Pikmin 3 (Wii U)

 

Publié le Mercredi 31 juillet 2013 à 12:00:00 par Cedric Gasperini

 

Test de Pikmin 3

On a toujours besoin d'un plus petit que soi

imageApparu en 2001 sur GameCube, le jeu Pikmin raconte l’histoire du Capitaine Olimar et de son vaisseau spatial. Un petit accident plus tard, il se retrouve perdu sur une planète inconnue, avec son engin désintégré aux quatre coins du continent.
Manque de peau supplémentaire, l’atmosphère toxique des lieux l’oblige à réparer son appareil en moins de 30 jours avant que sa bonbonne d’oxygène ne soit vidée. Sur place, il tombe nez à nez avec des Pikmins, petites créatures simplettes qui vont lui obéir au doigt et à l’œil, et se démener corps et âme pour récupérer toutes les pièces du vaisseau.

12 ans après, Pikmin revient sur Wii U. Et le scénario n’a pas vraiment changé. Ce sont désormais Alph, Britanny et le Capitaine Charlie qui tiennent le haut de l’affiche. Là encore, ils sont échoués sur une planète, chacun aux quatre coins du globe (parce qu’un globe avec des coins, c’est plus amusant). Et ils vont devoir se retrouver, chercher les pièces manquantes de leur vaisseau, et repartir d’où ils viennent. Et encore une fois, ils vont s’appuyer sur des petites créatures serviles, les Pikmin.

Ces bestioles colorées suivent les héros partout. Et ils peuvent alors, à des moments précis, être utilisés à bon escient : récupérer un objet, combattre, fouiller…
Gare aux pièges et aux nombreuses créatures qui peuplent les lieux. Parce que vos Pikmin ne sont pas éternels. Heureusement, leur nid, « l’oignon », situé sur chaque carte, permet de créer de nouvelles créatures grâce aux cadavres de vos ennemis ou aux jetons récoltés sur les fleurs.

screenscreenscreen

screenChaque couleur de Pikmin définit sa capacité. Les rouges résistent au feu. Les noirs sont résistants et peuvent détruire le verre et le cristal. Les jaunes sont électriques et peuvent être lancés plus loin que les autres. Et vous découvrirez d’autres couleurs, comme les bleus, capables d’aller dans l’eau, ou les roses, capables de voler…

Chaque jour, vous avez donc 3 missions à réaliser, grosso modo une par personnage. Le tout en ramassant des fruits indispensable à votre survie. Il faut explorer les niveaux, défricher un passage, combattre un ennemi… les actions à effectuer ne manquent pas. Heureusement, vous pourrez diviser vos Pikmins en plusieurs groupes. Pendant qu’un ira affronter un danger, l’autre pourra par exemple déblayer le terrain pour vous permettre d’avancer.

screenVous devrez également gérer le cycle jour/nuit : dès que le soleil se couche, vos Pikmin qui ne seront pas rentrés au bercail mourront irrémédiablement. Autant dire qu’il faudra gérer correctement vos journées.

Et bien entendu, il y aura des boss de fin de niveau à combattre. Plus puissants, plus résistants, ils demanderont une certaine stratégie pour en venir à bout.

screenscreenscreen

screenLa tablette de la Wii U répond parfaitement et s’adapte idéalement au jeu. Vous y trouverez qui plus est de nombreuses informations : vos rations restantes, vos Pikmins, une carte du niveau, et pourrez même envoyer automatiquement vos troupes en cliquant sur un point de celle-ci.

Graphiquement, si le jeu est mignon et fourmille de détails, il n’est pas pour autant une révolution visuelle, loin de là. Le début de son développement sur Wii y est sans doute pour beaucoup. Peu importe, à vrai dire. Assez joli à regarder, il assure ce qu’il faut de ce côté-là.

screenGlobalement, il n’y a pas grand-chose à reprocher à ce Pikmin 3. C’est plutôt bien fichu. Si une certaine redondance peut s’installer sur les derniers niveaux – comptez tout de même 30 heures de jeu environ –, et si le « pathfinding » (la possibilité des Pikmin à se déplacer seuls quand vous leur assignez un endroit où aller) est parfois bien foireux, bloquant certaines de vos bestioles contre un obstacle, le jeu reste facile à prendre en mains. Pas de difficulté particulière, donc, à part certains niveaux et certaines situations, sachant que vous pourrez recommencer l’histoire à partir de n’importe quel niveau déjà fini (mais votre progression ultérieure sera alors effacée).

screenscreenscreen

screenDeux modes supplémentaires, jouables à deux, sont également disponibles : le mode missions (ramener des objets à la base en un temps défini, chaque objet ayant une valeur propre) et le mode Duel Bingo (remplir une ligne ou une colonne d’objets à ramener) n’apportent pas grand-chose mais permettent quelques heures supplémentaires à s’amuser avec un ami.

Et cela met en exergue le plus gros reproche de Pikmin 3, au final : que ce soit un jeu solo et qu’il n’y ait aucune possibilité de coopération dans le mode principal.

Cela n’enlève rien, toutefois, à sa qualité, au plaisir d’y jouer, et au fait qu’il s’inscrit sans peine, dans cette ludothèque bien maigre de la Wii U, comme l’un des meilleurs jeux de la console.

 

 
image

 

 

 

 

Test précédent - Home - Test suivant

 

Pikmin 3 (Wii U)

Plateformes : Wii U

Editeur : Nintendo

Développeur : Nintendo

PEGI : 7+

Prix : 50 €

Pikmin 3 (Wii U)

LA NOTE

LA NOTE DES LECTEURS

note 8/10

Aucune note des lecteurs.
Soyez le premier à voter

Cliquer ici pour voter

 

 

Images du jeu Pikmin 3 (Wii U) :

0