X-Com : Enemy Unknown (PC, Xbox 360, PS3)

 

Publié le Mercredi 17 octobre 2012 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Test de X-Com : Enemy Unknown

La vérité est vachement ailleurs

imageX-Com Ennemy Unknown marque le retour sur le devant de la scène d’une série mythique des années 90, tombée peu à peu dans l’oubli par la faute d’épisodes trop légers et autres tentatives de passages à d’autres genres.
Reste à savoir si le monde du jeu vidéo est aujourd’hui prêt à revoir débarquer un jeu en 3D isométrique, au tour par tour, genre considéré comme suranné et désespérément has-been ?

L’histoire est simple et ne s’embarrasse pas d’une longue introduction. Les aliens débarquent sur la planète. Leur but est simple : coloniser la Terre en éradiquant, au passage, les humains. Ces derniers, jamais contents, décident de résister et de se dresser contre l’envahisseur.

Vous prenez alors la tête de X-Com, une organisation militaire dont le but est de résister aux méchants hommes verts. Hommes verts qui ne le sont pas, d’ailleurs. Grosse tête, longs membres maigrichons, yeux globuleux… on nage en pleine créature de Roswell. Le jeu a d’ailleurs globalement ce petit mélange d’ambiance kitch et de science-fiction moderne.

En premier lieu, il vous faut gérer la base sous-terraine X-Com. Sur plusieurs niveaux, creuser et créer ascenseurs et pièces dédiées : labos, pour vos recherches, fonderies pour la production, cellule d’isolement pour l’étude des prisonniers (primordial puisque la capture d’aliens et leur étude permettra de débloquer de nouvelles recherches), générateurs d’alimentation, salles de contrôle satellite pour mieux débusquer les attaques… et d’autres encore. Il y a 24 emplacements au total à remplir avec soin et selon votre envie de privilégier les ressources, la recherche ou la production, voire un peu des trois…
Au final, vous lancez des recherches scientifiques, pour améliorer votre équipement : plus de puissance de feu, plus de résistance, sans oublier divers petits gadgets de-ci de-là.

screenscreenscreen

screenLà où vos décisions sont parfois lourdes de conséquences, c’est que ce sont les nations du monde entier qui vous fournissent des fonds. Parce que tout ce fonctionnement, ces recherches et ces productions coûtent cher. Seulement voilà, pour recevoir des fonds supplémentaires, il faut construire de nouvelles installations, notamment les salles de contrôle satellite qui permettent de surveiller plus de pays qui, forcément, en retour vous paient. Mais parfois, deux ou trois pays sont attaqués par les aliens. Lesquels défendre ? Ceux qui vous donnent un peu d’argent ? Ceux qui en récompense de votre soutien vous offriront le concours de leurs scientifiques ou ingénieurs ? Voire de l’argent ? Sachant que les scientifiques sont nécessaires pour accéder à certaines recherches, et les ingénieurs nécessaires pour gérer… les salles de contrôle. C’est un peu le serpent qui se mord la queue en permanence, et des choix à faire après mûre réflexion…
Dans cette base, vous pourrez également gérer vos troupes : vous pouvez d’ailleurs modifier les nom, prénom, et apparence de chacun (mais ni le sexe, ni l’origine). Vous leur assignerez de nouveaux équipements pour les rendre plus performants. Au fil du temps, des missions et des aliens abattus ou capturés, ils gagneront de l’expérience et monteront de grade. Ces grades offriront des bonus supplémentaires (plus de réflexes, de puissance de feu, de résistance, de camouflage, de possibilité de soigner les autres…etc.). Sachez toutefois que si l’un d’entre eux venait à mourir dans une mission, il le serait irrémédiablement. Il faudra alors, au bout d’un moment, recruter d’autres soldats. Enfin, sachez qu’il existe 4 classes de soldat : commando, grenadier, sniper et soutien. Autrement dit, un soldat de base, un bourrin à armes lourdes, un type avec un fusil qui tire loin, et un autre qui aide à soigner ses potes.

screenOutre cet aspect tactique et gestion, X-Com fait bien entendu la part belle aux combats. Dans des décors très différents (un pont encombré de voitures, une zone industrielle, une place avec fontaine, une rue, un bâtiment…) vous évoluez avec 4, 5 ou 6 (selon vos aptitudes à commander) soldats. Chacun a des points d’action, lui permettant d’avancer ou de tirer. Avec des nuances et de nombreuses possibilités. En gros, vous pouvez bouger deux fois chaque soldat par tour de jeu. Ou alors vous pouvez le bouger une seule fois à une distance plus importante, qu’il parcourra en courant. Ou alors bouger une fois et tirer également. Ou juste tirer. Ou se mettre en vigilance pour tirer sur chaque alien qui bougera dans votre champ de vision. Sans oublier diverses autres possibilités : soigner un coéquipier, désamorcer une bombe, capturer un alien, viser la tête et j’en passe…

screenscreenscreen

screenLe jeu se déroule à grands renforts de « je bouge d’une cachette à une autre ». Et les aliens font de même. Au final, les combats sont extrêmement tactiques. Attention aux aliens qui vous flanquent ou débarque dans votre dos. Attention à vos hommes un peu trop à découvert. Attention aux décors destructibles (même un mur) qui peuvent du coup permettre aux aliens des combinaisons payantes : l’un détruit le mur, l’autre vous aligne tranquillement…
Il faudra de nombreuses minutes de réflexion, d’étude du terrain et sans doute de nombreux chargements de la sauvegarde précédente pour réussir correctement vos missions sans trop de dégâts. Parce que de la même manière qu’un soldat peut être tué et est donc définitivement retiré du jeu, un autre peut être blessé et indisponible pour un temps… Et se retrouver alors avec tous vos super soldats blessés et devoir faire une mission ultra-chaude avec des bleu-bites, c’est la loose totale…
Selon vos aptitudes et celles des aliens, selon vos armes et vos bonus, selon votre cachette également et les éléments qui gênent votre ligne de tir, vous aurez un pourcentage de chance de toucher vos ennemis. Pourcentage très variable d'une situation à une autre... et même avec du 75% de chance de toucher, vous avez tout de même 25% de rater, ne l'oubliez pas...

screenIl y aurait encore de très nombreux détails à aborder. X-Com est un jeu extrêmement riche. Au fil des missions et de vos nouveaux équipements, les aliens se montreront plus sauvages, plus nombreux, plus résistants, avec de nouvelles classes à combattre.

Enfin, un mode multi permet à deux joueurs de s’affronter au tour par tour. Dotés d’un certain nombre de points au début du jeu, ils créent une équipe de soldats (chaque équipement et chaque soldat coûte un certain nombre de points) ou d’aliens, voire un mélange des deux, et s’affrontent alors.

Au final, le jeu est une pure réussite. Plutôt joli, les niveaux regorgeant de nombreux détails, il captivera tous les stratèges en herbe. La campagne est longue, le gameplay très simple à prendre en mains mais très exigeant (le jeu est au final plutôt difficile... même en mode facile), bref, c’est un des jeux phares de cette fin d’année. Tout simplement captivant et indispensable.

 
image




 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

X-Com : Enemy Unknown (PC, Xbox 360, PS3)

Plateformes : PC - Xbox 360 - PS3

Editeur : Take 2 Interactive

Développeur : Firaxis

PEGI : 18+

Prix : 60 € - 40 € (PC)

Aller sur le site officiel

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 8/10

 

 

Images du jeu X-Com : Enemy Unknown (PC, Xbox 360, PS3) :

Derniers Commentaires

- L'Edito du dimanche par Papa Panda

- L'Edito du dimanche par AL-bondit

- L'Edito du dimanche par Cedric Gasperini

- A quoi jouez-vous ce week-end ? par clayman00

- L'Edito du dimanche par clayman00

- L'Edito du dimanche par AL-bondit

- L'Edito du dimanche par Papa Panda

0