Rock of Ages (PC, Xbox 360, PS3)

 

Publié le Jeudi 29 septembre 2011 à 12:00:00 par Sylvain Morgant

 

Test Rock of Ages

Un jeu pour boulets

imageVous êtes des boulets. Ne cherchez pas, je vous dis que vous êtes des boulets. En tout cas dans le jeu. Car, oui, dans Rock of Ages vous incarnez un boulet. Mais pas un modèle comme ceux que l'on trouve derrière les écrans d'ordinateurs, non, un vrai boulet. Genre en pierre, dans les 10 tonnes. Votre but dans la vie ? Ecraser le châtelain d'en face. Le tout en évitant son propre boulet.

Rock of Ages est le genre de jeu que l'on peut qualifier de bizarre. Déjà, les personnages et les décors ont l'air d'avoir été découpés dans des toiles de Maîtres de la Renaissance. Ensuite, la musique classique est omniprésente durant le jeu. C'est assez rare pour le souligner. Les personnages hurlent de façon stridente quand ils vont se faire écraser par un rocher. Et surtout l'humour et les parodies sont omniprésents dans le jeu. Chaque vidéo d'intro de niveau parodie le cinéma, le jeu vidéo, la littérature. Bref tous ces éléments rendent ce titre vraiment unique.

Concernant le gameplay, celui-ci est en deux parties. La première, quand vous êtes dans la peau en pierre de votre boulet est simple. Vous devez dévaler la pente pour aller vous fracasser contre la porte du château ennemi. Mais attention, car de un, la pente est tout sauf droite et de deux, entre les obstacles naturels et les troupes et bâtiments que l'ennemi peut construire, le chemin sera truffé d'embuches. La seconde partie se pratique quand vous n'incarnez pas le rochet. Pendant son taillage par des ouvriers, vous avez la possibilité, moyennant finance, de disposer des unités, des bâtiments et des obstacles sur votre partie de parcours pour ralentir votre adversaire et, si vous avez de la chance, détruire son boulet. Les unités sont variées et vont de la vache à la catapulte en passant par le baril explosif et le ventilateur. Mais pour les construire vous devrez utiliser l'argent gagné en détruisant les unités ennemies lors de vos descentes. Rock of Ages mêle donc adresse et stratégie. De plus, les parcours se compliquent au fur et à mesure de votre progression dans l'histoire. Mais et c'est le point noir du jeu, cela finit par devenir répétitif.

screenscreenscreen

screenVous disposez d'un mode histoire, d'un mode contre la montre et d'un mode Ski-boulet où vous devez amasser le plus de points possible en visant des cibles. Il y a aussi un mode multi en ligne ou en écran partagé. Mais oubliez tour de suite le online, il n'y a personne sur le live. Par contre, à deux en écran partagé, la crise de rire peut vite arriver.

Rock of Ages est au final l'un de ces jeux ovnis qui vaut son pesant de cacahuètes. Dotés d'un gameplay simple, d'un humour à tous les étages il ravira les joueurs et joueuses qui veulent faire une pause humour et détente.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Rock of Ages (PC, Xbox 360, PS3)

Plateformes : Xbox 360 - PS3

Editeur : Atlus

Développeur : Ace Team

PEGI : 12+

Prix : 800MSP

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 8/10

 

 

Images du jeu Rock of Ages (PC, Xbox 360, PS3) :

Derniers Commentaires

- Pause croquis de Marion par clayman00

- L'Edito du Dimanche par clayman00

- A quoi jouez-vous ce weekend ? par clayman00

- A quoi jouez-vous ce weekend ? par jymmyelloco

- L'Edito du dimanche par Quantum

- Pause croquis de Marion par Papa Panda

- L'Edito du dimanche par clayman00

0