Defiance (PC, Xbox 360, PS3)

 

Publié le Vendredi 19 avril 2013 à 12:00:00 par Sylvain Morgant

 

Test de Defiance (PC, Xbox 360, PS3)

Avec un M, ça marche aussi

imageDefiance est la 3ème incursion de Trion Wolrds dans le domaine des MMO après End of Nation et Rift. Ici on a affaire à un MMOTPS. Le petit plus du jeu est qu'il est lié à la série TV éponyme qui vient de débuter sur la chaine SyFy. C'est sans abonnement mais vous avez la possibilité de faire chauffer la carte bleue pour prendre équipement et bonus.

Pour rapidement vous situer l'univers du jeu et de la série : des extraterrestres, les Votans, ont débarqué avec toutes leurs petites affaires dans le but de venir faire campings sur la Terre au motif que leur système solaire a été pulvérisé. Apres avoir attendu 6 ans en orbite, et trouvant que les procédures administratives prenaient trop de temps, ils ont décidé de tout faire sauter. Et patatras, leurs gros vaisseaux de téraformation se sont crashés, modifiant à jamais le visage de notre planète. Après 30 ans de guerre, les deux espèces tentent de cohabiter et faire amis-amis. Mais sans les deux flics.

Qui dit MMO dit création et personnalisation de son personnage. Et c'est là qu'est l'os hélas. Seulement 2 races (Humain et Votans), homme ou femme, et 4 classes (Vétéran, Survivant, Paria, Mécanicien) qui ne font changer que le background de votre personnage. On peut aussi personnaliser le visage avatar mais c'est très pauvre. Seulement 7 ou 8 possibilités à chaque option de personnalisation, ça ne pèse pas lourd face à d'autres jeux du même genre. Comme Rift par exemple…

screenscreenscreen

screenLe début du jeu fait office de prologue de la série et vous offre la possibilité dans un premier temps de rechercher votre enfoiré de marchand d'arme de patron perdu on ne sait où après le crash de votre vaisseau, dans une région proche de San Francisco en mode post-apocalyptique. A travers un tutoriel, dont le principe a été vu et revu, on récupère son arme, et sa première capacité EGO. L'EGO étant une puce greffé dans votre avatar qui vous permet d'avoir des pouvoirs spéciaux et des capacités diverses et variés à travers une grille de compétences assez mal foutue. Ce sont autant des capacités actives que des capacités passives. Passé ce tutoriel, vous êtes lâché dans le grand bain.

screenLa carte principale regorge de quêtes secondaires réparties partout. Il y a aussi des défis qui sont des épreuves de scoring et les Retombés d'Arche. Ce sont des zones qui apparaissent aléatoirement où tous les joueurs présents peuvent se réunir pour botter le cul d'adversaires puissants. C'est globalement le foutoir général, ça explose de partout, les ennemis ressemblent à des immeubles et c'est sympa. Au début surtout car cela devient très vite répétitif. De plus ces moments qui se veulent épiques ne s'adaptent pas aux nombres de joueurs présents. Vous pouvez très bien commencer à 20 et vous retrouver à finir le bazar tout seul… Bref, du déjà vu dans Rift, avec les failles. Ça sent le recyclage bas-de-gamme.

Il y a bien entendu des arènes PVP. On a au choix du 6vs6, 8vs8, 12vs12 ou carrément du 64vs64 dans une carte "monde ouvert". Et il y a un problème car tous les niveaux sont mélangés. Vous pouvez donc tomber contre des "gros joueurs" qui ont fait claquer la CB ou qui ont récupéré du meilleur matos en exploration. Du PVP "Pay-to-Win" en fait.

screenscreenscreen

screenLe jeu est multi-support et cela se voit énormément sur la version PC via une interface lamentable. Déjà elle prend l'intégralité de l'écran. Ensuite, lamentable nouveauté, on peut… faire pause durant le jeu, le temps de regarder son inventaire… Pour rajouter au problème, vous avez deux interfaces. La "normale" via la touche Esc et l'Ego via la touche "Space" mais uniquement depuis l'interface normale. Un bordel sans nom, sûrement plus adapté à un pad qu'à un clavier.

Coté graphique, ce n'est ni moche ni beau. Les ennemis ont tous la même tête, les décors sont sympas mais pas transcendants. Les personnages ont l'air d'être taillés à la hache. Les paysages ne sont pas spécialement variés. Herbe, champignons géants, ruines, herbe, champignons géants, ruines, on a vite fait le tour.

screenSi on parle gameplay, je le trouve mou. Peu de sensations de stress durant les combats, ennemis peu variés et assez faciles à abattre. L'IA est très basique et elle ne vous tiendra tête qu'en grand nombre. Les techniques d'approche et de contournement sont simplistes au possible. La meilleure technique pour s'affranchir des ennemis est encore de foncer dans le tas, de se planquer pour recharger et reprendre un peu de vie puis de retourner au combat. Petite nouveauté dans le monde des TPS : vous ne pouvez pas tirer quand vous êtes à couvert. Sauf quand ça bug et que vous vous retrouvez incrusté dans une caisse… Autre chose, l'IA se focalise sur vous, laissant souvent de côté les PNJ qui vous accompagnent en mission. A plusieurs reprises, alors que je devais protéger un PNJ, je n'ai eu qu'à courir partout avec les ennemis aux fesses le temps que ledit PNJ finisse son job. Comme en plus, quand vous mourrez vous réapparaissez à quelques mètres du lieu de votre décès, vous comprenez que c'est assez simple de finir ces missions.

L'une des promesses de Défiance est une interaction entre les actions du jeu et la série. Sauf que la série débutant à peine et n'étant pas sûre de son succès dans le temps, on se demande encore comment les développeurs et les scénaristes vont bien pouvoir gérer cela. Pour ma part, je penche plutôt pour des références à tels et tels évènements du jeu, la campagne principale se déroulant avant la série, dans certains épisodes. Mais je ne serais pas étonné que cette interaction finisse dans le tiroir des promesses non tenues.

screenLes débuts du jeu ont été extrêmement négatifs. J'ai personnellement mis près de 3 jours pour télécharger le jeu avant de devoir attendre encore 2 jours pour me connecter au serveur et créer mon personnage. Rajoutez une bonne grosse couche de bugs, du plus marrant avec un perso sautant de 20 mètres hors de l'eau alors qu'il nage, au plus rageant avec un ennemi qui ne perd pas ses points de vie, des déconnexions serveur, et vous aurez un beau démarrage loupé. Mais la situation s'améliore. Un gros patch est déployé depuis hier et vu la taille du patch-note, il corrige pas mal de problèmes.

Au final, Defiance ne manque pas d'idées, l’univers est sympa mais il faut voir sur le long terme si c'est suffisant pour garder les joueurs car la réalisation du titre n'est pas vraiment une réussite et avec en plus un gameplay basique et sans saveur, difficile d’avoir des raisons d'y rester.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Defiance (PC, Xbox 360, PS3)

Plateformes : PC - Xbox 360 - PS3

Editeur : Trion Worlds

Développeur : Trion Worlds

PEGI : 18+

Prix : 50 €

Aller sur le site officiel

Defiance (PC, Xbox 360, PS3)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 5/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Images du jeu Defiance (PC, Xbox 360, PS3) :

0