie.

screenEnfin, le jeu est d’une simplicité déconcertante. Limite pénible. Les aides sont multiples : manette qui vibre et note de musique lorsqu’on approche d’un indice important, possibilité d’échanger des infos sur un forum dédié, points d’aide à dépenser pour dévoiler les indices sur une carte ou choisir les bonnes phrases à prononcer lors d’un interrogatoire… De peur de ne s’adresser qu’aux hardcore gamers, les développeurs ont sabordé une partie de l’essence du jeu. Tout aussi intéressant soit-il, il manque au final de suspens et ne demandera pas forcément de se remuer les méninges.
Même si, et c’est quand même à noter, les aides peuvent être désactivées.
Enfin, on citera quelques limitations malvenues dans les déblocages de scripts. Vous aurez certaines réponses qui vous amèneront à penser qu’untel est mouillé dans un crime, mais ne pourrez aller à l’endroit où il se trouve que lorsque vous aurez déjà fouillé tel ou tel truc et trouvé l’indice principal, par exemple. Il y a un chemin à suivre obligatoirement pour progresser, dont les ficelles sont parfois un peu grosses.

Mais comme expliqué plus avant, ces défauts, certes majeurs, n’empêchent pas LA Noire d’être un jeu à recommander quand même.

Pour conclure sur ce test rapide, L.A Noire est un bon jeu. Mais il manque une partie de ses objectifs en ayant trop simplifié son gameplay et en ayant manqué d’envergure. Plus de liberté, plus de variété, lui auraient permis de concourir dans une autre catégorie. Si l’histoire reste intéressante, si le jeu reste agréable, si globalement, on passe un bon moment, on aura toutefois tôt fait de passer à autre chose.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

L.A. Noire (PS3, Xbox 360)

Plateformes : Xbox 360 - PS3

Editeur : Rockstar

Développeur : Team Bondi

PEGI : 18+

Prix : 55 €

Aller sur le site officiel

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 6/10

 

 

Images du jeu L.A. Noire (PS3, Xbox 360) :

Derniers Commentaires

- L'Edito du Dimanche par clayman00

- L'Edito du Dimanche par Cedric Gasperini

- L'Edito du Dimanche par Cedric Gasperini

- L'Edito du Dimanche par Citan

- L'Edito du Dimanche par jymmyelloco

- L'Edito du Dimanche par Citan

- A quoi jouez-vous ce weekend ? par clayman00

0